AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 A new life of freedom [PV Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Mer 7 Mar - 13:01

Alors, le dragon mourait avec lui ? En fait, il n'en était pas sûr lui non plus. Personne ne pourrait jamais savoir donc ... D'un côté, cela lui faisait plaisir parce qu'elle se disait que ce dragon pourrait avoir une chance de vivre lui aussi, d'un autre côté, elle ne voulait pas qu'il soit seul, pas comme elle avait pu l'être un jour dans sa vie. C'était bien trop triste d'être seul et abandonné par la personne qui avait toujours été à vos côtés. Enfin, pour Yuki, ce n'était pas tout à fait pareil. Ce n'est pas cette personne qui l'avait abandonné mais, elle. Bien sur, quelque part, c'était ce qui avait de mieux à faire pour sa survie puisqu'il n'en avait que faire de sa vie. Pour ne pas continuer à penser à ça, elle se reconcentrait sur Toshiro, qui venait de poser sa main sur son épaule, et sur le dragon.

Il souriait, il était si mignon quand il souriait. Il ne voulait pas mourir de suite hein ? Cela la rassurait, elle ne voulait pas non plus qu'il meurt. Une personne comme lui, ne pouvait pas existait ailleurs hors, c'était la première à se soucier d'elle. Elle lui en était vraiment reconnaissante pour tout ce qu'il faisait sans cesse pour elle depuis qu'ils s'étaient rencontrés tout les deux. Et dire qu'il y avait quelques heures à peine, sa vie semblait prendre un chemin encore plus noir qu'avant, alors qu'elle était enfermée dans une cage comme une bête de foire.

Toujours, il lui répondait toujours. Malgré toutes ses questions, il ne semblait jamais rien lui refuser. D'ailleurs, il la fit rougir pendant quelques secondes et sourire de joie. Il tiendrait sa promesse envers elle ? Elle était tellement heureuse d'entendre ses mots, tout ce qu'il disait l'appaisait toujours. La fleur de glace qui lui tendait, était vraiment splendide elle aussi, tout comme le dragon. Il l'avait faite pour elle ? Elle en était réellement touchée au point de rougir encore plus et de sourire encore plus. Fermant les yeux et faisant basculer sa tête sur la droite, elle lui dit :

- Merci ... Je ne sais pas combien de fois déjà je t'ai remercié mais, vraiment, je crois que je ne pourrais jamais le dire assez. J'ai même l'impression qu'un simple merci ne suffit pas ... Il faudrait un mot bien plus fort pour te montrer toute ma gratitude !

Elle s'arrêtait de parler durant un instant, toujours avec la fleur dans les mains, elle se mit à regarder vers le ciel. Il était un véritable mystére pour elle, un peu comme l'était Toshiro. Ses pensées semblaient aller toujours dans une direction, lui. Parce qu'il était ce qu'elle rêvait d'être : libre. En fait, il était plus comme un nuage.

- Toshiro tu es ... un peu comme un nuage. Tu semble aller et venir comme tu le souhaite, lorsque l'on te vois, on se dit que rien, ni personne ne peut te retenir ou t'enchainer. J'aimerais être comme toi, libre d'aller et venir dans ce monde sans avoir à m'inquiète de quoi que ce soit, ni pour personne.

Elle le regardait à nouveau et se levait ensuite du rocher pour se tenir debout devant lui. Ses yeux mauves scrutaient les siens qui étaient tellement magnifique en cet instant. Ce bleu qu'ils dégageaient, c'était impossible à décrire, vraiment et définitivement impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Mer 7 Mar - 17:26

Elle n'avait pas tort sur ce point, moi même je crois bien que j'ai arrêté de compter le nombre de fois où elle m'a dit "merci". Ah bon? Parce que je comptais déjà avant combien de fois elle m'a remercié? Non je vous rassure, j'étais bien trop occupé à me soucier d'elle pour faire attention à ce genre de détail. En tout cas, je venais de comprendre quelque chose à propos de Yuki, dès qu'elle pouvait exprimer sa gratitude elle n'hésitait pas à le faire. C'est comme toutes ses questions qu'elle pose, elle ne les retenait pas vraiment, aussi indiscrètes soient elles aussi bien les unes que les autres. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir, car c'était cela qui faisait qu'elle était sincère, et j'aimais beaucoup ce côté de sa personnalité. Bon en revanche peut être qu'elle en faisait un peu trop aussi par moment, je ne lui demandais pas de trouver un mot encore plus fort que "merci", pour être honnête, à l'origine je ne lui demandais pas de me remercier tout court. Certes qu'elle m'exprime sa gratitude me faisait plaisir, mais si elle ne l'avait pas fait, je n'en serait pas mort pour autant.

La fleur de glace que je lui avait donné précédemment avait fait un sacré effet chez elle, la faisant rougir et sourire encore plus qu'auparavant. J'en souriais également mais pas au même niveau qu'elle, sur ce point il me restait de la route à faire. La voir ainsi déborder de bonheur...je sais pas, ça me donnait comme une sensation de chaleur au plus profond de moi, je ne saurais réellement expliquer cette étrange sentiment. Je me contentais juste de la fixer avec un sourire en coin léger.

"Je ne te demandes pas de trouver un mot encore plus fort que "merci", tu m'as déjà énormément exprimé ta gratitude, cela me fait suffisamment plaisir. Après si tu le souhaites tant, ne cherches pas tout de suite, ce mot te viendra bien un jour quand le temps sera venu."


Ce que Yuki me dit ensuite me fit légèrement rougir, m'arrachant par la même occasion un nouvel air étonné. Pourtant il n'y avait rien de gênant à ce qu'elle venait de dire, alors pourquoi j'avais cette réaction? Peut être parce que c'était encore un compliment qu'on ne m'avait jamais fait. Me comparer à un nuage, libre et sans frontière, qui ne fait que se laisser emporter par le vent comme moi je me laisse porter par mon destin. Elle aimerait être comme moi sur ce point là, ce qui m'étonnais assez car pour moi c'était le cas à présent. Depuis le moment où elle a franchit le portail de cette demeure, sa nouvelle liberté lui était déjà acquise. A moins qu'elle ne voulait mentionner quelque chose d'autre, une chose qu'elle n'a pas précisée...mais peut être me trompais je en croyant cela. Je détournais doucement la tête, prenant un air un peu gêné en me grattant la joue de l'index.

"Eh bien euuuuh....c'est gentil vraiment, c'est rare qu'on me fasse un compliment de la sorte, même si tu m'en avais déjà fait un tout à l'heure à propos de mes yeux..."


Je respira un grand coup, reprenant mes esprits avant de me retourner vers Yuki qui était à présent debout face à moi. Je levais le bras droit, faisant tourner mon sabre dans ma main avant de le rengainer dans son fourreau en bois dans mon dos. L'énergie bleue tout autour de moi se dissipa lentement, le sable retombait sur le sol doucement. Mes yeux qui brillaient d'un bleu azur revinrent à la normale, et je posais ma main sur le dragon de glace qui, dans un rugissement, disparaissait dans un millier d'éclat de glace. Son dernier rugissement n'était pas rempli de peine à l'idée de disparaitre, c'était comme un au revoir qu'il me lança, pressé d'être à nouveau à mes côtés dans un avenir peut être proche. L'air se réchauffa, reprenant une température normale, et je croisais les bras en fixant la jeune fille dans les yeux.

"Ne t'inquiètes pas, cette liberté que tu désirais tant, je ferais tout pour que tu la ressentes un jour...considères ce jour comme la première étape qui t'y emmènes. Saches que je serais à tes côtés pour te guider dans cette voie. Je déteste laisser les gens dans le besoin se débrouiller, c'est dans ma nature, même si au premier abord on a du mal à y croire..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Dim 11 Mar - 6:22

Toshiro semblait un peu troublé par ce qu'elle venait de dire. Quoi ? il n'avait pas l'impression d'être lui aussi un nuage ? Pourtant, c'est bien ce qu'il donnait comme impression à Yuki. Elle, elle le voyait vraiment comme un énorme nuage sans frontiéres, libre comme l'air, libre de tout et de tout le monde. Il était un idéal qu'elle voulait atteindre, qu'elle voudrait être un jour. Mais, cela lui fit plaisir de voir qu'il avait une nouvelle expression sur le visage. Elle en découvrait un peu plus à chaque minute sur lui. En même temps, il fallait bien qu'elle le connaissait un minimum pour pouvoir vivre avec lui non ? Ce qui l'étonnait encore et toujours c'est qu'elle n'avait encore rien dit de blessant. Son état d'esprit était plutôt celui d'une rebelle, elle avait l'habitude de renvoyer chier tout le monde pour tout et n'importe quoi, or, là, elle était très calme et sereine depuis qu'ils s'étaient rencontrés. Elle n'avait encore rien de dit de blessant, elle ne lui avait pas dit d'aller se faire foutre ou quelque chose dans le genre ... Elle s'étonnait elle-même. Enfin.

Ce qu'il dit par la suite, arrachait un sourire à Yuki. Elle rougissait à tel point qu'elle aurait voulu se cacher quelque part pour ne pas qu'il la voit. Toshiro était vraiment, extrêmement gentil. Il venait de lui dire qu'il ferait en sorte qu'elle se sente libre, qu'elle se sente enfin en paix mais aussi, qu'il resterait à ses côtés, qu'il ne la quitterait pas, ni ne l'abanonnerait. Son visage changeait d'expression immédiatement. Elle avait à nouveau son expression neutre sur le visage, impassible. Combien de personne lui avait déjà dit qu'ils ne la quitteraient pas pour rien au monde, qu'ils ne l'abandonneraient pas ? Ce n'est pas qu'elle ne lui faisait pas confiance, elle croyait en Toshiro mais, elle savait aussi qu'il était facile de dire des mots comme ça. Au final, elle se rendait compte à ce moment là qu'elle n'arrivait toujours pas à faire vraiment confiance à quelqu'un. Sinon, elle aurait cru Toshiro sur parole mais, elle ne pouvait pas.

