AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Liberté ou captivité ? [PV EDWARD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Liberté ou captivité ? [PV EDWARD]   Jeu 29 Mar - 20:30

Un rêve étrange... une rencontre avec deux hommes qui avaient tenté de l’enlever pour l’enfermer et la vendre alors qu’elle était blessée et cherchait à se débattre en vain. Tss, c’était vraiment n’importe quoi... Parfois Yumi trouvait ses propres rêves totalement idiots. La jeune femme voulut se retourner sur le côté, toujours en train de déplorer le rêve qu’elle était en train de faire, lorsque quelque chose d’étrange l’empêcha de bouger et qu’une douleur la saisit soudain à son avant-bras droit, la réveillant sur le moment. Yumi eut tout juste le temps d’ouvrir les yeux qu’elle se demanda aussitôt si son subconscient tordu ne l’avait pas déjà plongée dans un autre rêve. Où était-elle ? Pourquoi ne pouvait-elle pas bouger ? Et pourquoi est-ce qu’elle n’y voyait rien ? Gardant la tête froide, elle essaya de se remémorer ses derniers souvenirs, son combat victorieux face à un maitre puissant qu’elle venait d’achever mais qui l’avait également blessée au passage, le chemin qu’elle avait emprunté pour aller se soigner rapidement... et les deux hommes de son rêve qui étaient arrivés à ce moment là, l’un d’eux avec une force hors du commun... Après ça ? Le trou noir... La jeune femme avait dû perdre connaissance. Et ils en avaient dû profiter pour la capturer et l’attacher, lui bandant les yeux au passage. Mais peu importe l’endroit où elle se trouvait actuellement, elle ne pourrait pas rester là. Une rebelle n’abandonne jamais après tout, d’autant plus qu’étant donné sa réputation auprès des maitres d’esclaves, elle devait se sortir d’ici au plus vite.

Les cordes serraient ses poignets noués derrière son dos, néanmoins, ce genre de chose, ça la connaissait plutôt bien. La jeune femme releva au maximum ses mains attachées vers sa chevelure, et parvint à saisir une petite pince qui se trouvait dans ses cheveux. Elle se doutait bien que si on l’avait capturée, on lui aurait retiré toute arme qu’elle portait sur elle. Mais qui se douterait d’une pince à cheveux insignifiante et un peu plus tranchante qu’elle n’en avait l’air ? Yumi commença ainsi par se détacher discrètement, lorsqu’elle entendit le bruit d’une porte qui s’ouvre, accompagnée de bruits de pas. Elle n’était plus seule... Yumi ne fit plus le moindre geste, écoutant le moindre son se dirigeant dans sa direction, lorsque la personne qui marchait s’approcha d’elle et la saisit par son t-shirt déjà à moitié déchiré par son dernier combat, laissant alors entrevoir un décolleté bien plus plongeant qu’il ne l’était. Il l’aurait presque collée contre lui si les barreaux d’une cage n’avaient soudain pas retenus la jeune femme. En plus d’être attachée, elle était donc enfermée... Encore un détail qu’il lui était bon de savoir...

- Alors ma jolie ? On se réveille enfin ? Tiens toi tranquille et on te vendra peut-être à un maitre qui décidera de te garder en vie suffisamment longtemps pour s’amuser et t’apprendre à obéir avant de te tuer. Les rebelles sont tous voués à l’éradication.

Yumi esquissa un léger sourire du coin des lèvres, et libéra ses mains des cordes qui la retenaient prisonnières, attrapant soudain par la gorge l’homme qui l’attrapait encore quelques secondes plus tôt, et le plaquant à son tour contre les barreaux de la cage, lui cassant probablement le nez au passage mais elle s’en moquait bien, serrant fort la gorge de ce dernier pour commencer à l’empêcher de respirer. Elle ignorait toujours complètement le visage ainsi que l’identité de l’homme qu’elle tenait à cet instant, mais comme toujours elle tentait le tout pour le tout.

- La rebelle ne te demandera qu’une seule fois d’ouvrir cette cage si tu tiens à conserver ta tête sur tes épaules dans les deux prochaines minutes qui vont suivre...

Cela pourrait paraître complètement étonnant de voir qu'un petit bout de femme comme elle pouvait être capable d'une telle assurance malgré la situation. Yumi commença à resserrer davantage son étreinte contre la gorge de l’homme qui commençait à suffoquer, et qui attrapa ses clefs pour lui ouvrir la cage. Une fois la cage ouverte, elle l'assomma contre les barreaux avant de retirer le bandeau sur ses yeux et constater qu’elle se trouvait encore dans le camion destiné à ouvrir ses portes d’ici quelques minutes pour la mettre sur le marché des esclaves. La jeune femme se précipita vers la porte arrière du camion lorsqu’elle s’ouvrit soudain, laissant entrer un autre homme... celui qui l’avait assommée en un coup avant qu'elle ne se fasse capturer. Elle n’eut même pas le temps de faire un pas supplémentaire qu’il la saisit aussitôt, plaquant ses bras derrière son dos avec une telle force qu’il lui arracha à nouveau un cri de douleur. La jeune femme sentit ses genoux fléchir malgré elle, et cessa provisoirement de se débattre, lorsque son regard croisa soudain celui d’une troisième personne qui venait d’entrer dans le camion. Avait-il vu ce qu’elle avait fait ? Elle l’ignorait. En revanche, l’homme qui la tenait ne la remit pas dans sa cage mais se tourna directement vers l’homme qui venait d’entrer, la présentant devant lui comme on présente un objet. Yumi ne savait que trop bien ce que ça voulait dire et lança un regard à la fois défiant et provocateur à la personne qui l’observait, bien qu’à cet instant une once de peur traversa le regard de la jeune femme... Elle savait qu’elle se trouvait face à un maître... Et elle savait ce que ça voudrait dire s’il décidait de l’acheter... encore plus s’il savait qui elle était... Qu’allait-il se passer à présent ? Elle l’ignorait et ne préféra pas dire un mot pour l’instant, attendant qu'il finisse par prendre la parole.
Revenir en haut Aller en bas
 

Liberté ou captivité ? [PV EDWARD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-