AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Un petit maître pour s'amuser? {Minato-sama & Konan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Un petit maître pour s'amuser? {Minato-sama & Konan   Jeu 28 Juil - 10:00

    Cela faisait maintenant deux jours que la jeune demoiselle du nom d’Hana Minashiro avait été amenée dans ce foutu marché aux esclaves. Elle l’avait compris la veille, elle n’était plus libre, comme on le lui avait dit, et elle était devenue précisément une esclave, du moins, une esclave qu’on devait encore acheter, elle était en quelques sortes de la marchandise, en attendant. Une marchandise ? Ca ne lui plaisait pas tellement comme nom, comme terme, mais elle savait s’en accommoder. Elle s’habituait à tout, après tout. Et tant qu’elle pouvait s’amuser, ça lui allait. Et malgré tout, ces stupides vendeurs se laissaient souvent berner par ses charmes, elle avait donc très souvent ce qu’elle souhaitait, sans que le grand patron n’en sache quoi que ce soit. N’est-ce pas assez amusant ? C’était vraiment amusant et distrayant pour notre jeune nymphomane à la gourmandise énorme.

    Et tandis qu’elle s’amusait à faire tourner en bourrique les stupides vendeurs de ce marché d’esclave, la demoiselle restait néanmoins plus que gentille et protectrice avec les autres esclaves parfois apeurées. C’était évidemment à cause de son passé. C’est pourquoi elle attirait souvent l’attention dans ce marché, histoire que ces foutus vendeurs laissent tranquilles ces pauvres autres esclaves parfois soumis, tremblant ou simplement un peu rebelles. Enfin, elle l’était surtout avec les autres filles, les garçons, elle cherchait simplement à les charmer, tandis qu’avec les filles, elle les charmait et les protégeait du mieux qu’elle le pouvait. Un peu paradoxal ? Sans doute, mais même si elle voulait les protéger, elle aimait également profiter un peu de leur corps, elle était très gourmande, après tout ! Et tant qu’elle se montrait gentille avec elle, elle n’était jamais contre et de plus, les vendeurs aimaient ce spectacle. Tout le monde s’y amusait, n’est-ce pas génial comme jeu, non ? Elle n’avait donc pas une si mauvaise vie même dans ce marché d’esclaves. Au contraire, ça l’amusait, ça l’excitait et ça l’occupait ; ça lui plaisait en gros. Néanmoins, ça ne la dérangerait pas plus que cela non plus d’être achetée pour s’amuser avec un futur maître ou une future maîtresse, espérant que celui-ci ou celle-là saurait s’amuser, évidemment ! Sinon, ce serait très vite ennuyant.

    Cette fois-ci, elle s’amusait en faisant bouger sa cage de gauche à droite pour attirer de nouveaux regards, dont celui du vendeur qui voulut néanmoins la calmer, pour une fois. Malheureusement pour lui, ça ne marcherait pas. Elle n’avait plus l’habitude d’écouter ces vendeurs qui s’écrasaient très rapidement face aux atouts de la jeune demoiselle qui en rigolait, victorieuse à chaque fois. D’ailleurs, ce vendeur vint lui faire une remarque.


    "Arrête tout de suite, femme !"

    Rigolant à cette remarque machiste, la demoiselle vint lui tirer la langue avant de lui susurrer sensuellement.

    "Tu oserais te fâcher sur une femme avec laquelle tu t’amuses ? Vilain coquin, vas !"

    Elle rigola alors plus fortement, l’homme rageant une nouvelle fois, déstabilisé. Elle avait une fois de plus eu le dessus. C’en était marrant, jouissif. Elle continua alors son petit manège, l’homme perdant son sang froid mais n’osant toujours pas dire un mot. Elle vint ensuite jouer avec ses cheveux, collant sa poitrine plus que généreuse aux barreaux de sa cage. Elle le voyait, il était excité et c’en était encore plus marrant. Stupide, cet homme la regardait avec envie alors qu’il n’aurait pas droit à ce petit plaisir, aujourd’hui. Malheureusement pour lui, il était tombé dans le piège de la demoiselle et il espérait encore et encore. Souriant, elle regarda les autres esclaves s’amuser eux aussi devant sa bêtise mais aucun ne dit un mot.

