AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Une ange blonde dans les Enfers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Une ange blonde dans les Enfers.   Lun 23 Avr - 14:00

    Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme quand elle entendit son esclave l'appeler "Madame" alors qu'elle apprenait par la même occasion qu'elle portait le nom d'Alice. Cette Alice la suivit sans dire un mot jusqu'à leur destination finale qui n'était autre que le somptueux loft dans lequel résidait Lisa depuis qu'elle était habitante de cette île. Dotée d'un pouvoir de télékinésie offert par le fameux Azazel, la jeune femme fit s'écarter le portail sans le toucher. De loin, cela donnait l'impression qu'il était automatisé et qu'il s'ouvrait quand on passait devant. Arrivée devant la porte du bâtiment, elle jeta un coup d'œil derrière elle pour voir si la demoiselle l'avait suivie.

    Une fois sa présence confirmée, elle ouvrit la porte avec des clefs cette fois-ci. Ensuite, elle passa le pas de la porte, invitant l'esclave à entrer d'un geste de la main. Après avoir refermé la porte, elle la laissa sur le palier. Elle lui laissait la liberté de visiter les lieux, le temps qu'elle aille vérifier si sa chambre avait été nettoyée comme demandé. Ce fut le cas. Elle lança négligemment son sac à main sur son lit avant de retourner auprès de son esclave. Sans crier gare, elle l'attrapa par la main, la guidant à travers la maison. Elle s'arrêta une première fois devant la cuisine. Elle ne savait pas exactement si Alice savait comment cuisiner mais cela ferait partie intégrante de son travail bien qu'elle ait été acheté en tant qu'objet sexuel seulement.

    - Tu devras cuisiner quand je te le demanderai. J'espère que la nourriture sera bonne.

    Dans sa bouche, la phrase sonnait comme un avertissement mais restait encore loin de la pure menace. Elles ne restèrent pas longtemps sur place, Lisa la guida à travers le salon mais elle ne trouva pas utile qu'elle le lui annonce, c'était clairement visible comme ça. Ensuite, elle la traîna le long d'un long couloir et s'arrêta devant une porte qu'elle ouvrit aussitôt. Il s'agissait d'une chambre assez spacieuse. Un lit à baldaquin y trônait en roi, il y avait également une coiffeuse - car Lisa n'aimait pas les choses peu soignées - et une armoire dans laquelle reposait une garde de robe assez diversifiée certaines tenues étaient normales, d'autres étaient clairement aguicheuse tandis que d'autres encore étaient réellement des pièces créées par les plus grands créateurs de mode.

    - C'est ici que tu résideras. Tu pourras prendre tes marques plus tard.

    La tenant toujours par le poignet, elle avança encore un peu dans le couloir et ouvrit une seconde porte. Celle-ci refermait une immense salle d'eau. C'était la salle de bain publique, différente de celle que possédait la brune.

    - Prends un bain, tu dois avoir été souillée par ces cloportes. Ensuite va te changer dans ta chambre. Rejoins-moi dans le salon

    Elle lui lâcha la main et s'en alla. Elle ne lui avait pas révélé ce que cachait le restant des pièces du couloir mais elle n'avait pas à le savoir pour le moment. Elle ne lui avait pas non plus révélé son prénom mais elle le ferait en temps et en heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Lun 23 Avr - 15:13

Alice suivit la femme à travers les différentes pièces de son appartement. A mesures que les portes s'ouvraient et se refermaient, la jeune esclave comprit deux choses. Il semblait qu'elle n'aurait pas à survivre au démon qui la hantait depuis le stand et d'autre part la jeune femme qui risquait fort de rester sa maîtresse était beaucoup moins douce qu'auparavant. Alice préféra mettre cela sur le compte d'une irritation passagère et ne lui tint pas rigueur du ton un peu dur qu'elle employa lors de la visite.

- Tu devras cuisiner quand je te le demanderai. J'espère que la nourriture sera bonne.

Alice dont les jambes nues et fatiguées suivaient difficilement le rythme imposé s'empourpra à nouveau. La manière dont cela lui avait été annoncé ne présageait rien de bon, elle qui n'attendait qu'une seule occasion pour pouvoir se reposer, voilà qu'on lui indiquait déjà les tâches dont-elle allait devoir s'occuper. Malgré sa déception elle ouvrit la bouche puis la referma, jugeant préférable de ne pas vanter tout de suite ses qualités de cuisinière, sa maîtresse n'ayant pas vraiment l'air disposée à l'écouter...

Elles passèrent ensuite devant sa chambre et Alice fut stupéfaite d'être logée dans une pièce si luxueuse. Elle qui s'attendait à devoir dormir dans une chambre de bonne ou pire, retourner dans une cage semblable à celle du marché, enfin, quelque chose la fit sourire. La grande armoire était ouverte et les yeux éblouis de la jeune fille eurent juste le temps d'apercevoir une garde robe pleine à craquer avant de devoir suivre la visite. Celle-ci semblait s'arrêter à la pièce suivante, la salle de bain.

- Prends un bain, tu dois avoir été souillée par ces cloportes. Ensuite va te changer dans ta chambre. Rejoins-moi dans le salon.

Encore un ordre. Alice avait toujours aimé cette situation un peu soumise mais les circonstances l'empêchait d'apprécier pleinement l'instant. Alors que d'habitude ses jeux ne duraient qu'une nuit ou quelques heures sa situation allait certainement indéfiniment et cette perspective l'effrayait encore. Enfin seule, elle profita de la salle d'eau toute à son aise. Une baignoire plus grande que toutes celles qu'elle avait déjà utilisées siégeait au centre de la pièce et grâce à un astucieux jeu de robinets et commença à faire couler une eau ambrée au parfum entêtant. Entassant ses vêtements sur un coin elle se laissa glisser dans l'eau et ferma les yeux. La caresse chaude du liquide la fit frissonner, enfin elle était détendue. Elle avait bien besoin de se laver, depuis qu'elle était arrivée sur l'île elle n'avait pu le faire et ne sachant pas trop où les mains des clients s'étaient baladées avant de venir la tripoter elle préféra récurer chaque parcelle de sa peau. Enfin, une fois que l'eau soit devenue tiède, Alice ressortit et enfila une épaisse et douillette serviette blanche. L'enroulant autour de sa taille elle sortit de la salle de bain, jetant un rapide coup d’œil dans le couloir, aucune trace de sa maîtresse.

