AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Nouvelle rencontre, nouvelle histoire [PV : Haiko Nozomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Nouvelle rencontre, nouvelle histoire [PV : Haiko Nozomi]   Mer 16 Mai - 12:07

Afin de pouvoir me promener aujourd’hui sous ce beau ciel ensoleillé, je m’étais éclipsée du regard de ma nouvelle maîtresse par je-ne-sais quel miracle. Mais tout ce qui importe, c’est que j’y suis parvenue, et maintenant je peux profiter de ma journée pour me promener, mais je reviendrais, c’est sûr. J‘avais trouvé de nouveaux vêtements, mais je ne vais pas dire comment je les ai obtenus, vous risqueriez de m’en vouloir. J’avais donc mis un short en jean bleu clair, un débardeur blanc, et des escarpins eux aussi blancs (avec la semelle rouge). Je n’étais pas très à l’aise dans ces vêtements, mais j’avais eu envie de les mettre, tout simplement.


Ça fait longtemps que je ne suis pas sortie sans être enchaînée, et je dois bien avouer que ça me fait… bizarre. J’ai l’impression de faire quelque chose qui équivaux à la peine de mort, mais si j’arrive à rentrer avant qu’on ne s’aperçoive de mon absence, j’aurais une chance de m’en tirer sans séquelles. Certes, ma nouvelle maîtresse à l’air gentille, mais j’ai quand même peur qu’un jour elle se retourne contre moi pour se mettre à me frapper, un peu à la manière d’un punching-ball hybride.

Mais je ne suis pas là pour parler de mes problèmes, plutôt de cette fameuse balade en ville. J’avançais donc sans trop savoir où aller, ne faisant attention à rien d’autre que mes pieds. Ce n’était pas la première fois que j’avais mis de telles chaussures, mais cela remonte à assez longtemps. Heureusement, je m’en sortais bien et mon allure était encore plus sensuelle que d‘habitude. Ma queue de chat se balance doucement de gauche à droite, la base passant sortant par au-dessus de mon short. Il m’avait fallu à tout prix une taille basse, car je n’en trouvait pas avec un trou pour la queue et je n’avais pas envie d’en faire un moi-même, le short que j’avais sur moi descendait donc assez bas. Ce dernier est aussi assez court, arrivant jusqu’en dessous de mes fesses et je n’ai pas mis de collants pour couvrir le reste de mes jambes, car je me sens mieux quand ma peau est à l’air libre.

Bien que cela ne me soit pas d’une grande utilité, j’avais mis une ceinture, assez jolie au passage. Elle est toute en cuir noir et l’attache est de la couleur de l'or, ce qui donne un assez bel effet. On ne la voit pas trop à cause de mon haut qui est au-dessus, mais j’aime me dire que j’ai un accessoire inutile et joli sur moi.

Pour ce qui est de mon débardeur, j’avoue qu’il est assez décolleté, laissant voir une bonne partie de ma poitrine. D’ailleurs j’étais légèrement rouge et avait mis un bras par-devant sans trop chercher à montrer que je veux le cacher un maximum. Ce n’est pas le fait que ce soit décolleté qui me dérange, sinon je ne l’aurais pas mis, c’est plutôt le regard des autres qui me gêne. J’aime être le centre d’attention et qu’on me trouve belle, mais tout ces regards situés à un endroit plutôt… personnel, ça devient vite gênant. Point positif de cette affaire : je suis le centre d’attention.

Étant folle de la couleur pourpre, j’aime aussi avoir quelque chose de cette couleur sur moi. Pour aujourd’hui, j’avais opté pour un joli petit porte-clefs en forme de geisha dont le kimono est pourpre et que j’avais accroché à mon short. Contrairement à la ceinture, celui-ci est visible, il est juste en-dessous de mon haut à droite (quand on est en face de moi).

Je n’avais pas attaché mes cheveux, et ceux-ci tombaient en cascade dans mon dos, voletant au gré du vent. Je n’aime pas les attachés, je préfère laisser libre court à leurs mouvements, mais je n’ai rien contre les maintenir avec un élastique ou autre de temps en temps, histoire de me faire plus jolie que je ne le suis déjà.