" Ne dit pas ça trop vite. Rester aux côtés d'une personne qui tu ne connais pas, tu ne peut pas promettre que tu restera à ses côtés aussi facilement."

Le ton de sa voix était neutre, il n'y avait aucun sentiment là-dedans, rien. C'était vide de tout. Elle regardait le sol puis se retourna. Il était temps de passer à autre chose, tant de continuer la visite non ? Yuki ne voulait pas s'attarder sur cette conversation pour le moment. Elle ne voulait pas gâcher l'ambiance, ni la bonne humeur qu'il y avait jusqu'à maintenant, enfin ... Vu ce qu'elle avait dit, c'était un peu trop tard pour la bonne ambiance non ?

" Bon, continuons la visite du jardin. Il ne faudrait pas trop tarder sinon, il fera nuit qu'on ne sera pas arriver aux cerisiers et ... Je veux absolument les voirs !"

Elle regardait Toshiro et faisait un faux sourire. Il allait forcément le voir donc, elle arrêtait de suite et attendait une réponse de sa part. Elle ne cherchait pas à fuir. S'il voulait lui poser une question, c'était maintenant car, même si elle ne voulait pas continuer la conversation, s'il lui posait n'importe qu'elle question, vu son état, elle répondrait directement. S'il voulait dire quelque chose, alors c'était maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Dim 11 Mar - 10:20

Quand on y réfléchit, c'est vrai qu'elle n'avait pas tout à fait tort... Qui dans ce monde pourrait bien faire une telle promesse peu de temps après la première rencontre? Personne de censé en tout cas, mais cela ne voulait pas dire que je ne réfléchissais pas pleinement et soigneusement à mes mots quand je parlais. Ce fut quand même étrange son changement d'attitude, passer de la fille souriante et enjouée à celle qui est neutre et presque froide en l'espace de quelques secondes, ça m'est rarement arrivé. Je savais que j'étais souvent comme ça personnellement, ça m'étonnait de pouvoir rencontrer quelqu'un d'autre avec cette étrange faculté... Quoiqu'il en soit, ses paroles étaient claires, même si elle semblait m'apprécier, la confiance qu'elle m'accordait n'était probablement pas encore totale, après tout en si peu de temps c'est normal. Au fur et à mesure que le temps passerait elle finira bien par ne plus douter, tout du moins je l'espère, et c'est pour ça que je décidais de ne rien ajouter là dessus.

Elle changea immédiatement de sujet en se retournant pour être dos à moi, toujours aussi neutre. C'est dingue ce que son petit côté sérieuse et froide me plaisait bien en fait, peut être même plus que quand elle sourit sans arrêt. Enfin...je dis pas que le fait qu'elle sourit me dérange, bien au contraire, cela est plutôt agréable. Mais c'est son caractère bien trempé qui m'attirait le plus chez elle, allez savoir pourquoi... Bref, elle souhaitait que l'on continue la visite, histoire de faire oublier le sujet précédent. Ce qu'elle voulait absolument voir, c'était les cerisiers, elle devait vraiment les aimer pour être aussi impatiente de les voir. Et j'étais dupe, c'était évident que son sourire n'était pas sincère... De ce fait, je croisais les bras en passant devant elle, reprenant moi aussi mon air neutre, presque froid. Je me mis en marche avant de m'arrêter un instant.

"Dans ce cas allons les voir maintenant, c'est vrai que la journée arrive à son terme, et c'est à ce moment là qu'ils sont les plus beaux... Dans ce cas pas de temps à perdre..."


Je ne posais pas de questions, je ne voyais pas en quoi je devrais le faire, la nécessité n'y était pas à mes yeux, et je ne voulais pas plomber encore plus l'ambiance alors qu'elle l'était déjà. J'osais espérer au moins que cela changerai une fois que Yuki se retrouvera au milieu de tous ces cerisiers qui entoure la demeure. Je connaissais un coin parfait d'ailleurs pour ça, une espèce de petite colline qui donnait une magnifique vue sur la quasi totalité de ces arbres au feuillage rose. Je me retournais vers Yuki, toujours un air sérieux dans le regard.

"Je connais le coin parfait pour les admirer....si ça te tente alors je t'invites à me suivre...."


Sur ces mots, je me remis en route, traversant la zone d'entraînement pour arriver sur un sentier en gravier qui menait droit vers la fameuse forêt que la jeune fille voulait tant admirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Mar 13 Mar - 13:20

Yuki ne disait plus rien, elle attendait. Bien qu'elle n'en eu vraiment pas l'air, à ce moment précis, elle était vulnérable. Elle pouvait souvent sembler forte avec un fort caractère mais, elle cachait souvent des blessures profondes dessous. C'était un moyen comme un autre de se protèger du reste du monde. Certains essayaient d'attirer la sympathie des gens en pleurant tout le temps pour pas grand chose ou, en se faisant passer pour quelqu'un de "mignon". Pour Yuki, ce n'était pas comme ça qu'elle marchait, elle pleurait rarement, du moins, elle essayait de se contenir devant d'autre personne. Malgré son fort caractère, il ne fallait pas oublier qu'elle était aussi humaine. Bien qu'elle déteste les humains maintenant, cela ne voulait pas dire qu'elle ne les avait pas aimée un jour.

Toshiro ne dit rien, du moins, il ne posait pas de question. C'était mieux ainsi, elle ne voulait pas devoir s'expliquer sur son comportement. De toute manière, elle aurait du mal à changer. Même si elle pouvait donner l'impression jusqu'à maintenant d'être gentille et souriante, Yuki ne le serait probablement pas demain. Elle était ce qu'on qualifierait de lunatique. C'était tout à fait ça, elle était lunatique, elle le savait. Demain, ou peut être après-demain, elle se méfierait de Toshiro pour une raison ou pour une autre. Il ne fallait pas lui en tenir compte parce qu'elle était ainsi. Les mots ne sont que des mots, rien ne permet de dire si la personne tiendra ce qu'elle dit.

Il partit, elle le suivait. Toshiro lui disait qu'il connaissait un endroit parfait pour voir la forêt des cerisiers. Elle était impatiente de pouvoir les regarder de plus près mais, son attitude n'avait pas changée le moins du monde. Aucun sentiment, rien, ce qui venait de ce passer l'avait complètement vidée. Elle était enfin retournée à ce qu'elle était avant, à ce qu'elle était vraiment.
Ils prirent un sentier en gravier, passant à côté d'une zone qui semblait avoir un usage quelconque mais, elle ne posait pas la question préfèrant rester silencieuse pour l'instant. L'envie de parler ou bien de rire ne lui venait plus pour le moment. Ils marchaient donc, et finirent par arriver sur une petite colline qu'ils gravirent. Arrivée en haut, Yuki pû voir les cerisiers. Ces arbres qu'elle trouvait si magnifique, elle en voyait encore et encore. Se demandant combien il pouvait en avoir, elle se mit à les compter avec son doigt. Peut être qu'elle semblait avoir l'air bête mais, quand Yuki n'avait plus envie de parler, il était impossible de lui décrocher un seul mot. Elle ne demanderait donc pas à Toshiro.

Oui, oui, Yuki avait un sale carectère de merdeuse. Mais, les gens sont ce que les autres font d'eux ... Elle était le résultat de ce que son père et sa mère avaient fait d'elle. Cependant, elle ne blâmait personne pour son attitude, se disant toujours à elle-même que c'était à cause d'elle. Son amour pour les humains était inexistant, ou presque, mais, elle ne blâmait pas les autres. Sa mère non plus d'ailleurs, elle ne l'aimait pas, la haïssait même mais, elle se disait toujours qu'elle aurai peut être pu l'aider si elle avait été plus forte.Pour son père, c'était une toute autre histoire.

Bref, elle continuait à compter les cerisiers, c'était plutôt périlleux, parce qu'il semblait en avoir pas mal. Finalement, comme ça commençait à l'énerver fortement, elle se dit qu'elle pouvait au moins mettre son mauvais caractère de côté pour le lui demander.

" Dit, combien y a t-il de cerisier ?"

Elle ne s'était pas dit qu'il ne pouvait ne pas savoir non plus. A vrai dire, la question était plutôt étrange. Qui pouvait bien se soucier de savoir combien d'arbre comptait cette forêt ? A part elle bien sur ... Elle le fixait, attendant qu'il donne sa réponse, toujours un regard froid.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Ven 16 Mar - 15:13

Durant la totalité du trajet, aucun mot, et je dis bien aucun, ne sortait de mes lèvres, ni des siennes non plus. Je me demandais en moi même comment l'atmosphère avait put tant se refroidir entre elle et moi. Bah, c'était peut être pas le plus important. En fait, il semblerait même que cela me convenait plutôt bien, je ne le disais pas, mais l'attitude que je j'avais pris avec Yuki m'avait moi même effrayé. Jamais, depuis le décès de ma mère, je n'avais souris de cette manière avec quelqu'un, même si ce sourire était à peine visible et parfois bien bref. Mais cela suffisait à émettre le doute dans mon esprit de solitaire, chose qui n'était pas arrivée depuis des lustres. De ce fait, cette situation me convenait peut être mieux, le silence total....pour le moment. J'ignorais à quoi devais penser Yuki en ce moment même, sûrement des choses qu'il serait préférable que je ne sache jamais.