Une fois dans sa chambre elle commença à se hâter un peu, ayant peur de l'offusquer dès le premier jour elle préférait arriver au plus vite, même si aucune heure ne lui avait été donnée. Enfilant une petite robe sombre et légère - elle n'avait pas eu le temps de parcourir les rangées bondées de vêtements - qui s'arrêtait à mi cuisse et offrait un décolleté plongeant laissant apparaître selon les positions les bords de ses sous vêtements noirs.

Toujours pieds-nus elle se dépêcha de retrouver le salon, duquel elle poussa doucement la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Mar 24 Avr - 12:43

    Son nouveau jouet occupé, Lisa s'était rapidement éloignée vers le salon afin d'y terminer quelques affaires qu'elle devait encore régler. Elle ne préférait pas traîner et se libérer tout de suite de ces tâches ingrates. Quoi de mieux que de mettre à profit le temps offert par la disparition momentanée de son esclave ? Alors que l'autre humaine prenait un bain bien plus que nécessaire, la jeune femme avait appelé son démon et lui expliqua la situation en détail. Elle savait que le marchand ne la lâcherait pas s'il n'avait pas ne serait-ce qu'une petite compensation et l'aide d'Azazel ne pouvait que lui être utile. Elle ne put s'empêcher de sourire - d'un sourire sincère cette fois-ci - quand il lui annonça qu'il prenait les choses en main. Il ne lui restait plus qu'à attendre.

    Pour s'occuper un peu, Lisa se dirigea vers sa chambre et fouilla dans l'un des compartiments de l'une de ses nombreuses armoires. Au bout de quelques minutes, elle trouva ce qu'elle était venue chercher et partit se réinstaller dans le salon. Se déchaussant d'abord, elle se laissa négligemment tomber sur l'un des fauteuils, et adopta l'une de ses positions préférées. Elle avait les pieds posés sur le dossier du canapé, si bien que sa robe glissa le long de ses cuisses. Sa tête, elle, ainsi que le haut de son corps, reposaient sur le siège en lui-même, ses cheveux s'étalant sur le tissu de cuir. Assise de la sorte, elle se remémora les réactions de son esclave. Elle l'avait remerciée et avait semblé être heureuse de voir qu'elle logerait dans une chambre spacieuse. Lisa avait énormément de défaut et la luxure en faisait partie. Alors, elle ne pouvait décemment pas posséder une maison sans valeur. Mais que son jouet ne se méprenne pas, à la moindre erreur, elle serait punie et pourrait avoir à dormir dehors attachée comme un vulgaire animal - quand bien même les températures flirteraient avec le zero - ou à dormir dans la cave qui n'était pas des plus accueillante.

    Dans sa position, elle n'eut pas de mal à distinguer les deux silhouettes qui venaient de se matérialiser dans son salon. Elle connaissait par cœur l'une de ces créatures. Il s'agissait d'un hybride cuisinier. Sans mot dire, il s'attela à la tâche et la brunette put constater que la plupart des plats avaient déjà été préparée. La seconde, Lisa ne l'avait jamais vue mais elle se doutait bien de la raison de sa présence ici. C'était une neko aux formes alléchantes, Azazel avait toujours eu des bons goûts. Se relevant, Sayuri lui tourna autour.

    - Mm, ça devrait faire l'affaire. Ton rôle aujourd'hui sera de satisfaire un vendeur du marché. Réponds à tous ses caprices, entendu ? Ah..et, dis-lui que je me vois navrée d'annuler notre rendez-vous mais qu'Azazel me voulait auprès de lui.

    Tremblante et certainement réticente à la tâche qui lui avait été confiée, la Neko ne put que s'incliner, montrant le respect qu'elle lui devait.

    - Oui, maîtresse.

    Ce fut le moment que choisi Alice pour pousser la porte du salon. Rapidement, Lisa congédia les deux autres sous-fifres pour ne plus se concentrer que sur la blonde. La brunette la dévorait littéralement des yeux. Son esclave avait des goûts plutôt bons. Sa tenue, qui contrastait aux vêtements de la brune au moins autant que sa couleur de cheveux, la rendait encore plus belle qu'elle ne l'aurait pu espérer. Oui, elle avait fait un bon choix. D'un geste de la main, Sayuri - son second prénom - l'invita à passer à table. Elle prit place en face de son esclave, ne tardant pas à engager la discussion.

    - Mange, tu dois avoir faim.

    Les plats disposés sur la table auraient pu être des mets de roi et Lisa attendait de pouvoir manger de la nourriture de qualité même quand son esclave cuininait.

    - Je m'appelle Lisa mais tu m'appelleras Madame, Mademoiselle ou Maîtresse. Comme tu l'auras sûrement deviné, je suis ta véritable propriétaire mais ne t'inquiète pas, tu gagnes au change. Tu es humaine, non ? Raconte-moi un peu ta vie avant d'arriver ici.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Mar 24 Avr - 14:21

Lorsqu'Alice ouvrit la porte du salon elle se retrouva face à deux créatures qu'elle n'avait jamais vu et dont elle n'aurait jamais soupçonné l'existence. Sursautant sous le coup de la surprise elle essaya bien vite de se reprendre et leur adressa un sourire timide. Ceux-ci n'avaient pas l'air de faire attention à sa présence et se hatèrent de quitter la pièce sans lui adresser un regard, obéissant à l'ordre qui venait - à l'évidence - de leur maîtresse. Celle-ci, allongée sur un confortable fauteuil lui fit signe de s'asseoir à table.

Alice jeta un regard à sa maîtresse, elle semblait plus heureuse que jamais et la jeune esclave se sentit plus en sécurité. Le repos que lui avait conféré son bain lui avait redonné des forces et ses épreuves passées semblaient maintenant bien lointaines. Elle prit place et observa la quantité de plats disposés sur la nappe, elle était affamée.

- Mange, tu dois avoir faim.

La femme s'était assise à son tour en face d'elle et l'invitait à se servir, ce qu'Alice se dépêcha de faire. Elle se remplit à la louche un bol d'une soupe onctueuse et commença à la siroter goulument. Elle n'eut malheureusement pas le temps d'étancher sa faim que déjà la brune se remit à parler.

- Je m'appelle Lisa mais tu m'appelleras Madame, Mademoiselle ou Maîtresse. Comme tu l'auras sûrement deviné, je suis ta véritable propriétaire mais ne t'inquiète pas, tu gagnes au change. Tu es humaine, non ? Raconte-moi un peu ta vie avant d'arriver ici.