    Finalement, elle fut interrompue dans son petit manège lorsqu’elle entendit des bruits de pas venir en la direction de sa cage. Un vendeur venant disputer ce stupide pervers et autre vendeur ? Ou un maître ou une maîtresse ? Allez savoir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Un petit maître pour s'amuser? {Minato-sama & Konan   Ven 29 Juil - 0:18

12 ans maintenant que Konan était dans ce foutu marché d'esclave. C'est long 12 ans, mais qui blâmer ? Les vendeurs qui cherchent la grosse poitrine et les fesses rondes ? Non.. La seule à blâmer c'est bien moi, se disait Konan, avec mon caractère pas très charmant. La jeune femme avait craché au visage d'au moins une quarantaine d'homme, mordu une soixantaine et frapper une centaine et ça c'est bien sûr part année. C'était mieux comme cela après tout, car les seules personnes qu'ils voulaient d'elle ou encore l'avoir était sûrement une bande de sauvage qu'on nomme les sados masochistes. La chance, avec ses cheveux bleus et son air de gothique c'était évident que les plus fous voulait d'elle. Malgré tout ça, elle pensait toujours à la même chose... Sa soeur qui devait avoir sûrement 22 ans peut-être même 21... qui sait après tout ? Dans le regard froid de Konan se cachait une grande tristesse, mais en même temps une grande envie de séduire un homme qui semblait animal.
Plus les jours passaient, plus elle devenait une sorte de succube prête à sauter sur n'importe qui pour un simple baiser. Elle devenait sauvage à son tour il faut dire. Elle regardait surtout une femme qui était dans le même marcher d'esclave qu'elle. Elle était gentille et amusante. Elle pouvait séduire n'importe qui en un rien de temps. C'était vraiment n'importe quoi que le monde la regardait juste faire. Konan se disait même que si elle serait un de ses hommes pervers, bien elle l'aurait pris sans même regarder les autres. Il était bien vrai qu'elle devait être énervante à la voir bouger comme ça, mais dans un lit ça devait être un rêve.
Konan quitta ses pensées très rapidement quand elle vue le vendeur passer à côté d'elle pour aller dire à justement la femme don elle pensait, de se calmer un peu. Elle bougeait sa "cage" de gauche à droite et elle avait l'air de s'amuser comme une folle. La jeune femme au cheveux bleu sourit un peu à voir le vendeur perdre les pédales face à celle-ci. Konan était maintenant sûr que la perverse qui énervait le vendeur n'allait pas finir la journée et qu'elle allait partir d'une minute à l'autre. Elle retourna dans ses pensées rapidement se trouvant conne de ne jamais avoir demandé le prénom de cette femme don elle admirait et peut-être même fantasmait tant .
- Arrête tout de suite, femme !
Non, mais quel con... Se disait Konan. Seulement pour cela elle lui aurait sûrement cracher au visage. Elle avait du respect et surtout elle détestait les remarques de ce genre. En pensant Konan manqua la réplique de sa "célébritée". Elle ferma les yeux en se demandant quand tout cela allait bien finir. Parfois la vie peut sembler longue... C'est seulement en ouvrant les yeux que Blue remarque la belle bosse dans le pantalon du chère vendeur. Elle pouvait vraiment séduire n'importe qui se disait Konan avant de lever le regard entendant des pas approcher. Enfin quelqu'un qui allait sûrement partir avec celle qui séduit tout homme sur terre. Blue intéressée garda son regard devant elle pour bien voir qui aurait la chance d'avoir le bijou du cirque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Un petit maître pour s'amuser? {Minato-sama & Konan   Dim 31 Juil - 12:36

