AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Buvons tout notre soûle ! (PV Kaako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
empereur junseyol
avatar
Fiche personnage
Maître: Personne
Race: Démon
Armes/Objets: Deux épées
Yasha Meiou

Messages : 29
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Buvons tout notre soûle ! (PV Kaako)   Dim 25 Mar - 16:28


Un soleil radieux, des gratte-ciels qui percent les nuages, rappelant que la Nature avait perdue ses droits sur l'endroit et qu'elle était devenue presque égale à la volonté humaine, bien qu'il soit son ennemi le plus terrible. Mais les humains ont toujours tout fait pour décevoir la nature, dès le début de l'Humanité, la preuve avec les catholiques qui pensaient qu'Adam et Ève avaient été bannis du Jardin d'Eden pour avoir contrarié Dieu en mangeant le fameux fruit interdit, la pomme d'or... Mais même après, constructions après constructions, même leurs technologies avancées, rien ne les rendaient intéressants, à part d'être une bande de primates qui n'avaient leur place qu'à l'abattoir ou en tant qu'esclaves pour les races supérieurs qu'étaient les démons, vampires et autres créatures intéressantes et puissantes, ou du moins assez pour frapper un humain et de l'envoyer paître dans un mur en un seul petit coup. C'est pourquoi le personnage principal masculin de cette petite histoire détestait que les humains soient des maîtres, cela l'horripilait même ! Cette bande de déchets qui se croient plus forts que tout le monde, qui osent même penser qu'ils pourraient battre un démon, leur fierté mal placée était trop grosse pour lui... Judal pensait cela, comme à son accoutume lorsqu'il n'avait rien à faire, devant une paperasse de papiers à remplir : des réclamations, et d'autres traités pour que la ville de Mosukio se développe et que le cadre de vie soit toujours meilleur le lendemain que la veille. C'étaient des pensées très humaines écrites pourtant par des membres de l'Aristocratie démoniaque ou vampirique... Mais qu'est ce qu'il leur arrive ? Ils sont en train de s'humaniser ? Éprouveraient-ils une quelconque sympathie envers ces êtres inférieurs ? Il avait d'ailleurs une meilleure opinion des Hybrides, qui étaient bien plus serviables et connaisseurs de leurs places, sachant quels formalités ils doivent avoir en face d'un démon, mais pas ces humains... Eux, ils préfèrent se rebeller pour attaquer les plus forts et malheureusement... Un million de fourmis peuvent battre un lion si elles s'y mettent toutes ensembles, bien qu'il y aura des sacrifices conséquents.

Judal arrêta d'avoir une pensée pareille et décida de se remettre au travail, mais lorsqu'il vit l'énorme pile de documents sur son bureau, toute sa motivation partie en fumée. Il se dit alors de le laisser à un sous-fifre, après tout à quoi ça sert si c'est pas pour lui léguer les tâches inutiles ? Judal se détacha les cheveux et choisit des vêtements plus habituels à trouver dans la ville et sortit pour essayer de ne pas se faire reconnaître. Il marcha pendant un long moment, jonchant les rues avec nonchalance, content de pouvoir enfin sortir de cet endroit où il se sentait presque enfermé comme dans une cage à oiseaux. Il vit plusieurs scènes, comme la famine dans sa propre ville, alors qu'ils sont supposés tous avoir assez d'argent pour se nourrir et avoir un abri. Judal s'approcha d'eux et leur laissa quelques pièces avant de partir, sans avoir à parler pour ne pas qu'ils le reconnaissent. Après une longue ballade il s'arrêta devant une sorte de bistrot, ou plutôt un bar. Le nom indiquait "Le Lézard Bleu", et le démon se dit que ça ne pouvait pas être plus mal, surtout qu'il commençait à avoir soif. Judal entra donc dans le bar et alla s'asseoir au comptoir, regardant les nombreux breuvages qu'il possédait. Il y avait une étrange atmosphère, ou plutôt, elle était pesante... A moins que ce ne soit la fumée des nombreuses cigarettes qui lui montait à la tête? Junseyol ne voulait pas savoir et préférait à rester sur ses gardes et pointa alors l'un des breuvages que cet homme vendait. Ce dernier hocha la tête avant de se retourner et de passer la commande. Judal inspecta une dernière fois les lieux, c'était un bar simple avec cinq tables pour loger autant des couples que des groupes plus importants, un billard où deux personnes semblaient avoir déjà commencés une partie, et une demi-douzaine de sièges au comptoir, occupés par actuellement trois personnes, dont lui. Ce genre d'endroits n'étaient pas faits pour lui, mais ... Qu'importe, tant que ce n'est qu'une fois de temps en temps, et en toute discrétion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maîtresse démone
avatar
Fiche personnage
Maître:
Race: Démon
Armes/Objets: /
Kaako Kyuuga