Alice se rappela qu'elle n'était en effet qu'une esclave et reposa sa cuillère sur le rebord de son assiette. Alors c'était vrai, elle allait devoir obéir à cette Lisa et l'appeler maîtresse. Après réflexion même si cela n'était pas la vie qu'elle imaginait en quittant l'Angleterre, le luxe qui émanait de cette maison l'attirait agréablement. Elle fut surprise qu'on lui demande de raconter son histoire, depuis qu'elle était arrivée sur l'île on lui avait essentiellement demandé de se taire... C'est donc avec une joie qu'elle avait peine à cacher qu'elle répondit, oubliant instantanément son ventre à peine rempli.

- Et bien... euh, je suis née en Angleterre - si vous connaissez, je ne sais pas - et j'ai maintenant 18 ans. Je partais pour le Japon afin de poursuivre mes études mais le bateau qui devait m'y amener s'est échoué sur les plages de cette île.

Alice marqua une pause afin de scruter son interlocutrice, celle-ci semblait en attendre un peu plus qu'un simple rappel de sa carte d’identité et l'esclave se résolut donc à continuer, dans les détails.

- J'ai toujours été très agitée et je suis normalement suivie pour cela, même si je n'en ai jamais trouvé d'utilité. Hormis cela je n'ai rien vécu de particulier, même si je dois avouer être plutôt précoce concernant l'école. Voilà ! Euh... je voudrais aussi ajouter que je vous trouve très jolie Lisa. Euh, excusez moi, mada... maîtresse. Enfin, vous êtes très jolie.

Alice avait honte de s'être ainsi ridiculisée et elle baissa la tête pour contempler son assiette. Plus que tout, elle craignait avoir offensé sa nouvelle maîtresse en lui avouant ses sentiments aussi brusquement. Elle s'était soudainement sentie si à l'aise à parler en face à face, qu'elle avait presque oubliée que malgré tout elle lui "appartenait"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Mer 25 Avr - 12:44

Sans surprise, Lisa observa l'appétit de son esclave qui s'était presque jetée sur la soupe mais qui avait tout de même eu la décence de se contenir. Il était dans ses intérêts de se remplir la panse et de reprendre des forces car servir une maîtresse pareille n'était pas de tout repos et les journées à venir promettaient d'être fort désagréables à vivre. Calmant son envie de manger, Alice se mit à répondre aux questions que lui avait précédemment posées sa maîtresse.

- Et bien... euh, je suis née en Angleterre - si vous connaissez, je ne sais pas - et j'ai maintenant 18 ans. Je partais pour le Japon afin de poursuivre mes études mais le bateau qui devait m'y amener s'est échoué sur les plages de cette île.

Elle était donc Anglaise ? Bonne nouvelle, un sourire discret s'afficha sur les lèvres de la jeune femme. Elle n'avait connu que de bonnes expériences avec les Anglais ; elle espérait que son jouet ne décevrait pas ses attentes.

- J'ai toujours été très agitée et je suis normalement suivie pour cela, même si je n'en ai jamais trouvé d'utilité. Hormis cela je n'ai rien vécu de particulier, même si je dois avouer être plutôt précoce concernant l'école. Voilà ! Euh... je voudrais aussi ajouter que je vous trouve très jolie Lisa. Euh, excusez moi, mada... maîtresse. Enfin, vous êtes très jolie.

Agitée ? Le vendeur lui avait donc caché cela ? A moins que lui-même n'ait pas été au courant car, de ce qu'elle en avait vu, la blonde n'avait pas l'air d'être si "agitée" que cela. Lisa ne savait pas si c'était une bonne chose. D'une part, elle détestait les esclave récalcitrant mais d'autre part, elle n'appréciait pas pleinement un esclave sans aucune réaction. Tant pis, elle aviserait si jamais son jouet venait à commettre une bêtise. Elle put également apprendre que la jeune femme était en quelque sorte une surdouée, tant mieux, Lisa détestait les humains idiots. Tout aurait pu être parfait si la brunette n'avait pas buté sur l'une des phrases de son esclave. Elle l'avait qualifiée de jolie. Oui, c'était un compliment. Oui, Lisa aimait les compliments mais la malheureuse avait omis d'utiliser le titres d'usage pour s'adresser à sa supérieure. Même si elle s'était rattrapée, Sayuri devait mettre les points sur les "i".

- La prochaine fois que tu t'adresseras à moi d'une façon aussi familière, tu seras punie, c'est clair ? Comme c'est ta première erreur, je laisse passer mais ne t'avise plus de la reproduire.

Le suite du repas se déroula en silence, Lisa finit de manger et s'éclipsa dans sa chambre laissant son esclave à table. Au bout de plusieurs minutes, elle revint et fila droit vers son nouvel achat. Sans même attendre qu'elle ait fini de manger, elle lui attrapa le poignet et la tira jusqu'au canapé dans lequel elle la poussa légèrement afin qu'elle se retrouve assise. Ensuite, elle se pencha vers elle et passa un collier en argent autour de son cou. Ce collier était scellé par un cadenas et seule Lisa possédait la clef. Mais ce n'était pas fini, elle passa également un bracelet en or blanc autour de son poignet droit. Sur celui-ci, une inscription était gravée : "propriété de Yuri Cromwell". Pour finir, elle posa ses lèvres sur celles de la blonde. Désormais, elle lui appartenait vraiment.

- Tu es encore plus magnifique avec ces bijoux. Je ne regrette pas de t'avoir achetée.

Après avoir marqué son esclave, la jeune brune se redressa et fixa son esclave dans les yeux. Elle l'attrapa à nouveau au niveau du bras et la releva du canapé et la guida à nouveau à travers la maison, révélant une nouvelle porte. Cette nouvelle pièce ressemblait à une salle de bains à la différence qu'il n'y avait pas de baignoire mais un jacuzzi ainsi qu'une partie faite de bois destinée au sauna. D'un côté de la pièce s'étalait une table de massage sur laquelle Lisa alla se placer.

- Masse-moi, la journée a été rude.

