AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]   Ven 23 Mar - 17:55

    «Un village bien désert. Pourtant, malgré la solitude qu’il inspire, il y en a certains, comme moi, qui trouve cet endroit comme des plus chaleureux. Vous savez pourquoi? Ici, vous êtes en absence de blessure, car, même un simple regard peut vous fendre comme une lame froide, et franchement, ce n’est pas la sensation que je préfère, de loin. Vaguer seule, je ne me suis jamais autant sentie si bien accompagnée…par moi-même, des moments précieux…»

    Ainsi, Black était arrivée dans ce petit village désert. Elle avait prise habitude d’y passer lorsque le besoin lui venait. Elle y était bien et adorait le fait qu’il était vide et aussi, si près de la base des rebelles. La jeune femme y passait de moments calmes, de quoi rafraichir la mémoire d’une bête de combat comme elle. Malgré qu’elle se battait la majorité du temps, elle avait besoin aussi de temps calme, de temps pour sa propre personne. Même le monstre qu’elle était savait profiter des moments les plus simples. Et donc, elle marcha lentement dans ce village, ou nul ne pouvait l’entendre, ses bottes bruyantes frappant contre le sol poussiéreux alors que son canon trainait au sol derrière elle, accroché à son bras, laissant une ligne dans le fin sable qui couvrait la terre de la ville abandonnée.

    Après un moment de marche, comme toujours, elle eut l’envie de se reposer un peu. Alors du regard, elle chercha un endroit ou se poser et ou pouvoir poser son canon. Au tout début, elle vit un banc, mais il était à moitié cassé et de tenter de s’y asseoir ne lui plaisait pas vraiment. Alors, elle continua sa recherche, marchant toujours un endroit ou se reposer un peu avant de continuer à marcher, malgré qu’elle pouvait bien se déplacé par moto, mais marché lui redonnait toujours des forces.

    Puis, Black vit un rocher, derrière des maisons, mais bien visible tout de même. Elle se faufila du mieux qu’elle put et posa son canon contre le gros rocher, y grimpant par la suite pour s’asseoir au sommet qui semblait plutôt plat, heureusement. Le métal de ses bottes et de ses bras cogna contre la roche, mais elle n’en fit rien, fixant ses yeux mauves dans les dernières lueurs du soleil, celui-ci commençant lentement à se coucher devant ses yeux, elle aurait droit a un coucher de soleil brillant lors de son temps de repos, une vue magnifique, qui l’aurait été encore plus si elle aurait pu en ressentir toute les émotions…

    Elle regardait le soleil de son regard glacial, comme si la vue ne l’eut affecté. En fait, elle gardait tout à l’intérieur d’elle, malgré une étincelle d’attirance dans son regard envers le paysage magnifique que le soleil laissant couler sous lui. Elle semblait tout simplement attirée à ce moment, sa garde a la baisse, mais encore toujours là, l’instinct l’y forçait. Il n’y avait pas de quoi se défendre de toute façons, elle était seule dans cette ville vide. Enfin, c’est ce qui avait toujours été, mais, tout peut changer…


Dernière édition par Black Insane le Ven 13 Avr - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]   Ven 23 Mar - 18:43

J'aime la musique des années 90. Non pas que je trouve que la musique des années 2400 est perdu. Mais je suis un grand fan de cette période. C'est pour cette raison que je n'ai que de ça dans mon Mp80. Oui, sa date le temps du simple Mp3. Enfin vous vous demandez ou je suis? Moi même je n'en ai pas la moindre idée. Mais vu la tronche de la ville, elle a du subir un truc pas top, top. J'imagine bien une attaque de zombie. Pourquoi? Aucune idée mais l'idée me semble sympa.
Donc je me baladai dans une ville qui fait plus peur qu'autre chose.

Puis à un moment je croisa un type. Bon, il semblait pas trop débile alors je décida de lui dire bonjours. Mais en faite, il était bien débile. Il m'insulta de démon, sortit une sorte de pistolet et voulu me vider un chargeur dans la tête. Évidemment je me suis pas laissé faire, je me téléporta derrière lui. Note, quand je me téléporte, au moment ou je réapparais, il y a des éclairs bleu. Pourquoi? Je sais pas. FIN de la note. Puis j'en profita pour l'assommer et je repris ma ballade.

C'est une mani chez eux d'essayer de tuer tout les démons cool qui se présente devant eux? Non, parce que déjà la dernière fois c'était parti un poil en WTF avec cette gamine. Bizarrement on doit pas être trop aimé... Pourtant sur la brochure il avait marqué paradis pour démon. Le monde part en vrille totale... Soudain un bruit derrière moi qui était tout sauf discret. Je me retourna pour découvrir un truc d'environ dix mètres de haut. Là je fis un truc très masculin.

-AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!! WTFFFF!!!

Vous vous attendez à quoi? Genre je garde mon calme...LOL. Enfin, là débuta une course poursuite d'environ un quart d'heure. C'est dans c'est moment que je me dis que j'ai vraiment un karma de merde... Puis au bout d'un moment le calme revint. Dans mes écouteurs passait une des musique de Snap: The power. Je n'ai pas pu m'empêcher, j'ai commencé à danser et à chanter. Puis à un moment j'heurta un truc. C'était la gamine de la dernière fois.