Cela faisait un bout de temps que Minato avait acheté une esclave, Hachiko elle se nommait. Une très belle esclave bourré de qualité, elle devenu rapidement un jouet auquel ce maître s'est accroché, comme un enfant qui n'est pas prêt de lâcher son jouet. Mais, il avait envie de s'amuser bien plus encore. Elle est seule, mais que se passera-t-il s'il faisait venir une autre esclave, voir deux autres ? Cela serait marrant de jouer à plusieurs ou d'avoir différents jouets à sa disposition. Cette île était vraiment un endroit parfait pour un maître tel que lui, joueur et ardent défenseur de la luxure. De plus que pour lui, acheter d'autres esclaves ne signifiaient pas qu'il en avait marre de celle déjà présente ou qu'il allait la délaissé, c'est pas du tout son genre, pour lui il est très important de prendre grand soin de chaque jouet qu'on lui donne. Évidemment, après ils deviennent son jouet. Alors interdiction de les abîmer ou de faire quoi que ce soit qui ne plairait pas à Minato, il réagirait automatiquement par un dédommagement physique pure et mortelle. Alors Minato se leva ce matin, il avait donné à Hachiko quelques jours de congés alors il était tout seul. Il ne savait pas si Hachiko allait être très jalouse ou très accueillante, alors dans le doute il n'allait pas faire arriver de nouvelles esclaves avec un accueil effrayant. Il se leva bien après le soleil, aux alentours de 11 heures, il faisait plutôt beau avec un ciel clair magnifique alors il opta pour une simple chemise blanche avec un pantalon noir et des chaussures de même couleur. Il prit ensuite le téléphone et appela un magasin réputé pour ses bonnes marchandises, il réserva alors une esclave à très haut prix mais dont la qualité était assuré plus que satisfaisante, ce qui donna l'envie à Minato d'aller voir rapidement cela. Aujourd'hui la voiture resta au garage, par un si bon temps il préféra marcher à pied sous le soleil chaleureux, la lumière de sa chevelure accentuée sous le soleil et ses yeux émeraudes ressortant fortement, il marchait dans la rue et attirait facilement l'attention par sa simple beauté. Il n'attirait pas que l'attention des femmes malheureusement, mais aussi de personnes désirant sa place, car Minato fait partie du Naochirainen, réputé pour leur grande force et ont ainsi obtenu leur place grâce à celle-ci. Cela leur permet d'accéder à de grands privilèges, et si vous arrivez à en battre un, vous prenez sa place. Alors être visé est un passe-temps pour lui désormais, des fois ça se calme, des fois ça s'agite, on dirait que la peur peut être oublié par le temps chez certaines personnes. Arrivant presque à la boutique après avoir mangé en ville, il se fit encercler par de nombreuses... sales têtes. On dirait qu'il y a écrit "Mafieux" en gros sur le front, une dizaine de minutes plus tard, quelques éclairs, quelques coups de feu, et il repartit en tapotant sur son pantalon. Il arriva au magasin et le vendeur semblait contrarié, il se demanda pourquoi mais la question lui passa rapidement, il s'en foutait complètement. Il entra dans le magasin et fut accueillit par le vendeur comme un roi, on avait l'impression bientôt que le tapis rouge allait être déroulé. Il demanda qu'on amène à l'esclave qu'il avait réservé, il resta à une distance de bras des barreaux mais se pencha pour la regarder de plus près, un grand sourire satisfait sur le visage et les yeux plissés, cela se voyait très bien qu'il était content :

- Elle est très belle c'est vrai ! Très bien, je l'emmène ! ^w^ Faites la sortir !

Il se releva et donna une grosse somme d'argent en liquide au vendeur qui comptait les billets avec grand plaisir, l'argent et la luxure sont les péchés de cette île qui a contaminé tout le monde. La jeune esclave fut sortit par un simple employé qui prit plaisir à lui mettre un collier autour du cou, Minato l'arrêta immédiatement et lui donna un collier qu'il avait préparé. Un collier très doux avec des fibres de métal flexible, rendant le collier résistant mais surtout conducteur en cas de besoin, n'oubliez pas que Minato maîtrise la foudre. Il souriait en regardant la belle esclave puis il tourna sa tête par instinct et vit une autre jeune femme, belle aussi avec le teint légèrement pâle mais ce qui marqua notre blondinet, c'était les cheveux bleues qu'elle avait. Ils étaient très beaux et la couleur lui plaisait vraiment, il s'approcha de la cage et s'accroupit pour se mettre face à face avec elle, souriant :

- Je la veux aussi !

