AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]   Jeu 4 Aoû - 8:44

La nature, la forêt, les arbres, courir ou bon nous sembles, sautez, joué avec les petites bête comme les papillons, dormir allongé sur un lit de mousse ou dans son petit terrier ... La belle vie pour une bête sauvage, il y a aussi chassé sa propre nourriture, de la bonne nourriture que l'on adore. Mais tous cela n'existe plus.

Maintenant c'est une ville, elle serai nommé Dark Hentai, drôle de nom me dirai vous et je vous l'accord, qu'est ce qu'on y fait ici ? De l'esclavage pardi, des hommes, mais pas que ... des hommes spéciaux avec des parties d'animaux, comme des oreilles, une queue, des yeux, se sont des humains transformé en animaux a l'origine puis les originels moururent laissant place a la descendance qui elle était tous de suite mis dans des animaleries. Mais pour nôtre petit renard blanc ce n'est pas la même histoire car c'êtes histoire est toute jeune, oui c'était un vrai petit renard tous blanc sauvage, née renard blanc. Mais il c'est fait attrapé et donné a un groupe de scientifique, pour quoi faire me demanderai vous, mais pour en faire un esclave, d'une façon inconnu il réussir a lui faire prendre forme humaine, lui n'était pas humain d'origine mais il était bête, il on fait l'inverse de se qu'il font habituellement. Le pauvre était complètement terrifier de se trouvé dans se corps inconnu et il réussi a redevenir lui même, rapidement il compris comment changé de forme. Les scientifiques essayèrent de l'éduqué, de lui apprendre a parlé, mais c'était en vins, ils le vendirent donc a une animalerie pour qu'il est un maître.

Voila donc son passé, mais maintenant ? oui maintenant ? qu'est il devenu, et bien il est enfermé toujours dans sa cage, ne savant toujours pas parlé humain, et il avait l'air faible car n'était pas habitué a cet environnement malsain, sa forêt lui manquait et il faisait nombre incalculable de cauchemar pendant qu'il dormait ou il se voyait encore quitté la forêt, devenir humain puis être enfermé et chaque réveil était un crie de terreur animal un vacarme qui lui donnait le droit toujours a des coups de bâton. Voila donc la piètre histoire de Lunario comme il a été appelé, le renard blanc devenu humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]   Mar 9 Aoû - 6:50

Shalley avait longtemps hésité à propos de l'achat d'un esclave. En voulait-elle réellement un ? Elle avait du mal à rassembler les fonds pour payer son loyer chaque mois et manger correctement -bien que le mot 'correct' ait un sens complètement différent pour elle. Si elle achetait un hybride, elle devrait d'abord économiser des mois durant pour rassembler une telle somme, puis il faudrait le nourrir correctement. Ah oui, il faudrait aussi le vêtir et peut être lui donner quelques distractions, bien que ce point là ne soit pas si important. Malgré tout ça, elle avait réussi. Elle avait la somme nécessaire pour acheter un esclave ! Alléluia ! Bon, il faudrait bien qu'elle se serre la ceinture plus tard, mais c'était déjà un grand pas pour elle ! Au pire, peut être qu'elle pourrait faire travailler son futur hybride ? C'était pas bête ça, vraiment pas bête... Sur le chemin de l'animalerie, elle réfléchissait à cette nouvelle solution qui s'offrait à elle. Le problème, si l'hybride travaillait, c'était qu'il ne s'occuperait pas vraiment de ce qu'elle voudrait. Un point plutôt embêtant. Shalley était du genre à travailler chez elle, ou plutôt essayer de travailler, et comme l'esclave serait là pour la forcer à se décoller de ses jeux vidéos, ce serait assez contradictoire. Bon, tant pis, il fallait laisser tomber cette idée.

