AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Miya Mayuri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche personnage
Maître: Eden Bathory
Race: Humaine.
Armes/Objets: Aucun.
Katja Orobas

Messages : 8
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Miya Mayuri   Mar 10 Juil - 7:05


Mayuri
Miya




    Mayuri.
    Miya.
    19 ans.
    Esclave plutôt farouche.




Magasin des Sentiments ; Psychologie.


    Notre caractère nous poursuit tout le temps durant notre vie. On se le forme notamment grâce à son passé et on évolue grâce aux évènements présents. Mais il ne tient qu’à nous de s’améliorer sans attendre le déluge. La plupart du temps, on se forge un caractère bien fort suite à des problèmes ou des douleurs passées. Quoi de plus normal alors que Miya soit ainsi ? Mais ainsi signifie quoi dans ce cas-ci ? Ah ! J’ai oublié de vous l’expliquer. D’expliquer ce qu’est notre jeune humaine, comment elle pense et surtout, comment elle peut réagir. Comprendre le mécanisme de pensée d’une personne est souvent très important pour mieux s’adapter. N’attendons donc pas plus longtemps !

    • « Oh, je comprends votre déception. »


    Ironique et peste, ce sont les deux premiers qualificatifs que l’on donne à la demoiselle la première fois qu’on la rencontre. Oui, elle aime emmerder son monde, oui, elle aime se comporter ainsi pour voir finalement la personne face à elle craquer. Elle a appris très jeune à se comporter ainsi pour ne pas se laisser marcher sur les pieds et montrer qu’elle aussi, elle peut se défendre, voire attaquer. Vous ne supportez pas cela ? Dommage, elle en profitera davantage. C’est sans doute son meilleur moyen offensif pour montrer qu’elle aussi, elle vaut quelque chose. Et ainsi, elle peut s’amuser à faire craquer plus d’un maître, plus d’un de ces monstres espérant les voir esclaves. Et c’est à cause de cela que plus d’un craqueront s’ils espèrent l’avoir comme esclave.

    • « Non ! C’est faux ! Je me fiche bien de sa vie et de ce qu’il est ! Il est aussi inutile que le reste des personnes présentes ici ! »


    Oui, Miya refuse de se montrer réellement gentille ou attentionnée. Elle refuse de montrer une once de gentillesse. Peut-être est-ce une carapace ? Sans nul doute, d’ailleurs. Cela lui permet de ne pas trop souffrir à cause des autres, à cause de futures séparations et surtout à cause de ces maîtres profitant souvent des sentiments de leurs dits esclaves pour avoir ce qu’ils souhaitent sans qu’on ne rechigne une seule seconde. Elle refuse également de se montrer aussi gentille car depuis qu’elle se trouve ici, elle n’a sans doute plus envie de se montrer foncièrement gentille et surtout parce qu’elle a perdu le goût de vivre. Et enfin, elle pense, depuis qu’elle est ici, que se montrer réellement gentil peut lui valoir d’être faible, très faible. Et être faible face à ces gens, c’est impensable ! Elle se le refuse !

    • « Oh ! Regarde là, il y a une grosse somme d’argent ! Vite, fonce ! »


    Rusée et déterminée, sont deux autres qualificatifs qui conviennent extrêmement bien à une fille comme Miya. Elle cherche bien de nouvelles ruses pour avoir au mieux ces stupides maîtres. Elle n’abandonne jamais et trouvera toujours une ruse pouvant les faire perdre et parfois gros face à cette humaine qu’ils disent tous pourtant si faible. Mais à nouveau, il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont souvent trompeuses ! Elle aime trouver de nouveaux stratagèmes pour mieux les duper. Et surtout, elle aime les voir jurer en remarquant qu’ils se sont méchamment fait avoir. Elle aime savoir que leur égo en a pris un sacré coup. Et déterminée ? Évidemment, elle ne baissera jamais les bras lorsqu’il s’agit de les faire craquer grâce à ses ruses, grâce à son ironie ou grâce simplement à son sale caractère. Oui, elle s’amuse en voyant cela, elle jouit en voyant un tel spectacle. Devant une telle détermination, beaucoup craqueront, elle en est sûre !

    Et malgré tout cela, la demoiselle a un cœur grand, énorme. Elle a le cœur sur la main, mais uniquement avec les personnes autres que ces foutus maîtres. Et surtout, elle refuse de le montrer. Il lui arrive souvent même d’être poussé par un élan d’envie de protéger les plus faibles, même si pour autant elle doit en mourir. Quand des personnes sont chères à son cœur, elle serait prête à tous les sacrifices.

