AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 L'arrivée embrasée d'un Dieu [FINIT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Apollon

Messages : 4
Date d'inscription : 12/04/2016

MessageSujet: L'arrivée embrasée d'un Dieu [FINIT]   Mer 13 Avr - 13:02




APOLLON

Dieu flamboyant








    « Parce que l’Humanité a évolué dans la mauvaise direction, je brûlerais ces ailes, comme je l’ai fait jadis à Icare. »

citation d’Apollon à Artémis depuis l’Olympe.




Magasin des Sentiments ; Psychologie.



    Qui n’a jamais rêver d’être dans la tête d’un dieu ou de comprendre les pensées d’un dieu ? Apollon était un dieu d’une grande patience, toujours le sourire aux lèvres et aimant de tout son cœur les hommes. Il donnait ses bénédictions aux artistes dont il voyait un prodige ou des malédictions aux blasphémateurs se comparant aux divinités. Un dieu à la fois doux et colérique, représentant parfaitement le soleil, dans sa beauté et sa dangerosité. Mais tout cela, c’était lorsque l’Humain faisait preuve d’application dans les arts et la poésie.
    Aujourd’hui, l’époque moderne, Apollon n’affiche plus d’une expression grave, le visage marqué par la tristesse et la colère. Ces sourcils froncés en permanence reflétaient parfaitement cette colère qu’il contenait en lui. Impatient, impulsif, il devient violent envers quiconque lui parlait mal tout comme ceux cherchant à le manipuler ou l’influencer, il n’hésite pas à montrer les crocs, agissant avant d’utiliser la logique et la réflexion. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne sache plus utiliser sa matière grise. Derrière cette violence se trouvait quand même un certain génie, tranchant grandement avec son attitude de délinquant.
    Sous cette façade de violence se trouvait un cœur brisé, une âme en peine, triste à la vue des agissements humains au fils des siècles.Rares étaient les moments où il souriait gaiement en public ou en privé, sans cesse en train de ruminer la nostalgie du passé. On pouvait noter un autre trait de comportement chez le dieu : lorsqu’il est avec sa petite bande, il laisse toujours apparaître un aspect flemmard, épuisé de tout effort qu’il soit, désintéressé par le moindre effort. Toutefois, il se révélait aussi très protecteur, chargeant tête baissée lorsque l’on s’en prenait à eux, montrant une férocité plus extrême qu’à l’ordinaire.


Cabine d'Essayage ; Physique.



    Apollon est, sous sa forme divine, l’incarnation même de la beauté flamboyante. Sa crinière blonde, longue descendant jusqu’aux omoplates, lisse et soyeuse. Une couronne solaire décorait le dessus de son crâne, les pointes bougeant indépendamment en gardant la même longueur. Ses yeux, d’un or pur, pénétraient l’âme et l’esprit de ceux qui croisaient son regard, ne pouvant s’empêcher de fondre à chacun des gestes du dieu. Son visage était la perfection incarnée, tout comme son corps svelte, musclé et imberbe. Les muscles, seyants, étaient secs et légèrement développé, donnant d’avantage au dieu accès à une souplesse et une vitesse remarquable ainsi qu’à une agilité féline.
    Sa tenue, quant à elle, était une toge courte typiquement grecque, d’un blanc immaculé, sans manche, serrée à la taille par une ceinture de cuir blanc aux attaches d’or. Le dieu porte en toute circonstance des sandales à lanières de cuir marron clair.Sous sa forme « humaine », Apollon usait d’une apparence en totale contradiction à son statut de dieu. Il optait plus pour une tenue plus passe-partout, dans le style underground, afin d’être le plus discret possible malgré son aura charismatique associé à sa dégaine de délinquant. Des cheveux mi-longs d’une couleur vermillon coiffent son visage sec, une coupe de cheveux désorganisée, ramenée en arrière à l’exception de deux mèches tombant devant ses yeux. Apollon conserva ses pupilles or, mais ceux-ci perdirent leur éclat et leur pureté, laissant une teinte sombre dans son regard agressive, brutal et sauvage. Sur son oreille gauche se trouve un anneau ornant le pavillon, une pierre rougeâtre rappelant le rubis y étant incrustée.Son physique, sa densité musculaire du moins, en soit ne changea pas vraiment par rapport à sa forme divine, mise à part sa taille et son poids, ayant une forme physique et non spirituelle. Grand, Apollon mesure en effet un bon mètre quatre-vingt-dix et pèse environ quatre-vingts kilogrammes. Quant à sa tenue, il porte souvent un blouson de cuir noir avec de la fourrure sur le rebord de la capuche (qu’il ne met jamais d’ailleurs), un pantalon de toile marron avec de nombreuses poches, une paire de chaussures militaire et un tee-shirt ou chemise blanche. Il porte constamment sur lui un collier en argent, souvenir d’une personne humaine lui étant chère. Grand fumeur, il lui arrive de fumer plusieurs paquets par semaines, ce qui fut à l’origine de sa voix grave et profonde, caverneuse.
    Dernier point de détail: ses pupilles. De couleur or, elles deviennent rougeâtre lorsque la colère d'Apollon gronde à un certain stade, lorsque le dieu s’apprête à déchaîner sa colère sur l'origine de son énervement.


Sur les traces de l'indiscret ; Identité.