Ce serait le premier devoir d'esclave de la blonde, plusieurs huiles et crèmes étaient à sa disposition pour rendre ce massage le plus appréciable possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Mer 25 Avr - 14:16

Dès qu'Alice eut fini sa phrase Lisa se montra moins douce. Le lapsus malencontreux ne lui avait pas plu et déjà la pauvre esclave était menacée de punition à la prochaine récidive. Malgré tout cette dernière acquiesça silencieusement, comprenant tout à fait la réaction de son interlocutrice et se rappela de ne plus faire la même erreur. Elle finirent leur repas sans parler, Alice se resservant plusieurs fois de chaque plat, toujours plus délicieux les uns que les autres. Alors qu'elle savourait une crème glacée sa maîtresse se leva et disparût derrière elle. La jeune fille se retourna pour savoir ce qu'elle préparait mais Lisa avait déjà disparu; elle continua donc son dessert, sentant son estomac qui acceptait ses dernières bouchées. Brusquement elle se sentit happée par une main ferme et avant de comprendre ce qui s'était passée elle était assise sur le fauteuil. Sa maîtresse lui passa alors deux anneaux dont un verrouillé autour du cou. Alice eut juste le temps de lire propriété de Yuri Cromwell avant de sentir les lèvres délicates de la brune se déposer sur les siennes. Le baiser ne dura qu'un instant mais déjà Alice était conquise, la sensation délicieuse de la chair de sa maîtresse résonnait encore sur sa bouche et elle mit quelques instants avant de reprendre conscience de ce qui se passait. Elle était déjà dans une autre pièce ressemblant à peu de chose près à ces publicités pour des salons de relaxation.

Lisa laissa son esclave en place et alla prendre place sur une table de massage un peu plus loin.

- Masse-moi, la journée a été rude, lança-t-elle simplement.

Alice dont le ventre pesait un peu à présent n'était pas très disposée à s'occuper de quelqu'un d'autre et appétait plus que tout à une bonne nuit de sommeil. Cependant, le ton de sa maîtresse était sans appel et il lui sembla bien qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Elle s'approcha de la table et entreprit de défaire le plus précautionneusement possible l'arrière de sa robe afin d'avoir accès à l'ensemble de son dos. Elle jeta ensuite un petit regard inquiet à la liste impressionnante d'huiles différentes. Elle finit par choisir celle qui lui paraissait la plus douce - n'ayant pas vraiment de connaissances dans le domaine - et entreprit d'enduire la peau de la femme de la nuque aux lombes. Elle avait déjà et s'était déjà faite masser et savait plus ou moins comment rendre la tâche aussi agréable que possible. Elle commença par parcourir de ses paumes luisantes le dos de sa maîtresse, n'exerçant d'abord aucune pression, puis força doucement concevant la même lenteur. Ses gestes étaient précis et de la pointe des omoplates aux vertèbres lombaires elle massa consciencieusement chaque parcelle de chair. Au bout de plusieurs longues minutes elle choisit au hasard une nouvelle huile aux reflets ambrés et en recouvrit les jambes de la jeune femme. Reprenant alors sa gestuelle elle massa des pieds jusqu'à mi-cuisse (n'osant pas s'aventurer plus loin), enfonçant ses doigts entre les tendons, et étirant les muscles fatigués.

Ce jeu continua presque une heure pendant laquelle Alice prit presque autant de plaisir que sa partenaire, palpant avec envie ses muscles adoucis. Lorsque ses bras furent enfin engourdis et que ses gestes devenaient trop répétitifs elle décida d'arrêter et passa brièvement une crème hydratante sur le corps de sa maîtresse. Avant de s'arrêter enfin.

- Voilà, dit-elle d'un ton enjoué, j'espère que cela vous aura plu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Mer 25 Avr - 15:17

Bien qu'elle sentit son esclave un peu hésitante au début. Elle finit par se décider et débuta le massage. Elle commença par défaire l'arrière de sa robe. Lisa ne put s'empêcher de penser qu'elle risquait d'être tâchée par les huiles mais laissa tout de même son esclave faire son travail. Pour un premier massage, elle ne désirait pas être trop intrusive, attendant de voir ce dont était capable la jeune blonde. Après un léger moment de flottement, Lisa sentit enfin les mains de la jeune femme sur son dos. Elle semblait avoir un minimum d'expérience puisqu'elle commença par lui enduire le corps - de la tête aux pieds - avec l'une des nombreuses huiles essentielles qui étaient à sa disposition. Quand elle commença réellement à la masser, Lisa sentit tous ses muscles se détendre petit à petit lâchant des râles de contentement par-ci, par-là. Fermant les yeux, elle savoura complètement les passages des douces mains de son esclave sur sa peau.

Au bout d'une heure, le massage prit fin. Résultat ? Lisa pouvait s'estimer satisfaite, son esclave semblait avoir plusieurs cordes à son arc. Un sourire vint égayer son visage tandis qu'elle se relevait, rattachant sa robe. Elle resta un moment assise, profitant un dernier instant de la sensation des mains délicates et magiques de son esclave. Celle-ci avait lui avait indirectement demandé si son travail lui avait plu. Indéniablement, oui mais elle n'allait pas le lui dire clairement, préférant éviter un relâchement précoce de son comportement. Elle se contenta de descendre de la table et d'hocher lentement de la tête. Elle était déjà proche de son jouet mais avança encore jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un léger écart entre leurs deux corps. Encore une fois, elle posa ses lèvres sur celles de sa congénère. C'était la seconde fois qu'elle y goûtait et elle devait dire qu'elle adorait ça. Ce baiser dura plus longtemps que le second mais la brune ne tarda pas y mettre un terme.

- Tu es plutôt douée.

Il n'était pas nécessaire de la prévenir qu'elle quittait la pièce. Lisa avait envie de profiter du corps de son esclave mais elle préférait que celle-ci soit en pleine forme afin de réellement s'amuser. Elle se tourna donc vers elle.

- Va te coucher maintenant. Demain, les choses seront différentes.

Pour conclure sa journée, et parce qu'elle en mourrait d'envie, elle plaqua la blonde contre le mur du couloir et attrapa fougueusement ses lèvres, sa langue se forçant un passage jusqu'à sa bouche. De tous les baisers, celui-ci fut le plus bref. Sans un mot, Lisa se dirigea vers sa chambre, laissant son esclave faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Mer 25 Avr - 20:53

- Va te coucher maintenant. Demain, les choses seront différentes.