D'ailleurs, présentement, elle était encore avec un de ses jeux vidéos. Il était plutôt facile celui-là, c'était bien pour cela qu'elle se permettait d'y jouer en marchant. Elle ouvrit la porte de l'animalerie à l'aide de son coude et pénétra dans l'établissement, toujours les yeux fixés sur son écran. Un vendeur, au son de la clochette annonciatrice d'un nouveau client, avait levé les yeux de son comptoir et s'était levé pour 'l'aider' à trouver la perle rare, bien que d'après Shalley, il était surtout là pour lui vendre le plus possible d'articles les plus chers. Malheureusement pour lui, il ne savait pas comment l'aborder. La jeune femme déambulait à travers les rayons comme si elle regardait attentivement, mais elle était toujours en train de jouer. Finalement, le gérant de la boutique sembla abandonner et fit demi-tours, ce qui eut pour conséquence de faire apparaître un fin sourire sur les lèvres de la jeune femme. Enfin débarrassée de ce pot-de-colle. Elle reprit alors sa marche à travers les yeux, sans pour autant abandonner son jeu. Elle regardait les hybrides qui se tenaient dans les misérables cages rouillées, mais aucun n'attirait vraiment son attention. La plus grande partie étaient de toute façon bien trop 'abîmés'. Elle se fichait pas mal qu'ils soient blessés en temps normal, sans doute qu'elle aussi frapperait son futur hybride s'il n'écoutait pas, mais elle ne voulait pas avoir à payer les soins adéquats pour quelque chose causé par quelqu'un d'autre qu'elle-même.

La jeune femme soupira lourdement. Finalement, elle n'aurait pas du venir ici. Elle ratait un raid important avec sa guilde pour rien ? Elle n'arrivait pas à trouver ce qui lui irait. Certes, elle n'avait parcouru qu'un quart du magasin, mais elle aimait râler pour rien. En désespoir de cause, elle éteignit sa console, la rangea dans son sac et s'agenouilla auprès d'une cage au hasard. L'hybride à l'intérieur devait être un peu plus jeune qu'elle. Encore un petit adolescent facile à dresser sans doute. Mais il y avait une chose qui lui plaisait énormément. Outre une mèche châtain qui lui tombait sur les yeux, ses cheveux étaient d'un blanc éclatant. Comme elle. Ce simple fait lui donnait l'impression d'être moins... bizarre. Ses yeux étaient d'un bleu éclatant et, plus que jamais, la phrase 'les yeux sont le miroir de l'âme' se révélait exacte. Ces yeux si expressifs témoignaient d'une grande douceur, mais il semblait aussi assez perdu. Shalley s'attendrit immédiatement à ce regard. Elle ne promettait pas d'être toujours aussi gentille, mais pour un premier contact, c'était pas mal.


« Salut, commença-t-elle sans savoir quoi dire exactement, moi c'est Shalley, et toi ? »


Devant le silence du garçon, elle fronça les sourcils. Qu'est ce qui lui prenait ? Une marque de rébellion peut-être ? Non, pas déjà quand même, ce serait stupide... Le regard de la jeune albinos fut attiré par la pancarte attachée à la cage. « Lunario, dix-huit ans, esclave hybride. Particularités : Ne sait pas parler. » Shalley soupira longuement. Et bien comme ça elle ne se plaindra pas d'une conversation désagréable...


« Bon... Est-ce que tu comprends au moins ? Sinon je vois pas ce que je ferais de toi... Je pourrai t'apprendre à parler, c'est sûr, mais sache que je ne suis pas d'une patience à toute épreuve. Bon je parle sans doute dans le vide si tu ne comprends pas, mais sache que je ne suis pas tendre avec les hybrides qui ne vont pas comme ils le devraient. Tu es prévenu. »


La jeune femme regarda un instant par terre et grimaça sous la crasse de l'endroit. Et bien tant pis. Elle essuya vaguement un carreau à l'aide de sa manche et s'assit. Non pas qu'elle aimait rester accroupie, mais ça faisait mal aux jambes à la longue.... Non, en fait c'était simplement une excuse minable pour se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]   Mar 9 Aoû - 16:06