Le vendeur n'était pas contre recevoir de l'argent en plus, mais semblait paniqué. En effet il avait peur de perdre un client comme lui et répondit automatiquement :

- J'ai d'autres esclaves si vous voulez ! Je dois vous prévenir que celle-ci provoque énormément de problèmes et elle est très violente, venez voir mes autres marchandises... ils vous plairont !

Pauvre vendeur... Il sait vraiment pas quel genre de personne est Minato, quand il veut quelque chose il le veut, un point c'est tout et n'essayez pas de lui retirer l'idée de la tête, dans la meilleur des cas vous lui casserez sa bonne humeur. Les yeux de Minato ont roulés et se sont posés sur le vendeur, un regard fixe et froid, comme si il était prêt à le tuer en bougeant simplement le petit doigt, un regard dangereux qui mit le vendeur dans une position très inconfortable et de peur, Minato prenant une voix sèche et dure, montrant qu'aucun refus n'est toléré :

- Je l'achète. Laissant un silence un moment, souriant à nouveau comme si ce n'était jamais arrivé. Faites la sortir aussi ! ^^

Heureusement qu'il avait un deuxième collier et qu'il avait oublié qu'il en avait déjà un en poche. Ce qui est marrant c'est que ces collier peuvent être aussi petit qu'un bracelet dans la poche et s'étendre jusqu'à prendre la forme du cou, il agit comme une seconde peau ce qui ne le rend pas dérangeant. L'esclave "bleue" sortit, collier au cou par Minato cette fois-ci, souriant, il avait fait deux achats aujourd'hui, probablement ses derniers en matière d'esclave. Il commençait à se diriger vers la sortie, le vendeur offrant la seconde esclave, utilisant le gros prix de la première comme excuse, cachant par cela la peur qu'il ressentait encore. Peut-être allait-il changer de région à cause de cela, Minato s'en foutait même s'il en était le "protecteur". Il alla vers la sortie avant de se tourner vers ses esclaves :

- Je ne penses pas que vous allez les garder longtemps, ces colliers. C'est simplement une mesure de sécurité. Et maintenant vous aurez une vie différente, tout ce que vous voudrez vous sera donné, personne ne pourra lever sa main ou hausser la voix contre vous sans avoir peur de la mort. Vous n'aurez qu'une seule chose à faire, c'est de suivre mes ordres à la lettre, sinon, faites ce que vous voulez de votre vie ! Aller, premier ordre, à vous de choisir notre destination, laissons aller là où vos désirs veulent vous amener ! Smile

Dit-il avec un grand sourire chaleureux et un regard amical. Amusant pour quelqu'un qui n'aime pas les discours, mais il voulait poser les choses avant de quitter le magasin. Il voulait leur faire savoir qu'elles ne peuvent rien craindre, qu'elles auront tout leur souhaits d'exaucer, et que l'unique contrepartie était l'obéissance, une chose à laquelle ils devraient être habitué depuis leur arrivée. Il les laissa ainsi prendre les devants en sortant du magasin, se demandant où elles allaient l'emmener.

[HRP : A vous de voir si vous voulez poster vos deux réponses maintenant et ensuite démarrer autre part, ou directement démarrer autre part. C'est comme vous voulez ! Smile et vous décidez toutes seules du prochain lieu ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un petit maître pour s'amuser? {Minato-sama & Konan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit maître pour s'amuser? {Minato-sama & Konan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit scénario pour les débutants
» Rien qu'un petit mensonge [PV]
» une matinée ensoleillée...Quoi de mieux pour contempler le lac avec une amie? [Terminer]
» Baptême de Petit Hibou [Libre à tous les membres du Clan de l'Ombre]
» Warhammer V7, petit résumé pour ceux qui n'y jouent plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-