Bref, après m'être perdu das mes pensées, je remarquais que nous étions déjà arrivé au sommet de la colline en question. La vue sur les cerisiers était magnifique, surtout que le soleil commençait à se coucher, teintant le ciel d'un orange rougeâtre plutôt resplendissant de chaleur. Alors que la jeune fille semblait faire je ne sais quoi avec son doigts en fixant l'immense étendue d'arbres devant elle, je passais la main sur la lanière verte qui soutenait mon katana à mon dos, l'ôtant doucement avant de saisir le fourreau dans le creux de ma main. Je m'assieds au pieds d'un arbre en posant mon sabre à mes côtés, contre le tronc de celui ci. Je m'adossais ensuite contre le bois en croisant mes bras, fermant les yeux en baissant le visage vers le sol. C'est dans un soupir que je me perdis dans mes songes, ne disant pas un seul mot pour Yuki.

Comment allaient se dérouler les jours suivants? Les mois suivants? Seul l'avenir le sait, pour l'heure, je ne pouvais que rester là sans rien dire, à attendre patiemment de découvrir ce que la jeune fille aux yeux mauves allait bien pouvoir changer dans mon existence. Je savais déjà que niveau cuisine et ménage ça allait très vite me faire bizarre, étant donné qu'elle allait donner du sien pour ces deux tâches principales... Toutefois si son caractère froid ne la faisait pas changer d'avis, de toute manière, qu'elle change ou pas d'opinion, cela ne ferait pas une grande différence. Personnellement, que ce soit d'une manière ou d'une autre je continuerais de vivre ma vie, contrairement à elle qui allait en vivre une nouvelle. A présent je ne saurais dire si je pourrais lui apporter la vie qu'elle désire ou qu'elle mérite. Je sentais à présent dans son regard que sa confiance envers moi avait déclinée, peut être pas totalement, mais en tout cas c'était suffisant pour émettre le doute non seulement dans son esprit, mais aussi dans le mien.

Je rouvris lentement les yeux quand j'entendis sa voix à nouveau, les quelques mots qui sortirent de sa bouche étaient très explicite. Sa question semblait même tellement bête sur le coup que j'ai bien failli la regarder d'un air blasé sans lui répondre pour lui faire comprendre à quel point ça semblait idiot de demander une chose pareille. Je n'en fis rien, mais ma réponse était pour le moins à la hauteur de sa question.

"Comment veux tu que je le saches...? J'ai des choses plus importantes à faire que de compter le nombre de cerisiers dans cet endroit...De plus j'aurais vite perdu patience à essayer si tu veux tout savoir."


Bon sang j'étais bien content que Yuki ait changé d'attitude comme ça, ça m'avait permis de me remettre moi même sur les rails. Son sourire de tout à l'heure m'avait sacrément affecté, voire même m'avait poussé à baisser ma garde. Redevenir celui que j'étais avant, c'était la meilleure sensation que je puisse avoir aujourd'hui. Je m'étendis cette fois dans l'herbe en croisant mes mains derrière ma tête en fermant les yeux à nouveau. J'attendrais que Yuki décide d'elle même du temps qu'elle voulait passer ici, et je ne tarda pas à lui en faire la remarque.

"Dès que tu penseras avoir finit d'admirer cet endroit, nous rentrerons à la demeure...La nuit n'est pas encore tombée mais ça ne saurait tarder..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Ven 16 Mar - 15:50

Sa réponse ne la surprenait pas plus que ça. Elle ne répondit rien, définitivement, elle était tombée sur quelqu'un qui pouvait être tout aussi froid qu'elle. C'était assez inattendu, ils semblaient se ressembler sans que ce soit vraiment le cas. Parfois, ça pouvait être troublant. Il lui fit bien comprendre que sa question lui tapait sur les nerfs. C'est à ce moment précis qu'elle comprit que sa place n'était pas ici.
Yuki ne pourrait jamais rester avec lui pendant des mois et des mois. Sa patience était fragile, carrément inexistante sur bien des aspects. Deux personnes qui se ressemble ne peuvent vivre sous le même toit bien longtemps.

Ce qui c'était passé jusqu'à maintenant avait simplement était de l'égarement. Elle s'était sentit reconnaissante envers lui de l'avoir aidée, elle s'était laissée porter par des illusions. Maintenant, sa confiance diminuait, son envie de rester avec lui pour aujourd'hui avait disparut. Aucun sentiment de haine ou d'énervement, elle voulait simplement être seule pour quelques instant. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'était plus restée avec quelqu'un aussi longtemps, c'était comme troublant. Peut être que demain serait différent, peut être qu'elle serait capable de se perdre comme il y a quelques heures ... Ce sentiment était étrange, pouvoir être comme ça avec quelqu'un, c'était étrange pour Yuki.

Ces cerisiers étaient splendide, ils lui donnaient du baume au coeur mais, ils semblaient vraiment faire naître des souvenirs nostalgique. La dernière fois où elle avait pû admirer des cerisiers en fleur remontait loin dans le temps. Tout ce dont elle pouvait se rappeler, c'était cette magnifique couleur qu'ils exposaient si fièrement, cette douceur qu'ils dégageaient et cette envie qu'ils procuraient à Yuki de les toucher.
Elle aimait faire promener sa main le long des troncs d'arbre. Les arbres avaient cette capacité d'apporter de l'énergie. Impossible à décrire, la sensation était extrêmement plaisante.

- Tu peut partir si tu le souhaite. Je vais en avoir pour un moment !

Elle était froide, non pas parce qu'elle lui en voulait de lui avoir répondu de cette manière mais, plutôt parce qu'elle était comme ça. Sans attendre une réponse quelconque dont elle s'en foutrait probablement, elle partait en courant vers les cerisiers. Descendant la colline, ses cheveux si léger s'emportaient au gré du vent, c'était agréable. Le vent venant caresser son visage, ses cheveux ... donnait une impression de fraîcheur, certainement parce qu'il commençait à faire nuit. Il faudrait qu'elle rentre avant que la nuit ne soit trop avancée, au pire, si elle se perdait, elle dormirait dans la forêt. Dormir dehors n'était pas inhabituelle après tout. Ce n'est pas quelque chose qui lui faisait peur. Yuki n'était pas de ces filles qui ont besoin d'un lit, d'une bonne nourriture et de quelqu'un pour s'occuper d'elles. Vivre seule était plaisant, mais, sa compagnie l'était aussi tout à l'heure. Arrivée en bas de la colline, elle se retournait pour regarder dans sa direction.

*L'ambiance est vraiment devenu mauvaise, il vaut mieux que nous restions seul l'un comme l'autre ! Je ne voudrais pas l'attaquer verbalement pour rien comme ça m'arrive parfois.*

Arrivée au niveau des arbres qu'elle aimait tant, ses mains allèrent directement rencontrer le premier tronc. Cette énergie qui en ressortait, ça lui donnait le courage d'avancer, de s'enfoncer un peu plus loin au milieu de cette forêt. Sans aucune crainte, elle partait tout droit. Peut être y avait-il des animaux sauvages ou bien d'autre choses dangeureuses, elle s'en foutait royalement. Ce qui l'animait maintenant était simplement l'envie d'en voir plus, l'envie d'en connaitre plus sur ces fleurs roses.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Ven 16 Mar - 17:56

Elle allait donc rester ici encore pour un bout de temps hein.... Voilà qui ne m'arrangeait guère, j'aurais préféré qu'elle me dise qu'on puisse rentrer à la maison et passer une soirée normale, calme certes...peut être un peu froide, mais calme, ce qui serait déjà pas mal. Finalement ça ne se passerait pas comme ça, et après tout, c'est peut être pas plus mal... Je me serais senti mal à l'aise pour une première soirée avec de la compagnie, cela faisait maintenant sept longues années que j'ai vécu en solitaire, limitant les rencontres et les liens avec les autres personnes. Finalement, je commençais à me remettre en question sur un point. Ai je bien fait de sauver Yuki? Était ce réellement la chose à faire pour elle? Pourrait elle vivre sa vie dans le bonheur en ma compagnie...? Tout cela me troublait à présent, comme si un infime regret venait me perturber au plus profond de mon cœur. De toute manière, elle disait que je pouvais partir, pas besoin que je l'attende si je souhaitais m'en aller.
Faut savoir qu'elle aura pas eu à me le dire deux fois, je poussais un large soupir en me relevant lentement, reprenant mon sabre en main pour l'attacher à nouveau à mon dos avec l'aide de la bandoulière. Alors qu'elle se lançait en bas de la colline en courant vers les cerisiers, je la regardais d'un air froid, avant de pestais un coup dans mon coin...

"Tsss, j'ai été naïf de croire que ma vie prendrait une tournure bien différente après ça...ma solitude est tout ce que j'ai... et c'est tout ce que je mérite de toute façon..."


Puis à ces mots, je pris le chemin inverse à celui de la jeune fille, arpentant le sentier que nous avions empruntés pour venir ici. Pendant que je marchais, je levais le nez au ciel qui s'assombrissait de plus en plus, les étoiles commençaient même à apparaître, même si elles n'étaient pas nombreuses. Le léger vent qui flottait dans l'air emportait mes cheveux, et glissait sur mon visage. Pendant un instant, je m'arrêtais en plein milieu du chemin, respirant à plein poumons cet air pur et frais, les yeux fermés, j'étais comme en extase au milieu de ce calme olympien. Je m'étais tellement éloigné que je n'entendait et ne voyais plus Yuki, j'ignore ce qu'elle fabriquait, mais elle devrait pouvoir retrouver sa route toute seule après tout.