Dormir seul chose que je faisais dans ma cage médiocre, sale et rouillé. Je me réveilla plus tard ayant mal partout a cause de mon inactivité physique et geint de douleurs se qui énerva le gérant et qui me donna des coups de bâton a travers les barreaux que je mordais pour me défendre. Puis il me laissa tranquille et je resta assis au sol, forme humaine obligé dans le magasin sous peine de privation de nourriture se que j'avais compris rapidement quand je ne voyais plus ma gamelle arrivé sous ma forme animal. Aujourd'hui pas grand monde au magasin, sauf a une heure ou une jeune femme entra regardant un petit boitier inconnu dans les mains et l'homme qui me tenais prisonniers essaya de lui parlé mais elle n'avait pas l'air de faire attention a lui se qui lui fit lâché prise et je vis un sourire de la femme. Puis elle se mit a marché entre les cages regardent vite fais les autres personnes comme moi mais a l'inverse car moi je suis un animal changé en humain et eu des humains changé en animaux. La dame continua a marché et s'en aucune raison s’abaissa devant ma cage et sembla surprise et heureuse en même temps a ma vu. Moi je ne fis que penché la tête sur le coté la regardent. Puis elle me parla j'arrivais a comprendre quelque bribe n'ayant jamais vécu avec des humains, je compris qu'elle me demanda comment je m'appelais et je passa une mains a travers les barreaux pour montré l'écriteau avec mon nom dessus. Puis elle me demanda si je la comprenais et je hocha la tête en montrant de nouveau l'écriteau ou y était marqué "Comprend des phrases simples mais pas toute". Puis le gérant ayant vu la mains de fois sortir de la cage a travers arriva furibond et donna un coup de pied dans la mains qui était en dehors et lui cassa le poignet faisant jappé de douleur Lunario qui reparti rapidement au fond de sa cage pour léché son poignet douloureux et pleurais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]   Sam 13 Aoû - 8:01

Après avoir dit cette dernière phrase, Shalley remarqua que l'hybride lui montrait l'écriteau. Elle fronça les sourcils. Oui, elle l'avait bien vu mais.. C'est alors qu'elle remarqua une petite inscription sur le bas de la pancarte. Il comprenait vaguement ? C'était mieux que pas du tout. Un hybride tel que lui pourrait être utile, vraiment. S'il ne parlait pas, il ne pourrait pas se plaindre et ne pourrait même pas demander quelque chose comme de meilleurs conditions de travail, bien qu'il pourrait se débrouiller grâce à sa gestuelle, mais dans ce cas, la jeune femme pourra tout simplement l'ignorer. En somme, il devait être exactement ce qu'elle cherchait. De plus, ces cheveux neige si semblables aux siens semblaient lui hurler qu'il était le bon. Alors qu'elle allait ouvrir la bouche afin d'un peu mieux connaître les capacités ou tout simplement le caractère de l'animal, le vendeur arriva en furie et donna un violent coup de pied dans la main de l'hybride sous le regard ahuris de l'albinos. Qu'est-ce qu'il faisait ? Il était complètement stupide ! Faire une telle chose... Elle-même voyait les hybrides comme des objets, mais elle n'irait pas à les blesser aussi gravement pour... Pourquoi au fait ? Qu'est-ce qu'il avait fait ? Il aidait le vendeur à conclure une vente ! L'homme grassouillet dont on se demandait s'il n'avait pas été croisé avec un pachyderme se tenait debout et jetait un regard furieux au Kitsune. Cette scène lui rappelait étrangement quelque chose. Qu'est ce que c'était ?