Les choses seront différentes? Alice se demandait bien ce qui pouvait l'attendre mais le verbe "coucher" fit renaître très vite son sommeil, masqué par le plaisir des caresses. Et alors qu'elle réprimait un bâillement elle commença à se diriger vers la porte. Mais à peine avait-elle fait un pas que soudainement, la jeune esclave se retrouva violemment plaquée contre le mur et alors qu'elle était déjà à moitié dans son lit la langue de Lisa la réveilla. Alice eut à peine le temps de sentir la caresse sucrée de cette intrusion que déjà sa maîtresse la libérait de son étreinte, la laissant là, un peu secouée et frustrée de ne pas en avoir eu plus.

La jeune fille suivit donc sa maîtresse dans le couloir mais cette dernière avait déjà disparu. Suivant donc le dernier ordre qu'elle avait reçu elle se dirigea vers sa chambre. Refermant derrière elle, Alice se jeta sur le martela, sautant sur le dos. Les bras écartés elle resta un moment à observer le plafond. Elle avait du mal à faire le bilan de sa journée. Une matinée atroce qui semblait à des lieues d'ici, une après-midi à la fois éprouvante et douce. Celle qui s'imposait désormais comme sa maîtresse était si belle et douce mais si dure dans ses paroles et parfois ses gestes était si brutaux... Elle repensa à son Angleterre natale, à tous ces gens qui face à cette situation auraient réagis tellement plus différemment. Alice semblait presque indifférente à son sort alors qu'on venait de la condamner à une vie d'esclave misérable elle semblait plutôt en plein dilemme : savoir si oui ou non elle devait apprécier sa condition. Loin de chercher à savoir comment s'enfuir ou comment se rebeller la seule question qui lui importait était : culpabiliserait-elle lorsqu'elle éprouverait du plaisir? Bien sûr les journées ne seraient pas roses non plus, mais peut-être était-ce un mal nécessaire pour profiter pleinement de cette aventure...

Chassant ces pensées trop envahissantes pour son esprit fatigué elle se releva et parcourut les différentes étagères et autres meubles du regard. Il y avait tout pour qu'une jeune femme se fasse belle, des miroirs, des brosses, du maquillage décliné en teintes innombrables et plein d'autres accessoires de beauté. Alice s'amusa à sentir les flacons de parfums disposés sur une étagère. Elle crut reconnaitre l'odeur d'une de ces eau-de-vie qu'on vendait près de chez elle. Peut-être que les marchandises circulaient entre ces mondes qui semblaient tellement déconnectés. La jeune fille n'avait jamais été très adepte de ces looks fardés et de toutes ces filles qui s'imaginaient défiler à Hollywood, se contentant d'un léger liseré noir afin de souligner son regard et misant bien plus sûr ses vêtements. L'armoire de la pièce était pleine à craquer. Elle n'avait pas eu bien l'occasion de faire le tour de sa garde robe et elle profita de ses quelques minutes de répit pour le faire. Il y avait vraiment de tout. Des jeans, des robes, des collants, des t-shirts de tous les goûts. La quantité de pièces de sous vêtements différentes choqua la jeune fille. Au moins une cinquantaine d'ensembles étaient entreposés dans un tiroir, de la simple culotte au string transparent, en passant par des guêpières affriolantes et autres porte-jarretelle. Elle fut également surprise de voir tous ses articles à sa taille. Peut être qu'une autre fille de son âge et de sa corpulence dormait ici, c'est vrai qu'après tout Alice ne connaissait encore rien de la vie de sa maîtresse.

Un nouveau bâillement vient perturber le cours de ses pensées et elle décida d'arrêter là les frais. Elle ôta sa robe en la jetant dans un coin et enfila un t-shirt de coton blanc qui lui arrivait jusqu'au bas des fesses avant de se jeter à nouveau sur le lit. Elle s'amusa un peu à s'enrouler dans les couettes épaisses avant de fermer enfin les yeux. Sa main passa sur le collier métallique qui cernait son cou. Seule dans ce lit trop grand elle éprouva pour la première fois depuis qu'elle était ici une vraie tristesse. Une larme coula entre ses paupières closes et elle finit enfin par sombrer dans un sommeil sans rêves.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Jeu 26 Avr - 12:31

Après avoir quitté son esclave, Lisa s'était tout de suite dirigée vers sa chambre. Elle ne ressentait pas forcément un manque de sommeil. Ses journées se terminaient généralement au petit matin. Mais après tout, pourquoi ne pas profiter pour se recharger complètement les batteries. A peine avait-elle passé le pas de sa porte qu'elle se débarrassa nonchalamment de sa robe, la lançant négligemment à terre. Vêtue simplement de ses sous-vêtements, elle prit la direction de sa salle de bain personnelle et laissa couler l'eau de la douche jusqu'à ce qu'elle atteigne la bonne température. Quand elle jugea que l'eau fut à son goût, elle ôta ses derniers vêtements et se glissa sous le jet puissant de l'eau. Elle resta sous cette pluie artificielle durant trente minutes avant d'en sortir et de s'enrouler dans une serviette et de quitter la salle d'eau.

A nouveau dans sa chambre, elle se glissa, toute nue, sous les draps. Quand elle y pensait, c'était l'une des rares et uniques fois qu'elle terminait une journée en étant complètement sobre et même clean. Elle n'avait bu aucun verre, ni pris aucune drogue. C'était presque un miracle. Pour résumer ses habituelles soirées, celles de son ancienne vie et celles de sa vie actuelle, on pourrait presque sans honte utiliser le mot orgie. Tout n'était que sexe, drogue et alcool. Enfin, c'était peut-être une bonne chose mais elle s'en passerait volontiers. Les journées passées sans rien avoir ingurgité lui paraissaient tellement ennuyeuses. C'est sur ses pensées qu'elle ferma les yeux et sombra dans un sommeil réparateur.