    En soit, une jeune fille avec ses défauts, ses qualités et des masques qu’elle se force de porter.

    Parviendrez –vous à la cerner ? Courage !


Cabine d'Essayage ; Physique.


    Le physique… Le physique malgré tout ce qu’on en dit, est la première chose sur laquelle les gens nous jugent. L’habit ne fait pas le moine ? Sans doute. Mais qui, sincèrement, n’a pas pour habitude de faire un premier jugement en fonction de la taille, de la corpulence et des vêtements, ou simplement du style, de la personne face à soi ? Hein ? Rares sont ces personnes. Et ce n’est certainement pas dans un tel monde qu’on n’y attache pas la moindre attention, soyons réalistes.

    Néanmoins, on juge encore différemment selon si l’on a une femme ou un homme face à soi. Mais trêve de bavardage, entamons donc le physique de la charmante et si envoutante Miya Mayuri.

    De manière générale, la demoiselle est plutôt grande, du haut de ses 169 centimètres. Elle est néanmoins plutôt mince et tout ceci se conjuguant, elle a une silhouette svelte, voire élancée. En plus de tout cela, elle est dotée d’une généreuse poitrine, poitrine que plus d’un garçon… plutôt… pervers aiment à regarder pendant un bon moment. Elle usait quelques fois de ceux-ci pour avoir ce qu’elle désirait, mais ce temps est dévolu. Maintenant, elle déteste même cela. Oui, elle refuse de faire cela. Ou bien, elle le fait pour détourner le regard de ces imbéciles qui aiment tant se rincer l’œil avec de belles jeunes filles comme elle. Son teint est pâle mais éclatant à la fois.

    Passons désormais aux détails formant son corps entier.

    Tout d’abord son visage. Formé uniquement de traits fins, comme le reste de son corps ainsi que de traits gracieux, la demoiselle possède un vrai minois. Tout d’abord, elle possède de grands yeux de couleur brun noisette, de fines lèvres rosées, un petit nez ainsi que de petites oreilles. Généralement, on peut lire dans ses yeux de la malice, voire de la rébellion, mais rarement de la tristesse. Elle ne se maquillait déjà pas fréquemment, mais désormais, elle ne le fait plus, forcément.

    Juste au-dessus de son visage, ses cheveux. Ceux-ci sont mi-longs et roux, d’un roux brillant et éclatant. Sa chevelure est soyeuse et lisse. Elle porte de temps en temps un élastique, uniquement lorsqu’il fait trop chaud. Une passion qu’elle a, c’est de les brosser, d’y passer ses doigts encore et encore. Mais elle a en horreur que quelqu’un d’autre qu’elle y touche, sauf grandes exceptions, et elles se font rares, évidemment.

    Niveau vestimentaire, elle aime porter des jupes ou des robes légères et courtes. Elle porte néanmoins quelques fois des pantalons, ça se fait plus rare. Elle aime également les couleurs vives plutôt que sombres.

    Descendons un peu, maintenant. Son cou. Celui-ci est fin et elle y portait souvent des bijoux, maintenant, elle y porte toujours un collier dans lequel se trouve une photo de sa mère et sa sœur adoptives. Elle y tient plus qu’à n’importe quoi, même plus qu’à sa propre vie.

    Du reste, elle possède de longues jambes, d’où son côté élancé, et des bras plutôt fins.

    Un corps de mannequin ? Sans doute. Ressemblant presque même à une poupée de cire, une poupée fragile. Oui mais une poupée frêle uniquement physiquement.

    Ne dit-on pas que les apparences sont trompeuses ? Oserez-vous contempler un tel corps ? A vous de vous lancer.


Sur les traces de l'indiscret ; Identité.



      ▬ Nom : Mayuri.
      ▬ Prénom : Miya.
      ▬ Surnom : Elle déteste les surnoms.
      ▬ Âge : 19 ans.
      ▬ Sexe : Féminin.

      ▬ Orientation Sexuelle : Bisexuelle.
      ▬ Fantasme : Aucun en particulier.

      ▬ Cicatrices : Aucune.
      ▬ Troubles Physiques : Aucun non plus.

      ▬ Rêve : Pouvoir mettre une raclée à ces maîtres.
      ▬ Crainte : Devoir servir qui que ce soit.
      ▬ Troubles Mentaux : Aucun.