Bref, alors que je vis la bâtisse devant moi, je passais à coté de mon terrain d'entraînement. Je m'arrêtais un instant pour le fixer, un air pensif sur mon visage. Maintenant que j'y pense, avec les récents évènements de la journée, je n'ai pas eu le temps de m'exercer un peu. Le seul moment où j'ai utilisé mes pouvoirs, c'était pour les montrer à Yuki qui avait énormément insisté pour les découvrir. Je poussais un léger soupir en m'aventurant à nouveau sur le sable de la zone, me plaçant en plein milieu. Je me mis pieds nus, et ôtais mon fin manteau blanc que je posais sur un rocher. Je dégainais mon sabre dans mon dos, le prenant à deux mains pour le placer devant moi, la pointe de la lame dirigée vers l'horizon. Je fis le vide dans mon esprit, fermant les yeux en respirant lentement. Je donna un grand coup de sabre dans le vent, et dans la même seconde, un nouveau dragon de glace apparut pour aller éclater un rocher dans un grand coup de mâchoire destructeur. Il en saisit un autre dans sa gueule avant que je ne lui ordonne de me le lancer dessus, je fis tourner mon sabre sur lui même, faisant une rotation sur moi même en donnant un verticale de bas en haut, découpant le rocher en deux avant qu'il ne m'atteigne. Les deux parties se crashèrent de chaque côté de moi, laissant une trace sur le sable. Je souris en coin en fixant mon dragon, je fis un signe de la main, lui intimant ainsi un nouvel ordre, celui de m'attaquer directement. Son assaut fut immédiat, et au moment où il allait m'étreindre dans son immense mâchoire, je fis un saut périlleux en arrière pour atterrir sur sa tête.
Sur notre passage, se trouvait deux autres rochers d'une taille plutôt imposante, je fis arrêter mon dragon avant de me mettre debout sur son crâne, tendant la main vers les deux rocs en questions, la main ouverte et les doigts écartés. Je referma le poing soudainement, et au même moment, les deux rochers furent transformés en glace avant d’éclater dans un millier d'éclat de glace.

Je fis ensuite un petit bond depuis la tête du dragon qui disparut à son tour, reprenant pieds sur le sol. Je fis tourner mon sabre avant de le planter dans le sable, m'asseyant en tailleur sur un rocher, fermant les yeux tout en prenant une pose de méditation. Je fis le vide dans mon esprit, ne faisant attention qu'aux sons aux alentours, ne faisant à présent plus qu'un avec la nature qui m'entourait. Je ne pensais même plus à Yuki, après tout elle avait fait le choix de rester auprès des cerisiers, c'était son problème, je n'allais pas la forcer à me suivre...quelque part ce serait faire obstacle à sa liberté si je ne la laisse pas faire ce qu'elle veut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 5:18

Yuki se promenait sans penser à rien d'autre que ce pourquoi elle était là. Elle allait et venait entre les arbres cherchant quelque chose de très précis. Ses yeux étudiaient chaque branche, chaque détails qu'elle pourrait observer. Une magnifique branche avec des belles fleurs roses et bien garnit, c'est ce qu'elle voulait depuis que ses pieds étaient arrivés en haut de la colline.
Elle se voyait déjà se réveiller tout les matins en voyant cette magnifique branche sur sa table de chevet. La lumière traversant les rideaux venant frapper délicatement contre son lit, réchauffant son corps dès le matin et, lorsqu'elle ouvrirait les yeux, elle pourrait découvrir ses fleurs ... L'idée était vraiment alléchante.

Le seul problème était qu'il y avait une multitude d'arbres, une multitude de branche qui aurait pu faire l'affaire. Mais, rien ne semblait attirer le regard de Yuki. Elle cherchait vraiment LA branche parfaite. Certes, c'était une vraie torture de s'obstiner à trouver ce qu'elle cherchait. Elle finit par arriver au dernier arbre de la forêt. Faisant machine arrière, elle se dirigeait vers le milieu et choisit celui qui semblait être l'arbre le plus vieux. Ses fleurs étaient plus belles que n'importe lesquels autres.
Bien sur pour pouvoir les attraper, il fallait grimper après. Bah, elle n'en avait pas forcément l'air mais, c'était plutôt une casse cout. Pou avoir véçu dehors pratiquement toute sa vie, elle en avait fait des choses comme grimper après des arbres ou des murets. Cela la faisait plus rire qu'autre chose d'ailleurs.
S'aggripant après, elle commençait sa magnifique montée. Arrivée à la première branche plutôt fragile, elle se dit qu'il vallait mieux attendre la prochaine pour se poser. Finalement, au bout d'une vingtaine de minutes, elle arrivait pratiquement au sommet. C'est toujours tout en haut que l'on trouvait les meilleure branches, les meilleures fleurs en loccurence. Elle prit non pas une seule petite branche mais deux, cela lui tiendrait plus longtemps comme ça. Après ça, elle redescendait, à part quelques égratinures sur les bras, il n'y avait rien de grave.

La nuit avait largement emprunt le ciel à présent, il était temps de renter. Elle prit le chemin inverse et retrounait sur la colline. C'était une vue magnifique, il n'avait pas mentit. Toshiro pouvait être froid mais, il faisait malgré tout un peu attention à elle. Un petit sourire s'affichait sur son visage, quelle chance d'avoir un "maitre" comme lui. Sur qui elle serait tombée sinon ... Reprenant le chemin du retour, elle apperçut Toshiro sur le terrain qu'elle avait pû entrevoir en venant. Il semblait méditer alors, elle ne dit rien lorsqu'elle arrivait à sa hauteur. N'entrant pas sur le terrain, elle attendit simplement.
C'est alors qu'elle se remit à penser à dont elle se disait tout à l'heure.

*Est-ce qu'il a bien fait de me prendre avec lui ? Sa solitude semble vraiment lui être précieux, je vais la briser si je reste avec lui. Si nous devons vivre ensemble, que ce soit lui ou moi, nous allons briser notre quotidien. D'un autre côté, peut être que j'ai envie de rester ici avec lui ... Qu'est-ce que je devrais faire pour ne pas l'importuner ?*

Elle se demandait tout ceci dans sa petite tête, ses yeux pendant se temps se perdaient dans le vide, dans le néan. C'était un véritable dilemme. Yuki n'avait pas véçu avec quelqu'un depuis tellement longtemps, n'allait-elle pas être désagréable la plupart du temps ?

*Ce n'est pas vraiment maintenant que je trouverais une solution hein ? Attendons demain, peut être que la nuit me portera conseille, si j'arrive à dormir ...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 6:39

Un bruit bien différent venait s'entremêler à celui de la brise. Ce doux son léger de pas dans l'herbe fraîche, je ne me posais pas de question sur l'identité de la personne qui s'approchait. Pourquoi le ferais je après tout? Il était évident que c'était Yuki et elle seule qui revenait de sa petite promenade solitaire. Je gardais les yeux fermés, faisant comme si je n'avais rien entendu, comme si elle n'était pas là, près de moi à attendre patiemment. Je voulais encore profiter de ce calme un petit moment, à chaque début de nuit c'est comme un paradis ici, comme un monde sans haine et sans guerre, un endroit où repose seulement la paix, c'était reposant et je ne pouvais pas en louper une seule seconde, aussi précieuse soit elle. Puis je me mis à penser à une certaine chose, Yuki était toujours en kimono, et l'air se faisait de plus en plus frais. Moi je m'en fichais car après tout, le froid ça me connait, mais elle, j'avais pas non plus envie qu'elle attrape inutilement la crève. Après je sais pas, peut être qu'elle aussi résiste au froid, ce qui expliquerait la signification de son prénom. Mais bon, le risque n'était pas à prendre à la légère.

Je rouvris alors les yeux lentement, ne tournant pas le regard vers Yuki, faisant encore semblant de ne pas l'avoir vu. Je me poussais de mon rocher à l'aide de mes mains, puis je saisis mon katana qui était planté dans le sable, le rangeant dans son fourreau, avant de saisir mon long manteau blanc. Finalement je me tourne vers Yuki, la fixant de mon éternel air froid, je passais derrière elle pour poser mon vêtement sur ses épaules. Certes c'était pas très chaud comme manteau, car après tout il était en tissu fin, pas de manches, et on ne pouvait pas le fermer à l'avant. Disons que c'était juste pour lui montrer que je me souciais d'elle sans pour autant dire un mot.

Je me mis à marcher sur le sentier qui menait à la porte par laquelle nous étions sortis, à savoir celle de la cuisine. Je l'ouvris avant d'entrer, attendant que Yuki entre à son tour pour la refermer. Une fois dans la pièce je me dirigeais vers un des meubles en hauteur, ouvrant les portières pour prendre deux verres que je posais sur le comptoir devant moi, pointant le tabouret de l'autre côté pour inviter Yuki à s'y asseoir.

"Tu veux boire quelque chose? Par contre si tu as faim j'ai pas grand chose... tu pourras regarder ce qu'il te plaira...si toutefois tu trouves quelque chose à ton goût..."

Ben ouais, faut pas oublier que tout ce qu'il y avait dans les placard et dans le frigo, c'était des surgelés ou même des plats déjà tout fait. Autant dire que niveau bouffe c'était pas du cinq étoile je vous l'accorde. De toute façon si Yuki décidait de s'atteler à la cuisine, nous ne tarderont pas à aller faire des courses pour qu'elle puisse mettre ses talents de cuisinière à profit.Ouais, je me demandais bien justement à quel point elle pouvait être bonne dans ce domaine, mon petit doigt me dit que je risque pas d'être déçu du voyage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 9:33

Toshiro ne semblait pas l'avoir vu mais, il était plus que probable qu'il ait entendu. Enfin, peut être qu'il était tellement plongé dans ses pensées qu'il n'avait pas fait attention à son arrivé. Ou bien, peut être qu'il ne voulait tout simplement pas lui parler, chose qui semblait peut être plus logique. Elle se disait qu'elle avait bien fait de rester seule pendant un moment et, de le laisser seul pendant un moment. Rien de mieux pour se remettre en question ou pour réfléchir sur la situation actuelle.