Au petit matin, dans les alentours de dix heures, Lisa ouvrit les yeux. Clairement, une nuit après une soirée et une nuit classique était totalement différente. Elle qui avait l'habitude de se lever bien plus tard se retrouva décalée...ce qui la mis de mauvaise humeur. Elle se leva sans grande conviction et fila vers sa salle de bain. Elle n'attendit même pas que l'eau soit chaude pour se plonger dans la baignoire. La température glaciale de l'eau lui mit un électrochoc et finit de la réveiller sans pour autant chasser sa mauvaise humeur. Au bout d'une heure, elle sortit de son bain et passa un peignoir sur ses épaules. Elle fouilla dans son armoire se demandant ce qu'elle allait porter. Finalement, elle opta pour des sous-vêtements en dentelle noirs, un mini-short très court - qui lui s'arrêtait au haut de ses cuisses - et un t-shirt large et pendant d'un des côtés de son épaule, découvrant l'une des brettelles de son soutien-gorge. Une fois vêtue, elle quitta sa chambre, se dirigeant vers la cuisine, espérant que son esclave lui avait préparé un bon petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Ven 27 Avr - 8:42

Lorsqu'Alice se réveilla ce fut par le bruit que fit sa maîtresse dans les pièces à côté. La matinée était déjà bien entamée et la jeune fille avait bien récupéré. Ouvrant les yeux sur ls draps de son baldaquin elle se rappela brièvement tous les événements qui s'étaient déroulés la veille. Elle caressa les draps du lit et eut un petit sourire, après tout c'était agréable de vivre ici. Après quelques minutes d'ataraxie complète elle finit par se lever, se questionnant sur ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Comprenant que Lisa était sous l'eau de sa salle de bain, elle décida de retourner à la première salle d'eau qu'elle avait découvert en arrivant ici. Elle fit un brin de toilette puis retourna à sa chambre pour achever de se préparer. Découvrant de multiples accessoires de coiffure le jeune fille s'en donna à cœur joie, lissant et peignant ses cheveux mèche par mèche.

Elle ôta enfin son t-shirt qui avait fait office de pyjama et retourna vers la commode. Alice avait bien envie d'essayer tous les vêtements en même temps mais elle se contenta d'un débardeur blanc qui tombait nonchalamment sur ses flancs et d'un jean slim sombre qui contrastait à merveille avec le haut. Elle enfila une paire de fines chaussettes blanches et s'admira dans le miroir. C'était parfait. Elle entendit enfin la porte de Lisa s'ouvrir et elle l'entendit se diriger vers la cuisine. Arrangeant une dernière fois ses cheveux et vérifiant la propreté de son eye-liner, la jeune esclave sortit enfin de son cloaque et prit la direction de la cuisine.

En poussant la porte elle y trouva sa maîtresse, qui n'avait à l'évidence pas l'air de très bonne humeur. Esquissant un sourire timide Alice s'avança et se ficha devant elle.

- Bonjour Maîtresse, lança-t-elle d'un ton enjoué.


Elle était disposée à se plier à tous les caprices de Lisa tant celle-ci resplendissait ce matin là. Et la bonne nuit de sommeil avait finit de la revigorer. Cependant, son interlocutrice n'avait pas l'air prête à se répandre en joyeusetés et cela inquiéta fort la pauvre Alice dont le sourire avait disparu...

Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Ven 27 Avr - 10:33

La journée promettait d'être longue pour la pauvre Lisa qui s'était levée du mauvais pied. Elle était déphasée et détestait tout simplement ça. Elle se sentait tellement molle qu'elle se promit de ne plus jamais rester sobre toute une journée. Cela ne lui réussissait décidément pas du tout. Malheureusement pour son esclave, tout allait lui retomber dessus et pas d'une manière agréable. Quand elle mit les pieds dans la cuisine, elle s'attendait à la voir l'attendre pour commencer à manger ou au moins s'atteler à la préparation des plats mais elle n'était tout bonnement même pas là. Résultat des courses, le sang de Lisa ne fit qu'un tour. Elle détestait attendre et c'était bien ce qu'elle faisait en ce moment.

Sa colère ne fit que s'accentuer quand, enfin, la belle blonde - qui était réellement très attirante dans sa tenue - arriva dans la cuisine. Elle était visiblement en meilleure forme que la journée précédente, tout le contraire de sa maîtresse. Enjouée, la jeune femme la salua mais Lisa resta de marbre. Elle fixait son achat de la veille d'un regard mauvais et sa main ne tarda pas à s'abattre contre la joue de la pauvre blonde qui avait semblé si heureuse il y a à peine quelques secondes.

- Je ne t'ai pas achetée pour que tu te la coules douce mais bien pour travailler et faire ce que je te dis. Tu seras punie. Ce soir, ne compte pas dormir bien au chaud dans ton lit.

Elle lui flanqua une seconde gifle, plus violente encore.

- Ne t'avise pas de te plaindre et va tout de suite de me préparer à manger !

La veille, Lisa ne lui avait donné aucune indication quant à son réveil et au petit-déjeuner qu'elle aimerait manger. A vrai dire, elle ne lui avait absolument rien dit mais quand bien même, elle continuait de rejeter la faute sur son esclave. La fixant d'un air mauvais tandis qu'elle allait prendre place sur l'une des chaises de la table. Une maîtresse ou un maître aimant - même s'ils étaient rares sur l'île - lui aurait sûrement pardonné sa faute et l'aurait peut-être même traitée en égale mais la jeune mannequin n'entrait pas dans cette catégorie. Elle logeait et habillait son esclave, celle-ci devait au moins savoir obéir sinon quel intérêt cela apportait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Ven 27 Avr - 12:39

Alice ne vit rien venir. Un première gifle s'abattit sur sa joue. Elle n'était pas douloureuse en soi mais la violence du geste interrompit brutalement l'euphorie d'Alice. Celle-ci regarda sa maîtresse, l'incompréhension se dessinant sur son visage.

- Je ne t'ai pas achetée pour que tu te la coules douce mais bien pour travailler et faire ce que je te dis. Tu seras punie. Ce soir, ne compte pas dormir bien au chaud dans ton lit.

Une seconde gifle suivit ces paroles. Cette fois-ci la joue de la jeune fille commença à la lancer. Mes plus que la douleur c'était vraiment la tristesse qui s'était à nouveau emparée d'elle. Alice avait cru qu'elle pourrait vivre agréablement la relation dominant-dominé dont elle rêvait tant, mais la cruauté avec laquelle s'affichait devant ses yeux la réalité la bouleversait. Elle regrettait d'avoir été assez stupide pour croire qu'elle se réveillerait gentiment et qu'elle pourrait profiter des bienfaits de cette demeure sans rien en retour. Ses yeux s'embrumèrent mais elle s'efforça de se retenir afin de ne pas tomber en sanglots devant Lisa.

- Ne t'avise pas de te plaindre et va tout de suite de me préparer à manger !