      ▬ Odeur Préférée : Celui de l'orange.
      ▬ Style de Musique : Un peu de tout.
      ▬ Citation Favorite : "Cause toujours, tu m'intéresses."
      ▬ Couleur la plus Appréciée : Bleu.
      ▬ Fleur Préférée : Fleur d'oranger.
      ▬ Animal Favori : Chat.

      ▬ Race : Humaine.
      ▬ Nationalité : Japonaise.
      ▬ Statut Social : Esclave.

      ▬ Armes : Aucune, on lui a retiré son arme dès son arrivée au marché d'esclaves.
      ▬ Pouvoirs : Aucun.

      ▬ Forces : Sa détermination.
      ▬ Faiblesses : Le souvenir de son ancienne famille.
      ▬ Avis sur la situation actuelle des choses : Complètement contre cette soumission des humains et autres espèces.


Lumière sur l'Obscurité ; Biographie.


    Il y a de cela dix-neuf années, naquit une petite demoiselle sur Terre, plus précisément sur le continent asiatique, au Japon à Osaka. Cette petite demoiselle venait à peine de naître qu’elle fut déjà abandonnée… Enfin, s’il on put dire, et de plus elle ne s’en rendait même pas compte, elle-même. Elle ne connaissait ni les circonstances ni même les personnes l’ayant abandonnée. A peine âgée de huit mois, elle fut alors adoptée par une femme du nom de Mina. Une femme à peine âgée de vingt années, à cette époque. Celle-ci avait donc décidé de prendre soin de la petite demoiselle qui ne réalisait absolument pas ce qu’il se passait. C’est à cet instant-là que la vie de la petite rouquine commença réellement. Et pas uniquement la sienne, mais également celle de sa sœur adoptive, adoptée dans les mêmes circonstances, mais ne le réalisant pas non plus. Cette autre demoiselle s’appelait Maya et était âgée de deux ans. Par ailleurs, c’est grâce à la plus grande des deux petites filles que la plus jeune fut sauvée et découverte. Tout le petit groupe entreprit alors une nouvelle vie dans un petit village non loin d’Osaka. Puisqu’à peine âgée de huit mois et ne pouvant du coup pas parler, la demoiselle ne put donner son nom. Ce fut alors à Mina de lui donner un nom, et ce fut Miya.

    Miya venait d’avoir 9 ans et son caractère se prononçait de plus en plus. Les gens du village en voyaient de toutes les couleurs. Elle se montrait violente dès qu’on critiquait sa mère ou sa famille, répondait quand on la cherchait et malgré tout cela, elle montrait un visage d’ange et beaucoup craquaient. Mais ce n’était pas sans raison. Elle avait un exemple, un modèle, sa mère adoptive, Mina. Et à côté de cela, Maya semblait beaucoup plus sage et posée que les deux autres. En gros, c’était toujours la fête dans le petit village. Elle tenait tête à tous les garçons, même en cours. C’était le petit garçon manqué, pour ainsi dire. Et elle faisait quelques fois réellement peur à ces garçons qui pourtant étaient parfois plus grands qu’elle. Mais c’est aussi à cet âge-là que la petite demoiselle apprit pour sa famille, du moins le secret que cette famille cachait.

    « Je t’ai adoptée, oui. Je ne suis pas ta véritable maman et Maya n’est pas ta véritable sœur, mais ça, tu as dû le remarquer. »

    C’était un soir d’orage et Miya n’y comprenait plus rien.

    « Alors, quand ils se moquaient de moi, ils disaient la vérité ? Mais pourquoi ? Pourquoi tu ne me l’as jamais dit ? Je te déteste ! »

    La vérité était évidemment lourde, c’était pour cela que Miya réagissait si violemment.

    « Ne dis pas ça Miya ! Mina s’est toujours bien occupée de nous-deux alors qu’elle aurait pu nous laisser là-bas ! »

    « Là-bas ? Où ça ? De quoi tu parles ? »

    Maya détourna rapidement la tête et baissa celle-ci, elle aurait sans doute mieux fait de se taire et elle s’en rendait compte trop tard.