Les yeux toujours rivés vers le ciel, elle se posait une multitude de questions dont il était dur de trouver une réponse. Ce qui revenait assez souvent c'était la question de savoir si oui, ou non il avait bien fait de l'aider à ce moment là. Si oui ou non, elle avait bien fait de la suivre jusque là ... Seulement, seul le temps pourrait le dire et, il n'était pas encore passé ce temps là justement. Il faudrait attendre quelques jours voir, quelques mois ou peut être moins pour avoir une réponse claire et définitive à ses questions.

Soudain, elle entendit un bruit qui venait loin de là. Il semblait que Toshiro s'était finalement levé. Ses yeux revenaient à la réalité alors qu'ils s'étaient tournés vers lui. Il passait à côté d'elle sans la voir, bizarrement, cela l'avait un peu blessée mais, en passant, il posait son manteau sur ses épaules. Cette attention lui avait fait naturellement plaisir surtout, qu'elle n'en avait pas forcément l'habitude. Un petit sourire c'était dessiné sur ses lèvres. Il était assez attentionné malgré les apparences, cela lui faisait plaisir.

Ils finirent par rentrer tous les deux dans la maison. Il avait attendu qu'elle rentre pour fermer la porte après elle, il lui avait proposé à boire et lui avait désigné un tabouret pour s'asseoir, décidément, il était gentil.

- Je veux bien boire quelque chose. N'importe quoi fera l'affaire, j'avoue avoir un peu fait l'andouille tout à l'heure. Pour ce qui est de manger, je me débrouillerais mais, il me faudra quelques trucs si tu souhaite que je cuisine. Ce sera pas bien compliqué je pense !

Alors qu'il lui servait à boire, Yuki se levait pour regarder ce qui pouvait avoir dans cette cuisine. Cherchant un peu partout, ouvrant un peu tout les placards, elle comprit assez vite qu'il n'y avait rien de plus que des surgelès et des plats déjà tout préparés. C'était assez incroyable de se dire qu'il ne pouvait manger que ça tout les jours alors, qu'il avait amplement la possibilité de manger de bon plats. Surtout que la qualité ne devait pas être franchement extraordinaire, du moins, vu l'aspect qu'ils donnaient à première vu.

- Je me demande comment tu fais pour manger ces trucs là ... ça ne doit pas être franchement bon niveau qualité !

Elle revenait s'asseoir à son tabouret pour boire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 11:43

Elle acceptait volontiers un verre, la boisson l'importait peu apparemment puisque de toute manière, son activité de tout à l'heure avait dut l'assoiffer. Je me retourne alors vers le frigo, me penchant en avant en posant mon bras sur le dessus de la porte. Je scrutait le moindre recoin d'un air neutre, faisant ainsi le bilan de ce que j'avais. Eau, soda, alcool, etc... j'avais un peu de tout en fait, dur de deviner les goûts de la jeune fille en matière de boisson pour tout dire. Je tournais discrètement le regard vers elle qui semblait regarder un peu ce qui se trouvait dans les placards. Je me mis à essayer d'associer son visage et son caractère au genre de boisson qui lui convenait le plus. Sachant que moi et les devinettes, ça fait deux...j'étais bien dans la mouise. J'allais à nouveau devoir faire appel à mon légendaire sens de l'improvisation, qui m'a sauvé la mise à plusieurs reprises. C'est vrai que parfois ça m'a joué des tours, qu'ils soient bons ou mauvais de toute façon ça ne changeait pas grand chose.

Bref revenons à nos moutons, je me décidais à laisser le hasard faire les choses, et je pris une bouteille de soda saveur citron, peut être bien la saveur que je préfère. Maintenant, faut espérer que cela conviendrait à Yuki, ou au pire j'aurais qu'à lui proposer autre chose et puis c'est tout. La jeune fille continuait de scruter chaque placard en quête d'un truc à manger, alors que je fermais le frigo pour revenir au comptoir. Au moment où je dévissais le bouchon, elle revint s'asseoir, m'affirmant que tout ce que j'avais niveau bouffe ne devait pas être de la meilleure qualité. Elle avait tout à fait raison, mais j'étais un véritable fainéant quand je le voulais, et cuisiner....c'était pas le domaine dans lequel j'excellais... ben ouais, quand on la flemme de faire à manger ben, on se débrouille autrement. Mais ça elle ne le savait pas forcement, et c'était peut être le mieux pour le moment...

Je lui servis donc son verre de soda et lui tendit pour qu'elle puisse se désaltérer. Je rangeais ensuite la bouteille dans le frigo, sortant une bouteille de saké. Je me servis une petite coupelle avant de la boire illico presto. Je m'en resservis une pour la boire cette fois ci, beaucoup plus lentement. Je fixais la jeune fille de mon air neutre tout en portant la boisson alcoolisée à mes lèvres.

"L'habitude peut être....pour être honnête avec toi, la cuisine n'est pas mon fort, je suis trop paresseux pour ce genre de chose..."


Finalement je lui ai dis, je lui ai révélé que j'étais plutôt passif devant certaines tâches à accomplir. Je n'aurais pas réussi à tenir ma langue bien longtemps de toute manière, ma sincérité était beaucoup trop grande pour que je puisse lui cacher encore et encore...

"Au pire j'irais faire quelques courses demain... si tu veux venir pour choisir ce que tu estimes être excellent à manger... A toi de voir..."


Je posais la coupelle dans l'évier, faisant le tour du comptoir avant de passer derrière Yuki, la laissant finir sa boisson. J'ouvris la porte qui donnait sur le Hall, avant de refermer la porte derrière moi, je restais de dos à elle.

"Je vais aller me doucher, fais ce que bon te semble en attendant....je devrais pas en avoir pour longtemps..."


Puis je fermais la porte, ne disant pas un mot de plus, je traversais la grande pièce avant de passer par le couloir donnant sur l'escalier et la salle de bain au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 12:24

Yuki avait à nouveau posée son cul sur le tabouret. Son esprit divaguait un peu dans tout les sens, cherchant quelque chose de bon à faire à manger pour les jours qui arriveraient. Elle ne savait pas ce qu'il pouvait bien aimer mais, de toute manière, il mangerait ou pas sa cuisine, elle en avait un peu rien à fou***. S'il ne voulait pas manger ce qu'elle pourrait préparer, ce serait son problème et non le siens. C'est pas comme si c'était sa nounou apèrs tout, il était assez grand.

Elle prit le verre qu'elle porta à ses lèvres. Il fallait qu'elle se rappelle de ne plus courir dans tous les sens pour pas grand chose. Cela lui éviterait d'avoir soif pour rien ensuite. Précisons une chose sur Yuki, si elle n'avait pas soif, elle ne buvait pas. Si elle n'avait pas faim, elle ne mangeait pas. C'était quelques séquelles qui lui restait de la rue et qui lui resterait toujours. Economiser le plus possible la nourriture et l'eau. Bon, certes, c'est pas comme si elle avait encore à le faire mais, c'était un mode de vie comme un autre que peu de gens pouvaient comprendre.

- Je me doutais bien que ce n'était pas ton fort !

Il n'avait pas franchement besoin de le préciser. Au vu de ce qu'il y avait dans ces placards, c'était plus que certains qu'il n'était pas bon en cuisine, ou que du moins, il avait la flemme de la faire. Beaucoup de personnes étaient comme lui. Yuki ne pourrait jamais comprendre ce manque de motivation pour la cuisine enfin, elle ne cherchait pas à comprendre !

- Je viendrais avec toi. Ce sera plus simple ainsi !

Après avoir dit ceci, il partit lui disant qu'elle pouvait faire ce que bon lui semblait. Et bien, Yuki se levait et se mit en tête de nettoyer son verre à la main. Après ça, elle sortait de la cuisine et se dirigeait vers l'étage. Il était temps de mettre ses fleurs quelque part dans sa chambre. Ces deux branches étaient vraiment splendide, elle aimait les comtempler. C'est peut être stupide pour certain mais, elles lui procuraient une espèce de joie.
Bref, elle allait dans sa chambre qui, certes, n'avait rien d'extra. Cependant, le simple fait d'avoir un lit et une pièce pour elle était un pur bonheur.

Une fois qu'elle eut posée les branches sur son lit, elle se souvenu de cette pièce. Cette endroit où il pouvait s'entrainner. Ses pieds allèrent tous seuls jusqu'à cette fameuse pièce, elle avait quelque chose de plaisant. Yuki voulait vraiment apprendre à se battre ainsi, elle pourrait peut être atteindre cette liberté qu'elle voulait tant. Se postant au milieu, elle restait debout sans rien faire, sans rien dire, sans rien penser. Elle essayait juste de se sentir vivre.
C'était une chose difficile à faire. Se sentir vivre, se sentir existait ... C'était dur à trouver comme sensation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 14:20

J'entrais dans la salle de bain, restant dos à la porte pendant un instant, réfléchissant à la suite des évènements. Je poussais un soupir en me frottant l'arrière du crâne, c'était pas la peine de penser à ça maintenant, mieux vaut laisser l'avenir décider par lui même. Je marchais devant le lavabo, fixant mon reflet dans le miroir, puis je commençais à me déshabiller, posant mes vêtements sur un étendoir blanc juste à côté. J'entrais dans la douche avant de tourner la poignée de l'eau chaude, l'eau coula immédiatement sur mon visage. Je fermais les yeux, restant immobile, les bras le long du corps et le nez levé vers le plafond. La douche était le moment que je préférais le plus dans la journée, je la prenais le matin, puis le soir aussi après l’entraînement pour me débarrasser de la crasse et de la sueur. Le contact de l'eau chaude sur ma peau, sur mon corps, ça me détendait, j'évacuais tout mon stress à chaque fois que ce moment bénit arrive. Même le temps n'avait plus la moindre importance, tout ce à quoi je pensais avant, je l'évacuais de mes soucis immédiatement.