Laissant échapper un hoquet étranglé, la pauvre esclave baissa la tête et se dirigea vers les meubles de rangement. Elle jetai des regards en biais, encore effrayée par l'idée de recevoir une nouvelle claque. Mais Lisa n'en fit rien, prenant place autour de la table. Il ne fallut pas longtemps à Alice pour trouver de quoi faire chauffer des œufs et du bacon. Elle remua silencieusement les ingrédients qui grésillaient dans la poêle. Ses larmes avaient séché et seules ses épaules tremblaient encore par instant. Son plat était parfait et elle comptait bien se rattraper en lui faisant goûter. La jeune blonde n'était pas particulièrement douée en cuisine mais elle excellait dans l'art du petit-déjeuner. Les tranches de toast sautèrent et déposant une cuillerée de confiture dans une coupelle elle emmena enfin le plateau à l'allure appétissante. Elle en déposa le contenu devant sa maîtresse et se tint muette comme une carpe debout à côté d'elle. Hésitante quant à la posture qu'elle devait adopter elle se tortilla compulsivement des doigts derrière son dos, n'osant ouvrir la bouche. Elle craignait en effet d'exposer une nouvelle fois sa joue encore échauffée à la colère de Lisa.

Elle finit finalement par lancer un timide "Bon appétit." tout en attendant avec appréhension la réaction de sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Ven 27 Avr - 13:02

Assise sur sa chaise, Lisa patientait alors que son esclave lui préparait son petit-déjeuner. Enervée, la belle bouclait sans cesse une de ses mèches autour de son doigt. De cette façon, elle s'empêchait de se lever et de passer ses nerfs sur l'autre jeune femme. Son impatience se voyait très clairement à la façon dont elle tambourinait sur la table. Il y aurait sans aucun doute de meilleurs réveils pour elle mais aussi pour son esclave qui serait alors épargnée par la mauvaise humeur de sa maîtresse.

Plus que de l'apitoyer, être témoin des sanglots étouffés de la blonde ne lui donnait que plus envie de la faire taire. Heureusement pour elle, elle réussit à se contenir même si ses épaules tremblaient. Lisa se doutait bien que son jouet pouvait sentir son regard enflammé par la colère lui brûler le dos mais elle n'en avait que faire, elle continuait de suivre la belle blonde des yeux dans chacun de ses gestes jusqu'à ce que le plateau arrive. En l'espace de quelques minutes, Lisa avait assisté à la naissance de la tristesse et de la crainte dans les yeux de son esclave et ce n'était pas pour lui déplaire.

Toisant le contenu du plateau, la jeune femme ne jeta même pas un regard à sa congénère. Elle commença par manger l'omelette accompagnée par le bacon. La première fourchette réveilla ses papilles et le mélange de saveur l'égaya un peu. Quand elle eut terminé, elle s'attaqua aux toasts qu'elle tartina de confiture. Ceux-ci étaient parfaitement grillés, ni mous ni brûlés. Ce petit déjeuner eut l'effet d'apaiser un peu la brunette mais elle n'en oubliait pas pour autant la punition de son esclave.

- Peut-être que pour te punir, je devrais...te prêter à un démon pour qu'il s'amuse un peu, qu'en penses-tu ? C'est une bonne idée, non ?

La question était on-ne-peut plus sérieuse et Lisa attendait vraiment une réponse. Si cette réponse la satisfaisait alors elle renoncerait à son idée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Ven 27 Avr - 13:21

Pour tout commentaire Lisa lui posa une question des plus troublantes. Être prêtée à un démon? L'idée ne l'enchantait guère, pas plus que la promesse qu'elle lui avait fait de ne pas la laisser regagner sa chambre cette nuit. Seulement cette menace était posée sous la forme d'une interrogation, comme si sa maîtresse attendait d'elle qu'elle s'excuse ou qu'elle ne sorte une quelconque phrase salvatrice. Se remémorant les images du marché de la veille Alice voyait défiler tous les visages plein d'envie malsaine des clients et la perspective de devoir passer une nuit avec un de ces pervers aux allures de sadiques la fit frissonner. Finalement, cédant peu à peu à la panique elle s'exclama d'une voix plaintive.

- S'il vous plait, je ne savais pas, ça ne se reproduira plus, je vous le jure. Je ferrai ce que vous voulez mais ne m'envoyez pas servir un de ces hommes.

La jeune fille avait réuni ses mains sous son menton et jetai un regard suppliant à sa maîtresse. Plus le temps passait et plus elle doutait de son humanité ainsi que de sa capacité à éprouver de la pitié mais elle ne voyait pas d'autres possibilités afin de plaider sa cause.

Alice finit par s'agenouiller devant Lisa, les yeux levés vers elle. Cette position favoriserait peut être sa compassion. Sa joue encore rosie la picotait encore et elle passa machinalement sa main dessus, tout en étirant ses sourcils dans une moue à mi-chemin entre la peur et l'attente. La jeune esclave n'avait encore jamais été dans cette position, à demander sincèrement la clémence d'un bourreau tout en sachant que celui-ci jouait avec elle. Sentir ainsi ses sentiments malmenés consciencieusement par sa maîtresse la mettait mal à l'aise et elle avait maintenant honte d'elle même. Ainsi assise au pieds d'une parfaite inconnue qu'elle admirait malgré tout. Elle sentit son orgueil se déchirer sous le regard de sa magnifique geôlière et une nouvelle fois encore ses yeux devinrent humide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Ven 27 Avr - 14:41

Le spectacle qui se déroulait sous ses yeux était vraiment très amusant. De quoi chasser momentanément sa mauvaise humeur et a évacué sa colère. La jeune femme semblait réellement effrayée par l'idée d'être prêtée à l'un des démons de l'île. Elle avait raison car connaissant Lisa, elle aurait très bien pu l'envoyer tout droit chez l'un des pires tortionnaires qu'elle connaisse. Sa réponse vint appuyer les soupçons de la belle. Alice était réellement très réticente à l'idée de se retrouver à nouveau entre les mains d'autres hommes. Amusée, la brunette réprima un sourire mutin, gardant un air sérieux et sévère tandis qu'elle fixait son esclave droit dans les yeux et que celle-ci faisait de son mieux pour s'éviter une pareille punition.

De ce qu'elle avait vu et entendu, cela n'était pas suffisant bien qu'assez distrayant. Mais le fait qu'elle se soit agenouillée à ses pieds changea la donne. Lisa appréciait cette attitude de totale soumission. Elle aimait voir la crainte dans les yeux des autres tout autant qu'elle aimait voir naître le désir et l'envie chez ses interlocuteurs. Ravie, elle laissa s'échapper un rire enfantin qui dénotait bien avec le malaise de la scène qui se jouait. Comment pouvait-on rire dans une situation pareille ? Et bien, il suffisait de s'appeler Lisa Cromwell et de n'avoir aucun sens de l'éthique.