    « Tu es née à Osaka. J’étais présente quand tes parents ont été tués. C’est même moi qui les ai tués lors d’un accident de voiture alors que j’étais à la poursuite d’un bandit. J’ai fauché leurs vies mais par chance, tu as survécu je ne sais comment. Alors je me suis décidée de t’adopter pour me faire pardonner et pour te donner une chance de continuer à vivre. »

    Miya reçut cela comme une claque. Si bien qu’elle s’échappa pour la nuit, récupérée par un membre du village qui tenta tant bien que mal de lui faire comprendre que Mina avait fait tout cela pour elle et expliquant clairement les circonstances. Miya resta muette durant une bonne semaine, trop choquée, sans aucun doute, par les évènements et par la tournure que cela avait pris. Elle ne fut pas la même Miya pendant tout ce temps, elle semblait vide et complètement déboussolée, hors contexte. Il lui fallut finalement un mois pour redevenir la Miya qu’elle avait toujours été, au grand plaisir de sa mère et sa sœur et même de celui des garçons avec qui elle se disputait de temps à autres. Les choses reprenaient leur place et tout allait pour le mieux. Tout ceci put continuer pendant encore 8 ans. Elle allait pour le mieux et même si l’adolescence était dure, elle avait toujours trouvé des moyens pour se calmer.

    C’est alors qu’à l’âge de 18 ans, la demoiselle avait commencé à prendre sa vie en main, bien que vivant toujours avec Mina et Maya, Miya semblait beaucoup plus indépendante. Elle passait souvent ses journées à se balader par-ci, par-là, à chercher des petits boulots dans le village-même mais aussi dans la ville d’Osaka. Mais ce jour-là, elle s’était une nouvelle fois disputée avec Mina non pas par rapport à son passé mais par rapport à son futur. Miya voulait travailler à Osaka et ramener assez d’argent pour toutes les trois, alors que Mina refusait de la voir aller là-bas, dans cette foule de gens riches et capables de toutes les atrocités. Miya avait donc décidé de « fuguer » une journée pour se trouver un travail et avait justement un rendez-vous avec un grand directeur. Elle était alors en route pour le retrouver au bureau en question, mais sans trop comprendre, alors qu’elle allait prendre un bus, elle se sentit comme transportée, mais on ne sait où. Elle se réveilla dans un univers étrange. Tout semblait étranger, bizarre et rien ne ressemblait à la grande ville qu’était Osaka. N’y comprenant rien et voulant savoir où elle était, elle se rapprocha de ce qui semblait, physiquement, être un homme.

    « Excusez-moi… Savez-vous par où je dois aller pour aller au bureau de monsieur Yamamoto. Je pense que je me suis perdue. On est bien à Osaka, n’est-ce pas ? »

    « Toi ma belle, tu t’es perdue. Tu sembles être une humaine, je vais me faire du fric de toi vu ton physique. Emmenez-la ! »

    Sans trop comprendre, la demoiselle fut attrapée par deux hommes qui piquèrent son bras et elle s’endormit une nouvelle fois. L’homme en question avait un sourire carnassier. Il s’agissait d’un marchand d’esclave.

    Se réveillant peu de temps après, elle remarqua qu’elle était cette fois-ci dans une cage et était entourée d’autres personnes dans des cages.

    « Mais… où suis-je ? »

    "Sur l'île d'Aijou ma jolie. Tu verras, tu t’y plairas. Un maître viendra t’acheter un jour et tu lui feras plaisir et me feras plaisir par la même occasion."

    C’est depuis ce jour-là que sa vie se compliqua. Elle était loin de chez elle et avait plus ou moins compris ce qui lui arrivait. Et c’est également depuis ce jour qu’elle commença à faire vivre un véritable enfer à ce marchand en faisant fuir plus d’un maître.




Bas les Masques ; IRL.


      ▬ Pseudonyme : Mew vous suffira amplement.
      ▬ Âge : 19 ans.
      ▬ Avis, Conseil à Donner ? : Aucun pour le moment.
      ▬ Comment avez vous trouvé l'adresse de notre forum ? : Partenariat.
      ▬ Personnage sur l'Avatar : Nami de One Piece.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Miya Mayuri   Mar 10 Juil - 10:21

    Hey ♥
    Très jolie fiche ! Et comme tu le sais, j'aime beaucoup ta façon d'écrire =)
    Pour moi, tout est Ok ~
    Je te valide, si un administrateur à une objection à faire, on t'en fera part ^^
    Amuse-toi bien ici, et bon Rp ♪
Revenir en haut Aller en bas
 

Miya Mayuri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Miya, l'ange abandonnée ...
» Ton sang, tu me laisses le voir couler ?
» Dorémiya ❤ « des images me reviennent »
» Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]
» Say Cheese!! [PV Miya & Chad]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-