~*~*~*~

Dans la cours de récréation d'une petite école gambadaient joyeusement des bambins. La cloche venait de sonner, annonçant la pause de midi et tous avaient leurs estomacs qui criaient famine. Alors, pour oublier ce désagréable sentiment, ils jouaient aux billes, aux cartes, ou ils utilisaient simplement leur vaste imagination enfantine et se retrouvaient au pays des merveilles. Le preux chevalier délivrait la princesse du dangereux dragon. Tous s'amusaient. Enfin presque. Comme dans toutes les écoles, il y a quelques personnes, à part, qui préfèrent la solitude. On dit qu'ils n'aiment pas les contacts et qu'ils rejètent toutes personnes qui voudrait se socialiser avec eux. Mais est-ce réellement le cas ? Non. Ils ne rejettent pas les contacts, ils s'en méfient du fait de leurs nombreuses mésaventures, lorsqu'ils ont accordée une grande confiance entre de mauvaises mains. C'était le cas pour une petite fille aux yeux étrangement rouges et aux cheveux blanc avec l'heure. Dans l'ombre d'un arbre, elle avait ramené ses genoux à sa poitrine et les avait entouré de ses bras. Elle regardait les autres enfants. Ils lui passaient devant sans la voir. Peut-être avait-elle enfin réussie à être invisible ? Ce n'était pas trop tôt, elle en avait marre de tous ces regards qu'on lui lançait. Ces regards qui disaient « Je fais comme si tu étais normale, mais en fait je te trouve très bizarre. Tu n'est pas comme nous, tu es différente » Certaines personnes veulent être différentes, mais lorsque l'on est différent de naissance, on veut plus que tout être normal, malheureusement, c'est impossible. Trois gamins, de petits garçons habillés en salopette, s'approchèrent de la jeune fille avec un sourire sur les lèvres.


« Tu veux venir jouer avec nous Shalley ? » demandait l'un d'eux, sans doute le chef de la petite bande.


La petite fille leva les yeux vers eux et les regarda, plein d'espoir.


« Vrai ? Oui je veux bien ! On joue à quoi ? »

Pauvre fillette innocente, elle ne se doutait pas une seconde des mauvaises intentions de ces garçons.


« Nous, on sera les chevaliers du roi, les meilleurs. Le château a été attaqué par un gros méchant monstre qui veut tuer tout le monde, alors on va le tuer !

- Et je fais quoi moi ? »


Un sourire se dessina sur les lèvres du garçons.


« Le monstre, évidemment. »


La mine de la petite fille perdit son sourire enjoué et elle recula quand les trois garçons s'approchèrent d'elle. Elle poussa un couinement de peur et voulu prendre la fuite, mais l'un des garnements la poussa méchamment au sol. Elle s'étala de tout son long et le goût âpre de la terre se fit sentir sur sa langue. Elle cracha par terre autant qu'elle put pour s'en débarrasser sous les rires des trois autres. Ils s'approchèrent à nouveau et hurlèrent un « Sus au monstre ! » avant de la ruer de coup de pied. Elle amena ses mains à son visage pour se protéger et se roula en boule. Ce châtiment dura assez longtemps pour que la fillette décide qu'elle en avaient marre. Elle décida de se relever mais, à peine eut-elle posée sa main au sol pour y prendre appuie qu'un des garçons la lui frappa violemment. Un craquement retentit dans le petit coin sombre de la cours. Shalley regarda sa main tordue dans un angle qui était tout sauf naturel et poussa un hurlement à s'en déchirer les tympans.

~*~*~*~

Ce petit lui ressemblait assez finalement. Enfin, ce qu'elle était avant. A présent, elle avait gagné en assurance, et ce même si certains disent que se noyer dans la boisson est une preuve de lâcheté, qu'elle en a besoin pour se donner l'impression d'être forte, et que donc elle n'avait aucune assurance en étant sobre. Généralement, elle répondait à ce petit discours qu'elle s'en fichait pas mal tant qu'elle vivait comme elle l'entendait. Le vendeur la dérangea dans ses pensées par de minables excuses qu'elle démentit d'un geste de la main.


« Je m'excuse pour les manières de cette chose, il devrait pourtant savoir qu'il leur est interdit d'entrer en contact avec les clients. Il a toujours été stupide et je doute que j'arriverai à le vendre un jour. Il ne parle même pas. Qui veut d'un hybride qui ne parle pas ? Se désespéra le vendeur.

- Moi, j'en voudrais un. Je l'achète. Le problème est que vous l'avez gravement blessé et que je devrais pas conséquent le soigner. De plus, il ne sera pas utile pendant quelques temps par votre faute. Je veux que vous remboursiez la totalité des soins. Si vous ne le faites pas, je porterai plainte.