Messages : 118
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 21
Localisation : Là où il fait bon, chaud et moelleux.. Un Lit ~♥

MessageSujet: Re: Buvons tout notre soûle ! (PV Kaako)   Mer 11 Avr - 9:23

Une journée plutôt banale pour ceux qui n'avaient rien de spécial dans leurs vies. Chacun prend le temps comme il le peut, certains dorment, travaillent, mangent et encore .. Disons tout simplement que la terre tourne très très lentement sur elle même. Mais allons plus précisément dans le vif du sujet qui se trouve quelque part dans cet endroit, un endroit plutôt improbable, magique, terrifiant, paradisiaque tous les mots lui conviendrait parfaitement. Là, où se déroulait intégralement la scène c'était exactement à Mosukio, l'une des quatre villes principales sur l'île Aijou, une île située quelque part dans le nord de l'océan Pacifique dont chacune d'entre elle est gouvernée par un Empereur. C'est un endroit plutôt plaisant et reposant lorsqu'on y est, la plupart des gens sont amicaux enfin .. En clair comme un peu partout, il y avait des bonnes comme de mauvaises personnes dans ce lieu. Sincèrement cette ville ne regorgeait pas que d'être humain, on y trouvait aussi des vampires, démons ainsi que des dizaines de races d'Hybrides provenant chacun d'une partie différente de la hiérarchie sociale, c'était assez impressionnant à voir dans les rues de Mosukio.

Enfin bon, quelque part dans cette ville se trouvait une jeune femme qui se baladait histoire de trouver une occupation. Faisant des petits pas et regardant de chaque côté là où elle allait, cette jeune femme ne prêtait pas vraiment attention à ce qui l'entourait, on aurait dit qu'elle regardait dans le vide. Étrange n'est-ce-pas ? Marchant dans cet état là depuis une bonne partie de la journée, la faim l'avait creusé et elle s'était arrêtée au niveau d'un marchand ambulant afin d'y goûter des mets qui semblaient fondre dans sa bouche ensuite après ce petit encas, là voilà de nouveau en train de sillonner les rues à la recherche de quelques magasins de vêtements pour remplacer sa tenue déchirée sur un côté pour une raison assez stupide. Entrant dans l'un des magasins, elle était ressortie au bout d'une heure et demi avec ses nouveaux vêtements sur elle, portant une tenue assez chic de couleurs noir & blanche. De nouveau, la voilà en train de marcher dans les rues de Mosukio à la recherche d'un endroit où elle pourrait enfin poser ses fesses et se relaxer calmement. Finalement la jeune femme avait trouvé l'endroit parfait, il se nommait « Le Lézard Bleu » drôle de nom pour un bar.

En y entrant, la voilà qui cherchait du regard un endroit tranquille dans ce bar qui semblait être bondé de gens. Se dirigeant automatiquement vers le comptoir, elle s'asseyait discrètement et en douceur afin qu'on ne la remarque pas, levant doucement la main, elle interpellait le barman qui semblait être occupé par une autre personne. Attendant que celui-ci ne se rapproche d'elle, la jeune femme inspectait d'un regard ceux qui se trouvaient ici, une odeur de cigarette et d'alcool lui montait au nez. Peu après, le barman s'était rapproché et d'une voix grave il l'interpellait pour savoir ce qu'elle voulait, hésitant sur le coup elle avait décidé de prendre au hasard une boisson alcoolisée qui se trouvait là. Le laissant ensuite partir afin de lui préparer sa commande, la jeune femme s'était fait abordée par un deuxième barman qui lui était beaucoup plus jeune que le premier. Elle entamait donc une conversation avec histoire de faire passer le temps, alors qu'elle lui parlait son regard s'était posé sur les occupants du comptoir qui lui paraissait un peu étrange ..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mayhem-sanctuary.forumactif.org/
empereur junseyol
avatar
Fiche personnage
Maître: Personne
Race: Démon
Armes/Objets: Deux épées
Yasha Meiou

Messages : 29
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: Buvons tout notre soûle ! (PV Kaako)   Mer 2 Mai - 13:24