Un quart d'heure plus tard, je sortis de la douche, m'essuyant la moindre parcelle de corps ainsi que les cheveux pour les sécher. J'enfilais ensuite un kimono noir, passant une serviette blanche derrière ma nuque, la laissant retomber devant mes épaules. Je pris mes vêtements en vrac, avant de sortir de la pièce. Je retournais d'abord dans le Hall, voir si Yuki y était, après tout elle pouvait être n'importe où, à faire n'importe quoi, je lui ai bien dit de faire tout ce que bon lui semble auparavant. La cuisine? pas de trace de la jeune fille aux yeux mauves non plus. La seule possibilité était donc à l'étage par déduction, je fis alors marche arrière pour retourner dans le couloir, empruntant cette fois ci les escaliers. Une fois en haut, j'entrais tout d'abord dans ma chambre pour y déposer mes affaires un peu en vrac sur mon lit, mon katana quant à lui, je le plaça juste à côté, contre le mur, à portée de main au cas ou, après tout on ne sait jamais.

Je sortis de ma chambre, allant devant la porte de celle de Yuki, elle y était peut être, je toquais donc légèrement dans l'espoir de l'entendre me répondre. Mais pas de réponse... évidemment... il ne restait pas beaucoup de pièces à l'étage, la seule que je pouvais vraiment imaginer, c'était la salle où se trouve la bibliothèque. Le dojo c'était dur d'y penser, de ce fait j'allais d'abord à la salle des loisirs. Là non plus elle n'y était pas...ben merde alors, je commençais à avoir un sérieux doute... S'était elle enfuie en voyant mon caractère si froid, de peur que les choses aillent mal pour elle? J'osais espérer le contraire, elle n'irait pas bien loin à présent... Je me dirigeais alors vers la porte du dojo, marquant un temps d'arrêt devant, me disant que les chances de la trouver ici étaient de une sur....cent peut être... Bref, force m'est de constater que c'était là qu'elle se trouvait, en plein milieu de la pièce, sans bouger. Je fus plutôt étonné, même si mon air froid faisait penser le contraire.

"Je suis surpris de te trouver ici... c'est bien le dernier endroit où j'aurais pensé que puisses venir passer du temps... Je peux d'ailleurs connaître la raison de ta présence en ce lieu?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 15:20

Yuki restait au milieu de la pièce sans bouger. Est-ce que si elle apprenait à se battre cela changerait quelque chose à sa vie ? Est-ce qu'elle faisait bien de penser que cela lui permettrait de se rapprocher de son rêve d'être libre ? Elle pensait que oui. Après tout, si elle était capable de se battre, cela voulait aussi dire qu'elle n'aurait plus à se méfier des personnes qu'elle jugeait trop forte. Elle n'aurait plus besoin de se rabaisser quand le moment et le lieu, le lui demandait. Elle n'aurait plus à craindre de tomber sur une force qui lui serait supérieur ... Bref, elle n'aurait plus à avoir peur. Il n'y avait pas seulement la peur des choses courantes, des choses de la vie, il y avait aussi la peur de dormir, la peur de revivre le passé, certes ... Rien ne pourrait jamais l'aider de côté la mais bon, c'était beau de rêver non ?
Après tout, tout ce qui lui restait c'était l'espérance ... Oui, elle ne pouvait plus que croire à présent, croire que quelqu'un l'aiderait, aurait la patience de le faire jusqu'à ce qu'elle puisse enfin vivre d'elle-même en ayant peur de rien. malgré son apparance, elle avait aussi profondément peur des autres, peur de vivre.

Le regard toujours neutre, sa position toujours identique depuis le moment où elle était entrée ici, Yuki ne pouvait dire combien de temps avait passé. Elle savait juste que le temps passée sans l'attendre. Il passait, faisait son chemin mais ne l'attendait pas. Comme ceux en qui elle avait crut, comme ceux qui lui avait promit de rester à ses côtés, il passait sans se retourner, sans l'attendre, sans ce soucier de ce qu'elle deviendrait.
Est-ce qu'il serait comme eux ? Est-ce qu'il passerait son chemin sans l'attendre ? Elle voulait que non, elle voulait croire en lui. C'était une chose rare qu'elle eut tant voulu croire en quelqu'un.

- Je ...

Elle stoppait sa phrase. Se retournant dans sa direction, elle se postait devant lui, le regard froid mais déterminé. Elle voulait qu'il lui apprenne, elle voulait qu'il donne la chance de pouvoir se défendre, de pouvoir se débattre dans ce néans quand l'entourait, de pouvoir surmonter ses craintes, ses peurs ... Apprendre à se battre n'était peut être pas le bon moyen. C'était possible qu'elle se soit trompée de route mais, elle voulait qu'il le lui dise dans ce cas. Toshiro serait-il capable de lui faire comprendre ce qu'elle doit faire ou non ?

- Je veux vraiment apprendre à me battre. Peu importe comment, je veux apprendre un moyen de pouvoir approcher mon rêve un peu plus ...Cette chance de pouvoir toucher du doigt mon rêve, j'ai l'impression que c'est ici que la trouverait !! Si tu ne veux pas, je trouverais bien un moyen de le faire mais, si tu pouvais juste me guider, je te serais reconnaissante !
Est-ce que tu serais d'accord Toshiro ?


Yuki ne bougeait pas, ne baissait pas les yeux, elle attendait sa réponse. Est-ce qu'il serait prêt à l'aider jusqu'au bout ? Est-ce qu'il serait vraiment prêt à l'aider dans sa quête de liberté ? Pouvait-il vraiment l'aider ? Avait-il vraiment envie de le faire ? Toutes ses questions qui remettait sa confiance en lui en jeu à chaque fois ... Elle voulait une réponse claire et définitive. D'un côté elle pensait qu'il lui dirait oui, d'un autre, elle se disait que peut être il dirait non pensant que ce serait une perte de temps inutile même si, pour Yuki, ce n'était pas du temps perdu inutilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Sam 17 Mar - 16:31

La raison de sa présence ici, je l'attendais patiemment...cette explication qui sortirait de ses lèvres. Je refermais la porte derrière moi, ramenant mon attention sur la jeune fille, la fixant d'un regard froid, inexpressif, les bras croisés tout en restant à la même place. Je ne la voyais que de dos, elle semblait perdue dans ses songes et j'hésitais à répéter ma question en pensant que peut être, elle ne m'aurait pas entendu. Je n'en fis rien, après tout cette pièce avait beau être grande, ça n'empêchait pas les sons d'y circuler parfaitement, j'étais certain qu'elle m'ait compris. Je me mis à marcher un peu dans la salle, détournant le regard de droite à gauche en soupirant, faisant à présent comme si elle n'était pas là, attendant toujours patiemment sa réponse. J'arrive au niveau de la grande porte coulissante à l'autre bout de la salle, je la fis glisser sur le côté. Elle donnait sur un long et large balcon en bois qui quant à lui, donnait une belle vue sur la partie du jardin la plus colorée, ainsi que sur une petite partie de la forêt de cerisiers qui se perdait au loin. Je me penchais sur la balustrade, m'appuyant à plein coude sur la rembarre de sécurité également en bois. Les étoiles étaient belles ce soir, je restais à les admirer, mais je commençais à croire qu'elle ne me répondrait peut être pas.

Je retournais à l'intérieur de la salle, refermant la porte derrière moi. Je fixais à nouveau Yuki, levant les bras au dessus de ma tête pour entrecroiser mes doigts et m'étirer un coup. Suite à cela je croisais à nouveau les bras en m'approchant doucement d'elle. Alors que j'arrivais presque près d'elle, elle se retourna subitement, me surprenant presque, mais je parvins à garder mon air glacial, sans détourner les yeux une seule seconde. A partir du moment où elle me jeta son regard froid mais dans lequel je pouvais discerner de la détermination, je me suis dis que j'allais entendre un truc qui soit n'allait pas me plaire, soit qui allait me surprendre au plus au point. Ben honnêtement, je m'attendais à tout sauf à ça, car c'était la deuxième option qui s'approchait le plus de la vérité. Elle voulait absolument apprendre à se battre, à se défendre par ses propres moyens pour toucher cette liberté qu'elle désirait tant du bout des doigts. Même si je restais neutre à une telle révélation, je n'en fus pas pour le moins surpris, elle n'avait pas l'air d'avoir la force requise pour apprendre à se battre, déjà qu'elle avait du mal à tenir debout en ville.... Si j'acceptais ça allait pas être la tarte. Et est ce que j'avais le temps à lui consacrer pour ça? Bonne question.

Je restais silencieux à sa demande, fermant les yeux en me retournant tout en m'éloignant d'elle. Puis je fis un arrêt au milieu de la pièce, levant le nez au plafond en prenant un air non seulement pensif mais aussi plutôt blasé. Me voici face à un cruel dilemme à présent. En même temps elle semblait tellement le vouloir, ses arguments étaient à la hauteur de sa détermination. Mais c'est cette même volonté d'apprendre qui me poussa à prendre le choix que je n'aurais jamais cru prendre un jour. Je posais mes mains sur mes hanches en soupirant à nouveau, puis je me retournais vers elle ensuite. Si elle voulait tant que ça apprendre à se défendre, j'allais répondre à sa demande.

