AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Pas de chance [Pv :Seishin Ijõ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Pas de chance [Pv :Seishin Ijõ ]   Dim 28 Aoû - 8:42

    Ma journée était la routine de tous les jours. Je me levais le matin quand le soleil vient me caresser le visage pour me retirer des bras de Morphée. Je voulais faire le fainéant pour aujourd'hui et rester encore un peu dans mon lit. Ma tête tous la couverture pour essayer de me rendormir sans succès avec les klaxonnes et le bruit de la ville. Impossible de pouvoir refermer l'oeil. Tant pis. Je n'ai pas d'autre choix que de me lever. Une fois sortie du lit, je range un peu ma chambre et fit mon lit. Prenant la direction de ma salle de bain. Je prie une douche, histoire de bien me réveiller de bon matins. Le plus désagréable fut une fois fini de brosser mes cheveux. Une vraie guerre après le réveille. Ils sont long et souvent bourré de noeud. C'est insupportable. Heureusement que le démêlant existe. Je bénis celui qui à créer ce produit magique. Une fois cela fait. Je m'habille simplement et allait manger un petit bout. Il était déjà bien tard. Le matin avait déjà passé à l'après-midi. J'ai dormi jusqu'à quelle heure ? Je regarde ma pendule et qu'est-ce qui est marqué ? 16 heures de l'après-midi. J'ai battu mon propre record en sommeil ! Maintenant est la question. Que faire ? J'ai bossé hier soirs et gagné une assez grosse somme d'argent que je peus me passer de ce soir. Alors, je vais plutôt profiter pour aller faire les boutiques. Je pris une veste et mon sac. J'attache mes cheveux en une grosse tresse pour qu'ils me dérangent pas et sortis de l'appartement que je fermai derrière moi.

    Enfin la ville. Endroit bruyant et insupportable par toutes ses voitures qui grondent, ses klaxonnes. Je me dis souvent que mon pays natal était bien plus calme et silencieux. C'était plus agréable qu'ici. Enfin, je m'était habitué à la vie d'un citadin. Où le danger est partout et que je devais faire attention à ne pas me faire attraper par ses hommes qui capturent les humains pour en faire des esclaves. On dit que les catins sont les plus visés. Pourquoi ? Surement parce qu'ils sont habitués à ce type de vie. Enfin. Je n'allais pas me faire attraper. Enfin... Je l'espère. Je fis plusieurs magasins de vêtements et m'achète de nombreux ensemble. Mais pendant mon shopping, je me sentais comme ... Suivi par quelqu'un. Cette sensation est désagréable et me fait accélérer le pas jusqu'à tourner dans une petite ruelle. Grosse erreur de débutant de ma part. Je découvre devant moi. Trois hommes. Je ne peut pas avancé. Je me retourne pour faire demi-tour et deux hommes coince la sortie... Mince. Me voilà piéger. Que faire dans cette situation. Une chose à faire. Je pris un bâton qui traînée par là :


    - Qu'est-ce que vous voulez ?

    - N'essaye pas de t'enfuir si tu ne veux pas êtres blessé et vient avec nous.

    - Pff... Comme si j'allai coopérer avec des gens de votre espèce.

    Mais mes paroles ne servi à rien. L'un s'approche de moi. J'ai voulu le frapper avec mon bâton. Mais un autre attrapes mes bras par derrière. Il me serait tellement fort le poignet que je lâche mon arme et tombe à genoux. Aucun moyen d'échapper... Je me débat, mais rien à faire. Les mains ligoté dans le dos. Un bandeaux sur les yeux et la bouche qui m'empêche de voir et de dire. Je n'ai plus que me laisser amener. Quand je peu revoir lorsque l'on me retire mon bandeau. J'étais ligoté. Mains et pieds compris. Assis sous un tente. Je regarde autour de moi. Je n'était pas tous seul. D'autre personne était avec moi attaché de la même façon. Je ne pouvais pas parler. Quel découverte horrible quand je m'aperçu que j'était dans un marché d'esclave. C'est quoi le délire ? Je ne suis pas un esclave ! La malchance met tombé dessus. Je n'ai qu'une chose à espérer... Que l'on 'm'adopte' et que je trouve le moyen de m'enfuir. Pff... Le temps risque d'être très long.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Pas de chance [Pv :Seishin Ijõ ]   Dim 28 Aoû - 9:27

-Sujet numéro quatre.. Faust... Il risque d'être dur à faire, il me faut trouver le bon corps...
-Altesse, vous devriez prendre l'air, je sens de la nervosité en vous...