J'ai vraiment un karma de merde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]   Ven 13 Avr - 22:32

    « Vous savez, ce n’est pas forcement en rencontrant quelqu’un que vous jugerez adéquatement cette personne. Même sans la connaitre, l’odeur d’une âme, les émotions qu’elle inspire, tout cela, peut en dire beaucoup, mais rien ne vaut la parole afin de connaitre un être. Vous saurez, avec expérience, comment reconnaitre un mensonge. Moi je le sais, puisque l’ont m’a si souvent menti… »

    Pourquoi, mais pourquoi faillait-elle qu’elle tombe à nouveau sur un idiot? Mais en plus, elle l’avait déjà croisé! Chose rare puisqu’elle avait l’habitude de faire taire ceux qu’elle croisait et jugeait de nuisible. Ainsi était la vie, il y a les loups et les moutons. Dieu sait que les loups dévorent les moutons…Bref. Pourtant, elle avait cru entendre quelque chose, son regard un peu trop posé sur le paysage l’avait surement déconcentrée et empêchée de voir que l’homme s’était dirigé contre elle, de quoi la faire sursauté faiblement en la déconcentrant, la ramenant dans ce triste et douloureux monde ou elle était que trop seule. Il venait donc de gâcher l’un de ses seuls moments calme et quelques peu agréable, malgré sa condition toujours présente. Son seul réflexe avait été de pointer son regard vers lui, son visage se déplaçant légèrement vers lui, comme si elle venait de se réveillée d’un sommeil et qu’elle était encore à moitié endormie.

    Par la suite, elle se laissa glisser au sol à partir du rocher. La surface avait été suffisamment lisse pour qu’elle glisse sans se faire le moindre mal. Mais bon, ce n’est pas comme si une petite blessure de rien la dérangerait, elle a eut bien pire, demandez-le à la cicatrice de ventre, haha! Black était, certes, un peu plus petite que lui, mais elle était surement bien plus menaçante. Sans empoigner son arme, soit, son canon, elle s’approcha de l’homme, avec son air froid habituel au visage. Elle s’arrêta à quelques pas et le regarda de travers.

    - Encore toi…? J’aurais probablement dût te tuer…Qu’est-ce que tu me veux..?

    Étrangement, elle ne ressentait pas le besoin de lui sauter dessus afin de mettre fin a ses jours. Un sentiment bien rare pour la jeune femme qui avait l’habitude de tuer sans réflexion dans ce genre de cas, surtout lorsque la personne portait cette très claire odeur de démon. Pourtant, il ne semblait aucunement dangereux pour elle ni pour d’autres. C’était bien le seul démon qui ne sentait pas la violence a plein nez, qui ne semblait pas avoir tué quiconque par pure plaisir. Il ne sentait pas non plus l’hybride, comme si il n’en eut vraiment approché, comme il n’en avait pas. Ce qui, était rare, voir impossible chez les démons, la majorité adorait la présence d’inférieur autour d’eux pour se sentir supérieur. Pas que la jeune femme pense les hybrides inférieurs, elle pensait simplement ca a la manière des démons, pas de la sienne. Malgré son sang familier à ses êtres ignoble, elle, avait un minimum d’humanité pour ses semblables qui, avec la force du nombre, serait surement supérieur aux démons.

    Son canon ne la tentait nullement, comme si elle ne voyait pas l’importance de s’en équiper contre lui, pourtant, elle favorisait tellement la violence à la parole face aux démons. Il était donc rare qu’elle parle, même avec les autres rebelles. C’était bien ce qui la rendait aussi imposante et menaçante, cet air froid et son silence glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]   Sam 14 Avr - 15:04

Bizarrement elle ne me jeta rien à la tronche. Vu notre dernière rencontre, je m'attendais même à ce qu'elle m'adresse la parole. Plus à un coup de son espèce de fusil ou autre. Mais non, elle semblait plus calme et tant mieux. Malgres les apparences, je n'aime pas trop me battre. Je préfère régler les problèmes avec les mots. De plus, en faisant comme ça on peut choper deux trois renseignements. Enfin, revenons à notre petite brune. Elle me fixait avec un regard qui n’était pas franchement amicale.

- Encore toi…? J’aurais probablement dût te tuer…Qu’est-ce que tu me veux..?

J'aurais bien aimé dire une blague du genre: "j'aimerais un baiser..." Mais elle semblait avoir un sens de l'humour relativement bas. Pour ne pas dire inexistant. Attend deux secondes, elle vient de me dire qu'elle aurait me du me tuer. Pourquoi, je veux dire, je fais rien de mal. Je dirais que depuis que je suis arrivé sur cette ile je suis même trop calme.


-Rien, c'est juste qu'une vilaine bestiole voulait me bouffer et en m’enfuyant je suis arrivé ici. Ne crois pas que je t'ai suivi.


Cette fille, je n'arrivais pas à savoir ce qu'elle pensait. Une boite hermétique. Je me rappelais que la dernière fois elle semblait hostile au démon. Avant d'arriver sur cette ile un ami m'avait dit que comme j'etait un démon j'avais le droit d'avoir un esclave. Mais c'est trop encombrant et puis j'aime quand on me répond. Il avait aussi dit qu'il y avait un groupe qui était contre se système. Peut être que cette fille en était une et que juste par principe elle ne m'aimait pas.

-Dis moi, tu fais partis des "rebelles"? Perso sa ne fait qu'une semaine que je suis arrivé sur cette ile et je suis une personne peu intéressé par les conflits. Alors pourquoi ne pas oublier que je suis un démon et buvons une tasse de thé? J'en ai justement un thermos plein.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et ainsi, la solitude fut rompue... [PV Haiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-