- Ce serait dommage, en effet que d'autres puissent profiter de toi avant moi.

Satisfaite et tandis que les larmes montaient aux yeux de son esclave, la jeune mannequin s'agenouilla en face d'elle, passant délicatement voire même tendrement la main sur la joue qu'elle avait précédemment giflée. Elle plongea son regard grisé dans le bleu profond des iris de la blonde lui faisant comprendre qu'elle y échappait de peu.

- Relève-toi et débarrasse-moi tout ça. Dépêche-toi de manger et rejoins-moi dans ta chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Sam 28 Avr - 12:22

- Ce serait dommage, en effet que d'autres puissent profiter de toi avant moi. Relève-toi et débarrasse-moi tout ça. Dépêche-toi de manger et rejoins-moi dans ta chambre.

Alice comprit très vite qu'il n'était plus question d'être offerte à un inconnu. Cependant ce que Lisa comptait lui faire subir dans la chambre restait un mystère et malgré la manière dont elle avait semblé se radoucir, la jeune esclave doutait qu'une si piètre supplication avait pu l'atteindre. Elle se releva donc, restant seule dans la cuisine. Prenant à la lettre les consignes de sa maîtresse elle se fit chauffer à son tour un œuf sur le plat qu'elle dévora avec deux toast natures. Alice passa ensuite la vaisselle sous l'eau et en un instant les ustensiles brillaient sur l'égouttoir.

La jeune fille ne quitta pas tout de suite la pièce, profitant de sa rapidité à tout ranger pour s'accorder un bref moment de répit. Sans surprise, alors qu'elle se tenait en appui sur l'évier, elle tomba en larmes, sanglotant silencieusement. Elle s'était tant retenue en face de Lisa que des flots coulaient le longs de ses joues. Finalement elle se força à se clamer, prenant de grandes inspirations et essuya ses yeux certainement rouges avec un coin de mouchoir. Elle ouvrit ensuite la porte de la cuisine et prenant une bonne bouffée d'air, sortit de la pièce.

Ses pas la conduisirent presque inconsciemment jusque devant la porte de sa chambre. Elle réalisa qu'elle n'avait pas rangé ses affaires et que les vêtements de la veille et de cette nui étaient encore en boule au pied du lit. Honteuse, elle espéra que Lisa ne s'en serait pas aperçu et elle rentra enfin. Ses yeux étaient encore un peu rouges mais son visage s'était détendu et elle avait enfin libéré la dose de tension qui la tourmentait. Elle sourit à sa maîtresse lorsqu'elle rentra espérant qu'elle avait oublié leur dispute et qu'il ne serait plus question de punition quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   Sam 28 Avr - 13:40

Quand Lisa pénétra dans la pièce qui servait de chambre à son esclave, elle ne manqua pas de tout de suite remarquer que la chemise qu'elle lui avait donnée et la tenue qu'elle avait enfilée la veille se retrouvaient négligemment à terre. Alice ne devait pas être une personne ordonnée mais elle devrait apprendre à le devenir car il ne fallait pas qu'il y ait deux personnes désordonnées dans cette maison. La jeune brune était bordélique. Elle ne rangeait jamais sa chambre et si des esclaves passagers ne venaient pas ranger son loft après ses soirées, il serait déjà devenu impossible de voir à quoi ressemblait le plancher. Du bout du pied, la jeune mannequin envoya bouler les deux tenues.

Debout devant l'armoire de son esclave, elle entreprit de passer en revue toutes les tenues qui appartenaient désormais à la belle blonde. Il y avait des vêtements qui lui plaisaient beaucoup et d'autres qu'elle lança à terre, ne désirant jamais voir son esclave porter de telles horreurs. Bien sûr, ce serait à Alice de ranger la chambre quand elle en aurait fini. En attendant, la jeune femme se laissa tomber sur le seul lit de la pièce. Avoir effrayé sa congénère de la sorte l'avait beaucoup amusée et elle n'hésiterait pas à recommencer. Elle aimait tout simplement pousser les autres à bout. Dans son ancien lycée, elle s'amusait à martyriser des camarades qu'elle n'appréciait pas. Leurs vies s'étaient transformées en cauchemar. Ils devaient être heureux maintenant qu'elle avait disparu de la circulation. Elle repensa à l'un de ses mauvais tours. Elle avait laissé un message dans le casier d'un garçon un peu plus âgé qu'elle mais vraiment très introverti. Ce message lui demandait de l'attendre dans le gymnase de l'école. Là, elle avait feint un amour caché et l'avait déshabillé. Au final, il ne s'était rien passé entre eux, elle l'avait attaché tout nu dans le gymnase et l'avait pris en photo. Moins d'une heure après, les photos circulaient sur le net et le jour qui suivit, les élèves eurent la surprise de le découvrir en tenue d'Eve. Ce qu'elle avait ri et en riait encore.

Son souvenir prit fin quand son esclave pénétra à son tour dans la pièce. Au vu de ses yeux quelque peu rougis, elle avait du pleurer. Lisa bondit du lit et s'avança vers elle. Elle prit doucement la main de la blonde entre la sienne pour la pousser devant le miroir.

- Tu as pleuré ? Tu as du culot. Tu n'avais qu'à bien faire ton travail à la place de tout laisser trainer ! lâcha-t-elle en parlant bien évidemment des vêtements qu'elle avait retrouvés à terre. A compter d'aujourd'hui, ne pleure plus sans que je t'en donne la permission.

Passant derrière son esclave, Lisa l'enlaça par derrière, la ceinturant de ses bras. Elle posa sa tête sur l'épaule de la blonde avant de lui murmurer à l'oreille.

- As-tu assez de vêtements ? Doit-on en acheter d'autres ou préfères-tu que l'on s'amuse un peu..lui susurra-t-elle avant de sensuellement lui mordiller le lobe de l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une ange blonde dans les Enfers.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une ange blonde dans les Enfers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» [Evènement, Festival de la Fraternité] - La machinerie blonde est en route
» Nouvelle arrivante
» and i haven't met you yet + aaron
» CHANEL N. HILTON ► Ashley Benson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-