- Plainte ? Et contre quoi ma bonne dame ! s'énerva-t-il. Je suis autorisé à traiter mes esclaves comme je l'entends ! C'est écrit dans les lois, et vous ne l'avez pas encore acheté à ce que je sache.

- Faux. Il est vrai que la maltraitance d'hybrides est autorisé, mais la loi est bien plus compliquée. Les hybrides en ventes ne sont pas autorisés à être sujets de maltraitance, du moins officiellement. Officieusement, on ferme les yeux, mais pour pouvoir porter atteinte à un hybride, il faut l'avoir acheté et lui donner le statut d'esclave à plein temps en remplissant nombre de paperasse. Les hybrides présents ici sont déclarés comme 'à vendre' et se doivent donc d'être bien traités. Je vous préviens tout de suite, ne cherchez pas à m'avoir sur ce terrain là, je suis avocate. »


Le vendeur avait pâli à vu d'œil tout au long du discours de la jeune femme. Shalley s'accroupit alors près de l'hybride et lui fit un sourire encourageant. Elle passa sa main à travers les barreaux, sans peur et lui ouvrit la main.


« Ne t'inquiète pas, je ne supporte pas qu'on puisse faire de telles choses. Pas à toi. Tu ressembles à l'image que je me faisais d'un petit frère, autrefois. Je vais t'acheter. »


Sans attendre de réponse, elle se leva et se dirigea vers le vendeur afin de régler tout ce qu'elle devait. Grâce à son petit discours, elle avait réussi à obtenir l'argent nécessaire aux soins et une petite remise. Après tout, Lunario n'était pas le seul hybride mal traité ici et l'homme grassouillet semblait véritablement craindre un procès. Les papiers signés et l'argent échangé, ils se dirigèrent vers la cage. L'homme ouvrit la cage tandis que Shalley attrapait un collier un peu au hasard. Il était simplement blanc et allait convenir à l'hybride. Elle s'approcha de lui et s'apprêta à lui mettre le collier.


« Bienvenue dans la famille, Lunario. »


[HRPG : Je suis... désolée et impardonnable -.- Me suis laissée emportée par le rep tandis que j'avais de l'inspiration et du coup.. Ben ça fait deux pages alors que je m'étais dis que j'allais essayé de faire plus simple o.o Bon comme d'habitude, préviens moi si tu veux que j'édite quelque chose, mais sache que de toute façon tu peux quand même avoir des réactions entre mes actions =3]
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]   Mer 17 Aoû - 5:24

Lunario pleurai franchement a chaud de larme il entendit le vendeur faire ses excuse comme si j'avais fais quelque chose de mal. Mais la femme fit un geste de la main comme pour lui montré qu'elle s'en foutait de ses excuses. Puis le grand débat commença le vendeur qui que j'étais invendable qu'il ne savais pas quoi faire de moi. La femme elle dit qu'elle voulait de moi se qui me rassura un peu mais je restais au fond de ma cage et elle dit qu'elle porterait plainte, "plainte" ? un mot que je ne connaissais pas mais sa avais l'air de bien faire amusé le gérant qui l'envoya baladé. La femme se défendit et dit qu'elle était une avocate, serai-se la femme de l'avocat le fruit ? qui sais drôle de personne. Mais a ses mots le gérant pâli et avais l'air d'avoir peur et la femme qui voulais m’accueillir me tendis sa mains en souriant se qui me fit m'approché pour la reniflé puis frotte sa tête a elle. Puis elle dit que je ressemblais a l'image qu'elle se faisait de son frère et je souris un peu. Elle se leva et parti payé et revins avec un collier blanc, je résista un peu au collier n'aimant pas sa mais je fini par la laissé le mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pauvre bête sauvage [Pv : Shalley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Chavez traite Obama de « pauvre ignorant »
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Une pauvre petite SDF en Lorraine
» prédateur sanglant "justice sauvage"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-