"Très bien... Je vais t'enseigner ce que je sais pour ce qui est du combat au corps à corps, je t'ai fais la promesse de t'aider, et quand je donne ma parole, je ne la trahis jamais..."


Je me dirige alors vers une armoire dans le coin de la pièce, et j'en sortis un katana en bois et je dis bien un seul. Il était destiné à Yuki, je voulais déjà voir ce qu'elle pouvait faire, bien qu'à mon avis, elle a pas dut passer sa vie sur un terrain d'entraînement. Je lui donnais donc un avantage, elle avait une arme en bois, moi j'avais juste mes poings, de toute façon de quoi pouvais bien avoir peur? Bref, je m'approchais d'elle, le sabre en main, et une fois face à la jeune fille, je lui tendis le sabre. Toutefois il était important que je lui énonce quelques règles importantes lors d'un entrainement avec moi. A chaque fois que j'énonçais l'un d'elle, mes doigts faisaient le numéro qui correspondait à la règle en question.

"Je te préviens, ce n'est pas parce que tu viens d'emménager ici que je vais te ménager... Quand j'entraîne quelqu'un ou quand je m'entraîne tout court, j'y vais sans retenue... Il y a quelques règles qu'il faut que tu me promettes de respecter si tu veux que je te forge à l'art du combat. Règle n°1: Tu devras faire tout ce que je te dis sans broncher, sans poser de question. Règle n°2: Pas de jérémiades, de gémissements ou de pleurs sauf si je t'y autorises. Règle n°3: C'est moi seul qui décide de la fin de l'entraînement, je ne tolère pas l'abandon. Et enfin, dernière règle: Essayes de ne pas finir à l'hôpital..."


Je tendais toujours le sabre en bois vers elle, la fixant froidement et de manière déterminée. C'était ici et maintenant qu'elle devait prendre sa décision et je la forçais à me donner sa réponse avec une dernière phrase.

"Acceptes ces règles et tu pourras me montrer ta volonté à gagner ta liberté par toi même. Refuses de suivre une seule d'entre elles, et je ne pourrais que rester derrière et prier pour que tu parviennes à la trouver par toi même...Le choix est tiens à présent...choisis ton destin..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Dim 18 Mar - 10:31

Yuki venait de lui dire ce qu'elle pensait au fond mais ... Maintenant qu'elle l'avait dit à haute voix, cela pouvait sembler absurde comme raison. Pourrait-il comprendre sa façon de penser bien quelle eut était extrêmement complexe ? C'était difficile à croire seulement, seul lui pourrait le dire.

Elle n'avait pas bougée, restant immobile elle le regardait simplement se déplacer dans le dojo. Il semblait assez blasé, apparament, elle lui tapait assez souvent sur les nerfs. Du moins, c'est ce qu'elle en déduit. Ils auraient vraiment du mal à vivre ensemble ces deux là enfin, qui sait ?

Toshiro finit par aller chercher un sabre en bois dans une armoire non loin de là. Il venu se poster devant elle, lui tendant le sabre, il commença à lui expliquer ce qu'elle devait savoir ou, ce qu'elle allait devoir faire pour qu'il accepter sa requête. Apparament, ce ne serait pas bien compliqué. Enumérant des régles qu'elle inscrivait au fur et à mesure dans son esprit, il lui dit ensuite que c'était à elle de choisir son destin. Pourquoi poser cette question alors qu'elle l'avait déjà choisis ?
Elle prit le sabre, le regarda quelques secondes avant de relever la tête vers lui et de lui dire ceci :

" Je suis prête !"

Sa détermination n'avait pas fallit une seule seconde. Elle était restée intacte même après ce qu'il venait de dire. Yuki n'aurait pas le droit de se plaindre, elle n'aurait pas le droit de quitter un entrainement tant qu'il ne l'aurait pas décidé ... C'était parfait. Elle suivrait attentivement ses régles et ainsi, elle pourrait enfin être plus proche d'un vieux rêve longtemps chéris.

" Je suivrais les régles et ne les enfreindraient sous aucun prétexte. Je te suivrais jusqu'à ce que je sois capable de me défendre seule ainsi, je pourrais être fière de dire que tu es mon ... tuteur disons !"

Elle avait pensée au mot "maître" mais, ni lui, ni elle n'avaient envie de l'entendre n'est-ce pas ? Et, comme elle vivait chez lui librement, d'après ce qu'il lui avait dit, elle ne pouvait que dire qu'il était un genre de tuteur donc, une famille. C'était étrange de se dire qu'il était un peu comme une famille, non ? Enfin ...

Elle se retournait, dos à lui, elle se mit à inspirer profondément en fermant les yeux. Elle était prête à se battre pour sa liberté. Faisant deux pas en avant, elle se retournait pour être à nouveau face à lui et tendait le sabre dans sa direction. Au fond de ses yeux, on pouvait toujours voir sa détermination.

" Allons-y !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Dim 18 Mar - 12:13

Son enthousiasme ne m'étonnait même plus, sa détermination en revanche, me laissait sur le carreau. Même après lui avoir énoncé mes quatre grandes règles pour son entraînement, sa volonté n'avait pas déclinée d'un poil. Pas une seule question, pas le moindre doute, pas même le moindre mot pour me contredire, rien. Tout ce qu'elle fit, c'était prendre le sabre en bois en m'affirmant être prête à suivre cet entraînement. Elle promit même de respecter les règles à la lettre sans broncher, afin de pouvoir atteindre son but....et aussi pour être fière de m'appeler son....son tuteur. Mouais nous dirons ça comme ça, elle pouvait me voir comme elle le voulait, c'était pas moi qui allait lui dire de me regarder d'un certain angle ou d'un autre. Après tout, je m'en contre fichais complètement, la manière dont les gens me regardent m'importe peu, ou alors ça dépend des situations dirons nous...

Elle était à présent face à moi, un peu plus loin, pointant se sabre vers moi en me fixant de ses yeux remplis de volonté. J'aimais bien ces yeux là, c'est le regard que j'arbore à chaque fois que je livre un combat important, prêt à mourir dans l'honneur. Bon bien sûr je n'allais pas la tuer c'était évident, j'ai bien dit que je ne la ménagerait pas, mais si j'y allais vraiment à fond comme je lui ai dit, elle finirait six pieds sous terre. J'avais pas envie d'en arriver à une fin aussi tragique, surtout après ce que j'ai fais pour elle. Je croisais les bras en fermant les yeux, poussant un léger soupir, presque blasé d'en arriver à se battre contre elle parce qu'elle le voulait. Aïe aïe je vous jure, bon de toute façon, pour ce soir ce serait juste quelques échanges de coups pour voir un peu son niveau actuel. J'ignore si elle a déjà tenu une arme dans ses mains une fois, mais si c'est pas le cas, faut bien un début à tout.

A peine eut elle prononcer les deux mots pour engager les hostilités, que je ne lui laissa pas le temps de réagir. Une simple pression sur mon pied droit et j'arrivais dans son dos dans la même seconde, pour un humain sans connaissance du combat, ça donnait l'impression que je me téléportais et pourtant non. En revanche face à un démon, c'est un déplacement comme un autre plus ou moins facile à esquiver, parer ou même contrer. Bref, Avant même que la jeune fille ne se retourne, je lui fis un balayage aux jambes, et pendant qu'elle était en l'air, je fis une rotation sur moi même pour lui donner un violent coup de mon avant bras dans l'estomac, l'envoyant percuter le plancher de plein fouet dans un nuage de poussière.

Alors qu'elle était à terre sur le dos, je restais avec l'avant bras au dessus d'elle, le poing fermé, la fixant d'un air froid, presque agressif. Je sais pas si je lui ai fait mal, mais en tout cas je ne m'étais pas retenu sur ce premier coup. De toute façon qu'elle ait ou non souffert sur le coup, elle avait acceptée les règles, dans lesquelles la fameuse règle n°2: pas de jérémiades ou de plaintes.

"Si tu baisses ta garde dans un combat, tu es morte... Pas une seule seconde ne doit passer sans que tu sois à 100% concentrée sur ton adversaire. Si tu n'améliore pas ça...j'ai bien peur que ta liberté, tu ne la gagnes que dans l'au delà......Debout."


Là j'étais très sérieux, une fois engagé dans un combat, que ce soit pour un entrainement ou pas, je n'avais plus de place pour la sympathie. Si elle voulait apprendre à se battre, j'allais lui apprendre, et ce à n'importe quel prix, après tout elle me l'a probablement demandé en toute connaissance de cause. Je m'éloignais d'elle, la laissant à terre, la laissant se relever par ses propres moyens. Voyons voir un peu jusqu'où je peux aller avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Lun 19 Mar - 12:20

Yuki n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit de plus. Elle avait l'impression qu'il s'était téléportait et pourtant ... Alors qu'elle pointait le sabre en bois dans sa direction, il ne lui laissait aucun répit. Se jetant sur elle, elle finit vite par arriver au sol après un bon coup de poing dans l'estomac. Cela faisait un mal de chien, mais elle n'oubliait pas la deuxième règle qui était de ne pas se plaindre. Elle avait promit de suivre à la lettre ses règles, elle le ferait. Aucune retenu dans le premier coup, mais c'est ce qu'elle avait appréciée. Il n'y allait pas par quatre chemin, il était sérieux lui aussi, c'était bien comme ça. C'est tout ce qu'elle avait espérée.