Justice avait raison, j'avais passé une belle nuit blanche dans mon laboratoire à travailler sur mon projet, sans interruption, sans dormir un seul instant.. Quel heure est-il ? Dix-sept heures.. Il n'est pas encore trop tard, je peux encore me permettre de sortir en ville sans que tout soit fermé. Sortir.. dans MES rues.. Ces terres dans lesquels je vis, où des gens vivent, j'en suis le maitre absolu.. Empereur de l'Acier, en regardant mes bras et mes jambes qui ne sont plus que fer, je comprend vite pourquoi cette appellation. Je dis à Justice de rester près de moi, on ne sait jamais, les rebelles trainent toujours comme la peste dans les rues.. De plus ma province n'est pas vraiment la mieux placé pour être tranquille. A droite, les provinces de deux autres empereurs, a gauche, la provinces esclavagiste et la royale. Franchement, comment être tranquille quand on est en plein milieu de tout.. Passons, je sortis de mon laboratoire, prévenant quelques hommes de mon absence temporaire. Ces derniers ne bronchait pas, à force, ils savaient que j'étais en sécurité avec mon premier robot.. Justice, une merveille absolue. Tout en elle me convient, son comportement, sa façon d'être. Ce n'est pas une simple machine incapable de réfléchir par elle-même, elle sait penser, la preuve, sans elle, je serais encore sur mes plans ADN trop compliqué pour le commun des mortels. Je n'avais pas envie de trop paraître, alors je regardais ce qu'il y avait dans mes placards. Une tenue simple, T-shirt blanc à manches longues, gants blancs, jean bien serré et chaussures noires. Quelque chose que pourrait porter tout citoyen normal. Sans les gants bien sûr, mais je tiens à cacher un peu mes prothèses d'acier.

Mes yeux eurent du mal quand je franchis la porte de mon domaine, cette lumière, bien que descendante avec le temps, me brulait, normal quand on reste longtemps dans une pièce en semi obscurité. Je remis mes articulations en marche, restez assis sur une chaise pendant des heures, ça ne fait pas que du bien. Tranquillement, mes pas me conduirent vers le centre-ville. Là, ils y avait encore du monde, malgré l'heure. Je savais bien qu'on me reconnaissait, mais les gens faisait comme si de rien n'était. Et c'est cela que j’appréciai, les citoyens adaptaient leurs comportements à comment je suis vêtu. Simplement, je suis un citoyen, paré, je suis leurs maitre à tous. Puis, je passa devant le marché d'esclaves. Je m’arrêta, quelque chose me tourmentait brutalement.. Et si.. et si je trouvais le corps qu'il me fallait ici ? Mes oreilles furent assaillis de plaintes prises dans des murmures, les prisonniers n'osaient pas se faire trop entendre, de peur d'être frappé.. Cette ambiance plaisait à mon autre moi... Calmement, je me laissais sombrer, cet endroit est à moi après tout..

Ce lieu est pourri.. Il n'y a qu'un ramassis d'être faibles, et tient, voilà qu'un vendeur qui se ramène pour sa pauvre échoppe..

-Votre Altesse.. Je peux faire quelque chose pour vous ?

Je soupira fortement, quel crétin, si je suis là, c'est pour me prendre un esclave pardi !! Pas pour nettoyer leurs chaussettes !! D'un claquement de doigt, je fis comprendre à Justice qu'elle devait envoyer ce malheureux vendeur dans sa réserve. Chose qui fut vite faite, devant les yeux ébahis des prisonniers. Je souriais sadiquement, et voilà qu'un espèce de vieil homme-rat arriva à ma rencontre. Il faisait plus de la moitié de ma taille et se tenait avec une canne. Son regard malsain me plaisait... Sa voix sifflante parvient à mes oreilles comme un doux souffle :

-Mon seigneur, je vois que vous recherchez une bonne marchandise... Si je puis vous proposer celui-là.. C'est une proie costaude et vigoureuse, et son comportement devrait vous donnez du fil à retordre, comme vous aimez..

Cet idiot de rat avait tout juste. Lui et moi, on se connaissais bien, il me trouvait les corps dont j'avais besoin pour mes recherches. Voyons voir ce qu'il me montrait.. En effet, à regarder la marchandise, ce serait bien. Certes, ces critères physiques ne correspondent pas pour mon projet, mais ce n'est pas grave, j'en trouverais d'autres. Lui, me plaisait. Je me rapprochait de la cage, qu'il était adorable ligoté ainsi. Le fixant un instant dans les yeux, je lui posa une question, questions habituelle :

-Eh bien mon grand.. Te voilà dans une bien triste posture.. Je sais que tu rêve de sortir de là.. Quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de chance [Pv :Seishin Ijõ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Kurai Seishin
» Kenji Seishin
» [Terminé] Muets de sentiments... Vraiment ? (PV Yukino Seishin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-