Il y a une chose que je trouve importante à préciser, et à ne pas oublier : je n'ai pas mis de sous-vêtements. Pourquoi ? Parce que, tout simplement. Je n'en avais pas envie, et je trouve que je suis beaucoup plus à l'aise dans mes mouvements sans des vêtements superflus. Je ne vais pas me promener nue, ni même en sous-vêtements, alors que je préfère mettre des vêtements avec rien en-dessous. Je pense que ça se voit quand même que je ne porte pas de soutien-gorge, mais je m'en moque, tout ce qui compte c'est qu'on ne les voit pas.


Le soleil commençait à descendre. Je ne m’étais pas rendue compte que j’étais sortie aussi longtemps ! J’espère que ma maîtresse ne m’en voudra pas… Au pire elle me punit, au mieux elle accepte mes excuses. Elle est très gentille, mais je reste méfiante et j’ai toujours peur qu’un jour elle me frappe avec un bâton, une ceinture, ces poings ou bien tout autre chose.

Plus j’avançais, et plus je sentais les regards pesés sur moi. Ne voulant pas être poursuivie par une foule de "fans", j’allais vers une porte sans faire attention à ce qu’il pouvait y avoir derrière. Ce ne fut que lorsque je fus à l’intérieur que je vis de quoi il s’agissait : un bar, et pas très plein en plus. Soupirant un peu, je m’approche du bar, espérant qu’on veuille bien servir un verre à une hybride. L’homme qui semblait s’occuper de cet endroit, un garçon boutonneux au corps mou, me regarda avec un air vide pendant un moment, puis son regard glissa vers le bas pour fixer sans gêne ma poitrine avant de regarder à nouveau mon visage. Je ne fis qu’hausser les sourcils tandis qu’il parlait :


- Alors ma jolie, t’es venue boire un coup ? »

Son ton ne me plaît pas, mais il voulait certainement que je m’énerve, et je ne comptais pas rentrer dans son jeu. Je croisais donc les bras, histoire de faire ressortir ma poitrine et le narguer, et parla à mon tour :

- C’était mon intention lorsque je suis venue ici, mais je pourrais vite changer d’avis. »

Il me fixa un long moment, tellement que s’en fut agaçant, puis ces lèvres s’étirèrent en un sourire et il s’exprima à nouveau :

- Tu sais qu’il va falloir payer. »

Ne prenant presque pas le temps de réfléchir, je répondis du tac au tac sans pour autant m’énerver ni dans mon attitude ni dans ma voix :

- J’ai une maîtresse, je payerai avec son argent. Et si ça ne vous conviens pas j’irais voir ailleurs. »

Il ne semblait pas satisfait de ma réponse, et je vis son sourire disparaître doucement, mais je m’en moquais. J’étais venue pour être au calme, et ce n’étais pas ce gamin qui allait changer mes plans. Si il avait été mieux foutu, j’aurais pu le payer en nature, mais là… De toute façon j’avais obtenu ce que je voulais. Le garçon capitula et me servit la boisson que je voulais, un simple cocktail, qu’il posa sur la bar. J’allais donc m’assoir sur un des tabouret placé devant pour m’y assoir, croisant les jambes. Je sentais encore des regards posés sur moi, et je m’étira un moment afin de passer mes mains dans mes cheveux et jeter un regard en coin pour voir qui étais là. Deux/trois personnes pas plus. Ce que cet endroit peut-être vide…

Je me retourne ensuite, restant sur mon tabouret, et m‘accoude au bar juste derrière. Mes jambes sont toujours croisées, et certaines personnes me regardent, mais je fais semblant de ne pas y faire attention et met ma tête en arrière pour fermer un peu les yeux, profitant d‘un petit instant de repos.
Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle rencontre, nouvelle histoire [PV : Haiko Nozomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la petite nouvelle : Nouvelle Lune :3
» Arrêter de raconter la même histoire et en écrire une nouvelle (Hayden)
» Salut, je suis la nouvelle voisine! [PV Yoru]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-