Overtaken - One Piece

Ah, la bière, quoi de mieux pour se désaltérer après un long travail, qui plus est assez ennuyeux à mourir ? Évidemment, personne n'aime tout ce qui est de la paperasse, à part peut-être les bureaucrates ? Judal était donc toujours dans ce bar miteux, avec cinq tables et ces six chaises pour pouvoir s'asseoir et profiter de la boisson qu'on consomme en face du barman qui nous donne peut-être des tuyaux sur ce qu'il a entendu ? Ou bien qu'il vous demande pourquoi vous pensez qu'un barman ferait ça? Ah non, ça c'est dans Mass Effect 2. Dans tous les cas, l'Empereur Junseyol était entrain de boire face à ses concitoyens, chose inimaginable pour la plupart de l'Aristocratie, qui se contente de tirer les fils, et jamais s'intéresser au petit peuple, ce à quoi Judal pense être quelque chose de nécessaire pour une bonne vie en communauté dans sa cité. Même si ces derniers ne savent sûrement pas que le gérant de la ville, et donc de ce magasin par logique, se trouvait être ce joli minois en train de boire la bière lentement et calmement. Appréciant d'ailleurs cette dernière, il s'empressa alors de complimenter le barman. C'est alors qu'il lui demanda si il le connaissait, ce à quoi Judal répondit qu'il ne savait pas où ils avaient pu se rencontrer, ce qui n'était pas tout à fait faux, non?

Après un bon moment tranquille, il vit une jolie jeune fille entrer dans le bar où il n'y avait de là que des hommes, ce qui sembla assez étrange vu l'endroit. Mais il ne s'y attarda pas plus que ça, et continua de boire son verre. Elle parla alors pendant un moment avec le barman le plus jeune, avant de se tourner vers lui, mais aussi vers les autres personnes du bar qu'elle semblait comme scruter des yeux. Peut-être attendait-elle quelqu'un ? Leurs regards se croisèrent. Son regard pourpre avait une lueur qui voulait dire de ne se mêler que de ses affaires et d'arrêter de l'observer comme elle le faisait. Puis il ferma les yeux, les sourcils froncés, et prit sa boisson à ses lèvres pour en boire le contenu. On était dans sa propre ville, pourquoi avait-il si peu envie qu'on le reconnaisse ? Non pas par peur d'un meurtre, plutôt que quelqu'un vienne l'aborder, veuille le combattre, et qu'il finisse par tuer cette malencontreuse personne. Cela serait désagréable, et ça nuirait à son image... Bien que plusieurs personnes se doutaient que derrière cette gentillesse se cachait un monstre qui utilisait de pauvres petits innocents hybrides comme cobaye pour des expériences complètement folles...

C'est alors qu'un des hommes, souâle, s'avança vers la jeune fille et lui demanda de venir avec lui. Elle sembla l'ignorer, ou bien lui a-t-elle répondue d'un ton tranchant ? Il n'en savait rien, à ce moment, notre Empereur adorait n'avait absolument pas écouté la conversation, il s'en fichait assez. Il réagit simplement au moment où il la força à aller avec lui. L'homme aux longs cheveux noirs posa sa main sur le bras de cet homme, qui physiquement le dépassait en tous points : taille, muscles, force visible... Il devait être un travailleur au noir ou bien une sorte de catcheur, quelque chose qui s'en rapprochait. Judal répondit d'un ton bref et calme.

- Veuillez laisser cette jeune aesthyr. Ceci est mon unique avertissement, shashtiup sunvaar.

L'homme se stoppa net, se demandant qui il était, et surtout quel était ces trois mots qu'il venait de prononcer. Ce sont des mots perdu dans le temps, d'une ancienne langue draconique aujourd'hui oubliée. Le premier mot veut dire simplement "femme", les deux derniers veulent dire "sale bête". Mais évidemment, ce genre de connaissances a était perdue dans le flot du temps, mais Judal, qui a vu une bonne partie de l'Humanité se créer, a entendu nombres de langues et d'ethnies différentes. Enfin, revenons à notre sujet. L'homme souâle s'énerva et le frappa au visage, un magnifique direct du droit qui aurait mit K.O bon nombre de personnes qui ne possédaient pas les mêmes muscles que lui. Cependant son coup se stoppa net contre sa mâchoire, la peau de ce dernier avait augmenté énormément, parant le coup grâce à sa chaleur corporelle. En réalité il avait encaissé le coup, mais il ne sentait rien grâce à sa force de démon, au grand damne de son agresseur qui dut se casser les os, après tout ce n'était qu'un simple humain. Judal se leva et lui attrapa le crâne avec sa main gauche, l'autre était rangée dans sa poche. Sa main gauche englobait les yeux, le bas du front et une partie du nez de l'agresseur. C'est alors qu'une boule de feu j'aillait de sa main et brûla instantanément le visage de l'homme qui cria de douleur en gesticulant bêtement dans tous les sens.

- Bensvelk veyet'toon

Ce furent les derniers mots de Judal avant de lui asséner un violent coup dans le ventre qui le propulsa hors du bar, inconscient. Judal venait de lui dire "au revoir" dans sa langue, avant de re-prendre le verre pour boire la fin de sa bière et d'en demander une autre sans regarder la jeune femme à côté de lui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Buvons tout notre soûle ! (PV Kaako)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Buvons tout notre soûle ! (PV Kaako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La politique du « tout va mal »...
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» buvons mes amis # albus - terminé.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-