Yuki avait bien retenue ce qu'il venait de lui dire. Elle devait rester concentrée, elle ne devait jamais baisser les yeux, elle ne devait pas lâcher son adversaire une seule seconde. C'est bon, elle avait assimilée la première leçon. Tout ce qu'il pouvait lui dire serait déterminant pour son futur, pour sa nouvelle vie. Aucun de ses mots ne devaient être oubliés, ne devaient s'échapper de son esprit. La nuit et le jour, elle devrait penser à ce qu'il pourrait lui dire. Quand Yuki avait décidée de faire quelque chose, elle le faisait jusqu'au bout.

Lorsqu'il lui dit debout, Yuki se levait tant bien que mal. Son souffle était un peu court, elle avait un peu de mal à respirer normalement. Cependant, même si coup avait été aggressif, ce n'était pas la première fois qu'on la frappait. Elle n'en avait pas l'air comme ça avec sa petite apparance qui pouvait paraître frêle, mais Yuki en avait vu des pires. En vivant dans la rue, on pouvait souvent rencontrer ce genre de situation.

" Continuons !"

C'est tout ce qu'elle avait prononcée avant de reprendre le sabre en bois. Sa détermination la tiendrait debout jusqu'à la fin. Elle prit le sabre à deux mains devant elle et fermait les yeux, se concentrant le plus possible. Après seulement quelques secondes, elle ouvrait à nouveau les yeux et se dit que c'était à elle d'attaquer à présent. Passant le sabre sur son côté droit, elle finit par foncer sur lui et à l'attaquer encore et encore. Bon, il évitait tout bien sûr ce qui la rendait encore plus hargneuse.

Elle n'arriverait pas à le toucher, elle le savait, mais elle ne pouvait pas du tout abandonner. Sa rage était loin de la quitter même si elle tombait encore et encore, elle se reléverait toujours. Un jour, elle espèrait avoir le même regard que lui en cet instant. Ce regard déterminé, limite aggressif, elle voulait avoir le même un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Lun 19 Mar - 15:05

Même si je ne le montrais pas, même si mon regard restait toujours aussi indifférent, j'étais content de voir que non seulement elle avait assimilée les règles... mais mon conseil était rentré dans son crâne. Ce qui était étonnant car la plupart des gens oublient ce qu'on leur dit après une dizaine de minutes... Elle avait une sacré mémoire apparemment, ce qui était un bon point pour elle, mais aussi pour moi car je me voyais pas lui radoter la même chose toutes les deux minutes. Ça aurait finit par devenir lassant à force je pense, mais bon il semblerait qu'avec Yuki, je n'avais pas d'inquiétude à me faire de ce côté là.
Un seul mot, puis elle se jeta sur moi, sabre à deux mains. Ses coups étaient à la hauteur de sa détermination, la violence y était c'est sûr, la fluidité beaucoup moins. Il m'était aisé d'esquiver ses coups les uns après les autres, faisant un pas de côté par ci, me baissant légèrement par là. Je ne faisais qu'esquiver et contrer, bloquant par moment son sabre avec l'avant bras d'un coup sec. Sa rage de vaincre était louable, suffisamment grande pour être prise en respect, mais une chose lui faisait défaut... et je n'allais pas tarder à lui faire savoir.

Son sabre arriva sur ma gauche, à hauteur de mon visage, je plaçais ma main ouverte entre ma tempe et l'arme en bois. La saisissant alors au creux de ma main, la serrant si fort qu'il était impossible à Yuki de me la faire lâcher. Je passais le katana au dessus de ma tête, exécutant une petite rotation sur moi même, enchaînant d'un violent coup de coude dans le flanc le gauche de la jeune fille. Ceci n'était qu'une petite diversion pour l'inciter à baisser sa garde. A présent déstabilisée, j'en profite pour passer derrière elle, arrivant cette fois ci à sa droite avant de lui envoyer mon pied dans son flanc droit ce coup ci. Pas suffisamment puissant pour l'envoyer valser à plusieurs mètres, mais assez pour la faire plier.

Je tournais autour d'elle, la fixant du regard, toujours aussi froid, je faisais abstraction des sentiments une fois sérieux. Plus question de famille, plus question d'amitié, Yuki n'était qu'une adversaire... tout du moins pour le peu de temps que nous allions passer dans ce dojo ce soir. Je posais ma main sur mon cou, penchant la tête pour le faire légèrement craquer.

"La rage de vaincre, rien à en redire tu la possèdes c'est indéniable, quant à la volonté... j'en ai rarement vu d'aussi grande. Toutefois... Tu es aveuglée par ton désir de liberté, tu attaques violemment afin de hâter la victoire... ce qui fait que tes mouvements auront beau être puissants, ils restent maladroits... et tes chances de toucher ton adversaires diminuent. Il faut parfois privilégier les coups faibles mais rapides...."


Je m'arrête de tourner autour d'elle, croisant les bras, la fixant du même regard que tout à l'heure. Elle était en train de privilégier la force à la vitesse, une erreur qui mène beaucoup de combattants talentueux à leur perte, je voulait faire en sorte qu'elle ne fasse pas le même genre d'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Mer 21 Mar - 9:14

*Enfoiré !*

C'est ce que Yuki pensait alors qu'il venait de lui foutre un sacré coup dans son flanc gauche. Bon dieu que ça faisait mal, mais elle ne dirait rien. Après quoi, elle eut droit à un superbe coup de pied dans le flanc droit. Se retrouvant à genoux, elle se tenait le ventre, mais ne disait toujours rien. Elle ne gémissait pas, ne faisait rien. Elle écoutait encore une fois ce qu'il lui disait.

Elle apprenait, elle écoutait vraiment ce qu'il disait. Alors comme ça, elle devait réfléchir plus et favoriser des coups faibles pour le moment du moins. C'était un peu dur pour l'instant à comprendre, mais elle pourrait apprendre au fur et à mesure. Tant qu'elle inscrivait ses mots dans son esprit c'était bon, elle pourrait les ressasser encore et encore. Même dans ses rêves, elle pourrait revoir tout ça.

" Est-ce qu'il ... faut faire quelque chose de spécial pour ... acquérir cette patiente dont tu parle ?"

C'était le moment de se relever pour continuer non ? Comme pour s'aider elle-même, Yuki posait sa main droite sur son genou droit. S'appuyant dessus, elle se relevait tant bien que mal. Certes, elle avait un peu de mal et tremblait légèrement.
Lorsqu'elle était à nouveau sur ses pieds, elle sentait ses jambes trembler légèrement elle aussi. Est-ce qu'elle était à bout ? Pas du tout, du moins, sa détermination n'y était pas, son corps lui ? Peut être bien qu'il était à bout. Mais, elle n'abandonnerait pas du tout.

" Nous sommes repartit ?"

Récupérant son sabre, elle se remettait en place. Cette fois-ci, elle n'attaquerait pas. Parce qu'elle savait déjà qu'elle referait la même erreur que tout à l'heure. Elle attendait, peut être qu'il lui apprendrait quelque chose de constructif plutôt que de l'attaquer sans rien dire avant. En fait, pour le moment, ils ne faisaient que de se taper dessus, enfin ... C'est lui qui lui tapait dessus pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   Mer 21 Mar - 13:44

Son regard semblait empli d'une certaine fureur, pas de la haine mais seulement comme une légère colère. Je répondais à ce regard par celui que j'ai toujours arboré, glacial et inexpressif. Peut être pensait elle que j'étais un con au plus profond d'elle, ou peut être pas...de toute façon peu importe ce qu'elle pensait, ce n'est pas ça qui allait m'empêcher de lui donner la leçon qu'elle voulait tant. Je continuais de tourner autour d'elle, les bras croisés, ne la quittant pas une seule seconde des yeux. Alors qu'elle me posais une question pour le moins étrange, je m'arrête avant de soupirer en fermant le yeux, puis je les rouvris avant de regarder un coin de la salle, l'air un peu blasé.

"C'est le genre de chose que l'on acquiert pas par simple envie.... Mais je peux te dire, que pour ma part...j'ai laissé faire le temps... Il y en a d'autres qui possèdent cette vertu à la naissance, c'est inscrit dans leur façon d'être. Mais si toi, tu n'es pas patiente à l'origine....il y aura du chemin à faire..."


Pas très clair je vous l'accorde, personnellement je me comprenais, après si Yuki n'y parvenait pas....ben elle n'aura qu'à essayer de comprendre, car je ne répèterais pas de manière plus simple. Elle tenait à peine debout, déjà qu'elle avait du mal à se lever... Mes coups étaient ils trop violents pour qu'elle puisse les encaisser? Ou cela était dut au fait qu'elle était enfermée dans une cage avant d'arriver ici? Que ce soit l'un ou l'autre, ça ne changeait rien au fait qu'elle ne tenait que difficilement sur ses jambes. Repartir de plus belle? Elle était tenace au moins, en plus d'être déterminée. Toutefois, il était inutile d'aller plus loin ce soir si c'était pour qu'elle ne puisse même plus trouver la force de marcher. Après tout, ce n'était qu'un test histoire que je puisse par la suite programmer son entraînement. Je m'approche d'elle en marchant, passant juste à côté avant de rejoindre la porte qui menait au couloir.

"On a finit pour ce soir, je ne suis pas insensible non plus.... Tu peux à peine te tenir debout, ça ne servirait à rien que l'on continue maintenant...Accordes toi le temps de t'habituer à cet endroit, prends le temps de te reposer...sinon j'ai bien peur que tes futurs efforts ne soient vains..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A new life of freedom [PV Yuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A new life of freedom [PV Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» — bring me to life
» Life in UCLA
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-