▬ Nom officiel: Apollon
▬ Surnom: Le Flambeur, Kairn dans le monde des humains
▬ Race: Dieu
▬ Divinité: dieu des arts, de la poésie, de la beauté masculine, de la musique, de la guérison/purification et du soleil
▬ Âge: 2500 ans
▬ Sexe: masculin
▬ Orientation Sexuelle: hétérosexuelle
▬ Statut Social: fait partie des 9 divinités suprêmes, sous forme humaine, délinquant et maître.

▬ Aime: l’art antique, la musique classique et le rock/métal, les canidés, la charcuterie, le tir à l’arc, les femmes, la liberté, la cigarette, l’alcool.
▬ N’aime pas: l’art moderne, l’électro, qu’on s’en prenne à ses amis, être enfermé contre son gré, recevoir des ordres, la pluie.
▬ Citation Favorite: «L’art véritable est sans intention.»
▬ Couleur la plus Appréciée: il n’a pas de couleur préféré, juste deux couleurs qu’il n’aime pas : le fuchsia et le rose.

▬ Armes: arc long tirant des flèches embrasées, pouvant se scinder en deux pour former deux épées courtes. Apollon est l’un des rares dieux, avec sa sœur Artémis, à être capable de tirer plusieurs flèches en même temps et faire coup au but.
▬ Pouvoirs: Très puissant d’origine, étant donné le nombre de ses croyants, il le devient encore plus lorsque le soleil se fait haut. Son corps, en mode divin, irradie d’une chaleur intense qui empêche quiconque de le toucher. Ses flèches enflammées font fondre les vitres en les effleurant et transpercent l’acier en les heurtant. D’un simple mouvement de bras, il peut créer une muraille de flamme ou lancer des projectiles qui s’enflamment au contact de ses membres. Ses chants ont les particularités d’endormir ses victimes et ses paumes peuvent guérir et purifier les sols.
▬ Forces: Assez polyvalent dans de nombreux domaines, il se concentre et compte beaucoup sur sa maîtrise du feu et son talent à l’arc, pouvant tirer des flèches avec une précision mortel.
▬ Faiblesses: il perd souvent le contrôle de la situation et de ses pouvoirs lorsqu’il y va vraiment à fond. Son pouvoir guérisseur et ses chants deviennent inutilisables lorsqu’Apollon est en colère, son pouvoir ardent gagnant en contrepartie de la puissance.


Lumière sur l'Obscurité ; Biographie.



    Combien de siècles errais-je sur cette terre, après avoir quitté l’Olympe ? Le regard morne, fatigué, je balayais des yeux le décor moderne qui m’entourait. Les couleurs, tantôt flashy tantôt triste, sans vie, irritaient ma vue, donnant en moi une profonde colère. Comment les Humains ont-ils pu faire autant régresser le niveau de leur art ? Et moi, Apollon, comment ai-je pu les laisser ainsi faire ?
    Un mal de crâne fulgurant traversa mon crâne, me faisant perdre l’équilibre, mon épaule finissant à par heurter violemment un mur de béton. D’une main tremblante, je saisis mon paquet de clopes et en sortis une, la portant à ma bouche. D’un claquement de doigts à proximité de la cigarette, une étincelle puis une flamme se créa, allumant la cigarette. Inspirant dessus, j’en expirais la fumée par la bouche, ma cigarette entre l’index et le majeur.
    Qu’est-ce que je fous ici ? Pourquoi je suis descendu des cieux pour rejoindre cette terre inutile, avec des humains dépravés ayant abandonné les anciennes croyances ? Je ne savais plus… Je ne sais plus pourquoi… Qu’ai-je fais ces derniers siècles au juste ?Un groupe de délinquant, certains jeunes d’autres plus âgés, apparurent de nulle part, se mettant devant moi. Ils avaient le regard dur, une loyauté perceptible, m’appelant « boss » ou « chef » voir mon pseudonyme lorsque je suis sur Terre, « Kairn ». Ils ne cessèrent de me suivre, surement attiré par ma force surnaturelle que j’ai dû utiliser pour les sauver de personnes violentes. Les autres m’avaient suivi, non pour ma puissance, mais à cause de mon aura divin, ces derniers étant très sensibles. Ils avaient, pour la plupart, une idéologie particulière : brûler ce monde de ses péchés. Cette idée m’avait semblé tellement amusante, étant le dieu solaire, s’ils l’avaient pensé au sens propre.
    D’une main tremblante, je saisis mon paquet de clopes et en sortis une, la portant à ma bouche. Attendant le jour où je dominerais l’humanité. Pour le moment, je pillerais les musées en récupérant les chefs-d’œuvre de l’Antiquité, saccageant les galeries d’art contemporain et moderne, toujours suivit de ce groupe d’humain que je n’avais jamais souhaité avoir à ses côtés.
    _ Tu seras vengée mon amour, dis-je dans un murmure en tenant mon collier, le regard flamboyant. Je te le jure.




Bas les Masques ; IRL.


▬ Pseudonyme: Maghnaros
▬ Âge: 26 ans
▬ Avis, Conseil à Donner: on verra avec le temps
▬ Comment avez-vous trouvé l'adresse de notre forum ? : co-créateur
▬ Personnage sur l'Avatar: Mikoto Suoh - K


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'arrivée embrasée d'un Dieu [FINIT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Et Dieu créa la femme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-